Tous accros aux tranquillisants ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 12 Octobre 2009 : 02h00
Les Francais sont les plus grands consommateurs au monde de tranquillisants. Pourquoi ces médicaments rencontrent-ils un tel succès ? Sommes-nous plus anxieux et plus insomniaques que les autres ?

Anxiété et insomnie, traitées à grand renfort de tranquillisants

Contre l'anxiété et l'insomnie, il existe des médicaments très efficaces. Ce sont majoritairement des benzodiazépines (voir en fin d'article les différentes familles de tranquillisants), comme le Témesta, le Lexomil ou le Rohypnol. Mais attention, selon les recommandations officielles formulées depuis plus de 20 ans, le traitement doit être limité dans le temps : trois mois maximum pour les anxiolytiques, voire un mois pour les somnifères. Alors pourquoi la majorité des personnes sous benzodiazépines prennent de tels médicaments pendant plus de 6 mois (1). Cette situation s'accentue encore davantage chez les personnes âgées : 35% des plus de 65 ans sont des consommateurs réguliers et certains recourent à trois psychotropes de familles différentes.

Pourquoi les traitements sont-ils si longs ? Par peur de souffrir à l'arrêt du traitement

C'est vrai qu'à la longue, les tranquillisants peuvent avoir des effets secondaires et entraîner une dépendance. Ainsi, à l'arrêt, certains sujets manifestent des symptômes : tension, anxiété, insomnie, vertige, maux de tête, douleurs musculaires, manque d'énergie, irritabilité, goût métallique dans la bouche, photophobie, hallucination, paranoïa, etc. Les réactions de sevrage concernent une personne sur trois et elles sont sévères dans un tiers des cas (2).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 12 Octobre 2009 : 02h00
Source : (1) Office parlementaire d'évaluation des politiques de santé, " Le bon usage des médicaments psychotropes ", juin 2006. (2) Pr Malcolm Lader, " Tranquillizers and antidepressants, when to take them, how it stop ", Editions Press, 2008.
A lire aussi
Benzodiazépines : jamais plus de 3 mois !Publié le 30/06/2015 - 08h04

Suite à une réévaluation des benzodiazépines, la Haute autorité de santé (HAS) confirme l’intérêt de ces médicaments utilisés contre l’anxiété et l’insomnie, mais elle met aussi en garde contre les effets indésirables et notamment contre le risque de dépendance. En pratique, il...

Les somnifères, des médicaments pièges...Publié le 02/07/2007 - 00h00

Mal dormir, c'est difficile, surtout quand cela se reproduit plusieurs nuits de suite. La solution peut sembler simple : prendre un somnifère, un hypnotique, un anxiolytique, comprimé ou gélule très efficace… dans un premier temps.

Insomnie, anxiété...Quelles alternatives aux tranquillisants ?Publié le 02/11/2009 - 00h00

Insomnie et anxiété sont des troubles qui amènent classiquement à la prise de tranquillisants, souvent renouvelés pendant des mois, voire des années, en raison d'une dépendance. Il existe pourtant des alternatives à ces médicaments que sont les tranquillisants.

Plus d'articles