TMS : ce que vous risquez au travail
Les TMS ou troubles musculosquelettiques, sont reconnus comme maladies professionnelles. Ils représentent la première cause de maladies professionnelles en France : lombalgie, syndrome du canal carpien, tendinite, épicondylite, etc. 
TMS : ce que vous risquez au travail

Articles

Sportifs : sauve qui peut les dents !

Les boissons hyperglucidiques conviennent bien à l'effort. Mais on craint leurs effets sur les dents ! Les sportifs sont-ils condamnés à choisir entre leur carrière et des caries ?

La croyance populaire « matelas ferme pour les lombalgiques » est remise en cause. Il semblerait qu'une fermeté moyenne soit plus efficace pour soulager les douleurs et diminuer la consommation d'antalgique.

Exercices préventifs du mal de dos

Au nombre de sept, l'hôpital Henri-Mondor a défini les piliers quotidiens de la prévention du mal de dos.

Sept personnes sur dix souffrent du dos à un moment de leur vie et souvent ces douleurs les orientent vers l'abandon du sport. Or, le sport bien conçu peut être un formidable antidote aux lombalgies.

Lombalgies : exercices ou chirurgie ?

La question est là : la chirurgie fait-elle mieux que la pratique d'exercices adéquats ? Il semblerait que la réponse s'oriente finalement vers la négative.

Mal de dos chez les jeunes : bonne tenue et lutte anti-sédentarité !

Les jeunes ont de plus en plus mal au dos. Ainsi, un collégien sur trois s'en plaint et un lycéen sur deux ! Le cartable trop lourd est toujours évoqué, mais le poids n'est pas le seul, ni même le principal facteur en cause. Notamment, si au collège les jeunes transportent souvent de lourdes charges, ce n'est généralement plus le cas au lycée. Il faut donc chercher ailleurs et le monde médical pense que l'ennemi majeur est représenté par la position assise et la sédentarité. Il est donc nécessaire d'éduquer les jeunes afin qu'ils prennent très tôt de bonnes habitudes leur épargnant aujourd'hui et demain des lombalgies.

Epicondylite : le revers de la lithotripsie

Après avoir fait ses preuves dans le traitement des calculs urinaires, la lithotripsie extracorporelle est entrée dans le domaine de la rhumatologie. Largement utilisée dans la prise en charge de l'épicondylite, cette technique se révèle cependant inefficace.

Mettre son canal carpien à rude épreuve

Le syndrome du canal carpien se caractérise par une sensation d'engourdissement, de fourmillements ou même de douleur dans les doigts, se manifestant surtout la nuit ou au réveil. La réalisation de mouvements répétitifs du poignet en est souvent la cause. Ils ont pour effet de coincer et d'irriter le nerf médian qui passe dans le canal carpien (canal étroit situé dans le poignet).

Dans votre assiette : l'ananas

L'ananas, il n'a jamais fait maigrir personne. Mais c'est un fruit précieux, surtout en hiver, car il est riche en vitamine C. Il l'est aussi en fibres, ce qui n'est pas plus mal pour le confort intestinal. De plus, l'ananas se consomme aussi bien dans la gamme du salé que dans celle du sucré.

La conduite n'altère pas les disques vertébraux

Les professionnels de la route sont certes exposés à des fatigues musculaires et à des tensions ligamentaires, mais la conduite ne semble pas endommager les disques vertébraux.

Les lombalgies : ménagez votre colonne vertébrale

Qui n'a pas eu mal au dos ? La lombalgie, ou mal de dos, est très fréquente puisqu'on estime qu'elle touche environ 70% des adultes de tous âges. Lorsqu'elle survient brutalement, après un effort de soulèvement par exemple, on parle de lombalgie aiguë. Dans la très grande majorité des cas, celle-ci guérit facilement, grâce aux médicaments et un peu de repos. Le problème est surtout d'éviter les récidives, qui, en plus d'être douloureuses, risquent d'entraîner à la longue des lombalgies chroniques, gênantes dans la vie quotidienne et aussi dans la vie professionnelle. L'objectif est donc d'acquérir de bonnes habitudes qui permettent de préserver la colonne vertébrale.

Epicondylite : les corticoïdes remis en cause

L'épicondylite (ou tennis elbow) est une inflammation des tendons situés au niveau du coude. Il est dû très souvent à une utilisation trop intense des muscles de l'avant bras, telle que celle qui peut se produire lorsqu'on joue au tennis, d'où son nom. Une étude néerlandaise a comparé l'efficacité de différents traitements et montre que les corticoïdes sont moins efficaces à long terme qu'une prise en charge par physiothérapie ou que l'absence même de traitement.

Lombalgies : dos et société

Quelle est cette maladie terrible dont l'incidence a été multipliée par trois en dix ans, qui met l'économie en péril et pour laquelle il n'y aura jamais de vaccin ? On parle finalement assez peu de la " lombalgie ". Peut-être est-elle tellement banale et quotidienne qu'elle est devenue une véritable fatalité. Quelques conseils cependant permettent sans aller vers la chirurgie ou les traitements médicaux lourds, de prévenir le mal de dos ou de l'améliorer.

La lithotripsie s'attaque au talon d'Achille

La lithotripsie a largement démontré son efficacité dans le traitement des calculs urinaires. Aujourd'hui, elle étend son champ d'application à la rhumatologie.

Les nouveautés dans la lutte contre la douleur de l'adulte

De toute évidence, le statut de la douleur évolue, les mentalités changent. Des avancées importantes sont intervenues, tant sur le plan des connaissances fondamentales que sur celui de son traitement et de sa prise en charge. On dispose désormais de méthodes relativement fiables pour évaluer la douleur. De nouvelles améliorations thérapeutiques sont à attendre des recherches dans ce domaine.

Arthrose lombaire : une raison de plus d'arrêter de fumer !

Parmi les nombreux effets secondaires attribués au tabagisme, se trouvent les phénomènes dégénératifs lombaires. En effet, l'évolution postopératoire des patients pris en charge chirurgicalement pour arthrose lombaire est significativement moins bonne chez les fumeurs. Cette influence négative du tabac a été confirmée par une étude portant sur plus de 350 patients opérés pour arthrose lombaire.

Ne laissez pas les médicaments prendre le volant !

Devrait paraître très prochainement un document détaillé classant les médicaments en fonction des dangers qu'ils représentent pour les automobilistes. Ces informations destinées aux médecins et au grand public sont réparties en quatre classifications selon le degré d'incompatibilité avec l'usage d'un véhicule motorisé. Par exemple, pour un conducteur traité par des benzodiazépines (l'équivaut d'une alcoolémie de 0,5g) les risques d'accidents sont multipliés par deux !

Cancers du sein : traités trop tard !

Les cancers du sein sont traités trop tard en France selon un communiqué de presse de la Sécurité Sociale qui déplore par ailleurs de nombreuses failles dans l'harmonisation des pratiques pour la prise en charge d'autres pathologies.

Symptômes psychosomatiques

Pour Édouard Zarifian, les symptômes dits psychosomatiques font partie de nos moyens d'expression normaux. Ce qui explique leur fréquence et leur universalité historique, géographique et sociale.

Allergies aux anti-inflammatoires sur la peau

Les gels et crèmes anti-inflammatoires luttent contre certaines douleurs, mais peuvent provoquer des allergies cutanées.

Pages

PUB