Le tour de taille reflète la santé du foie

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 19 Avril 2016 : 15h27
Mis à jour le Mardi 19 Avril 2016 : 15h27

Selon une étude italienne, le tour de taille reflète plus surement la santé de notre foie que l’indice de masse corporelle (IMC). En effet, c’est le taux de graisse abdominale, même chez un sujet de poids normal, qui augmente le plus le risque de développer une maladie hépatique, indépendante de la consommation d’alcool, dénommée stéatose hépatique non-alcoolique ou NASH.

NASH ou stéatose hépatique non-alcoolique

L’excès de tissu graisseux altère le fonctionnement du foie. Au niveau de cet organe vital, les graisses provoquent une inflammation préjudiciable. À la longue, cette dégradation hépatique peut mener à une cirrhose, sans que l’on ait bu une goutte d’alcool. C’est pourquoi on parle de stéatose hépatique non-alcoolique, par rapport à la cirrhose liée à la consommation excessive d’alcool. Logiquement, l’obésité représente le premier facteur de risque. Cette nouvelle étude présentée au Congrès international sur le foie à Barcelone du 13 au 17 avril 2016, prouve que l’on peut aussi être de poids normal et développer malgré tout une maladie du foie.

PUB

Le tour de taille est un facteur de risque de NASH

En effet, selon les chercheurs, un IMC normal mais un tour de taille élevé reflétant un taux important de graisse abdominale, augmente le risque de développer cette maladie. Plus de 320 personnes atteintes d’une NASH confirmée par biopsie ont été suivies. En tenant compte de leur IMC, de leur tour de taille et de leur taux de graisse abdominale, on s’aperçoit que les signes de NASH sont les plus marqués chez les personnes de poids normal mais dont le tour de taille élevé témoigne d’un excès de graisse abdominale. Autrement dit, au-delà de 88,9 cm de tour de taille pour les femmes et de 101,6 cm pour les hommes, il existe un risque de développer une NASH pouvant à long terme déboucher sur une cirrhose.

On retiendra qu’un poids normal ne prémunit pas contre une maladie du foie. En revanche, il faut surveiller son tour de taille, car lui aussi témoigne de la santé de notre foie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 19 Avril 2016 : 15h27
Mis à jour le Mardi 19 Avril 2016 : 15h27
Source : European Association for the Study of the Liver, Waist not weight - the key to non-alcoholic fatty liver disease, Public Release: 16-Apr-2016, http://www.eurekalert.org/pub_releases/2016-04/eaft-wnw040816.php.
A lire aussi
Surpoids et obésité : toute la vérité !Publié le 20/04/2016 - 13h16

Il y a 40 ans, l'insuffisance pondérale était deux fois plus importante que l'obésité. Aujourd’hui, les personnes obèses sont plus nombreuses que celles en sous-poids*. Seul élément positif : l'indice de masse corporelle est resté globalement stable entre 1975 et 2014 chez la plupart des...

Maladies du foie : en augmentation chez l’enfant Publié le 09/09/2016 - 15h15

Ce serait une erreur de penser que l’accumulation de graisse dans le foie s’observe uniquement chez l’adulte, en particulier en surpoids et/ou diabétique. Les enfants souffrent aussi de cette maladie du foie que l’on appelle stéatose hépatique. De plus en plus souvent et de plus en...

Plus d'articles