corinne
Portrait de cgelitti
Bonjour, j?ai un petit garçon de 5 ans et demi qui a des tics depuis l?age de 4 ans. Ça a commencer par renifler (il le fait encore) après les yeux mais a ce moment la il a eu des lunettes et je ne n?était pas aperçu. La mâchoire, Apres la tête qui incliné après les épaules. Maintenant c?est les yeux qui ferment avec un mouvement de la tête.

Comment puis je l?aider je ne sais plus quoi faire et ce que se serait pas le syndrome de la tourette qui commence ?

philippe
Portrait de cgelitti
39 ans et tres sujets au tics étant petit (clignement yeux, mouvements divers)
J'attibue cela à de l'anxiété et au perfectionisme (vouloir tout controler et tout faire bien)
Aujourd'hui plus rien mais, comme un bègue, on sent que ça peut revenir.
Ma fille, 9 ans est la même que moi à l'époque
Il faut en parler avec l'enfant en lui disant qu ce n'est pas ridicule mais que cela révèle une grande sensibilité
J'apprends à ma fille à se désintoxiquer c'est à dire à se controler pendant un période très courte (30 seconde puis 1 min, etc)
Et entre deux, je lui dis: fai tes tics.
Cela lui parait absurde de le faire expres
Et du coup, elle le fait moins même dans les "périodes autorisées".
vicky
Portrait de cgelitti

Bonjour

Mon garcon de 9 ans a eu des tics depuis déja très petit..
C`était la bouche , la tête , les épaules ,...
Depuis 2 ans environs , les tics viennent accompagnés de petits sons... genre , des sons de lettres ( k ) puis disparaissent pour 1 ou 2 mois et ca recommence.. maintenant c`est des petits mouvements brusques , encore avec des petits sons , des Ya , yo .. des trucs du genre ...
Le plus étrange , c`est qu`a l`école ,ca va asez bien ...on dirait qu`il se retient de le faire la journée mais que le soir c`est 2 fois pire..

Le médecin nous dit que c`est mieux d`éviter d`en parler et de le laisser faire mais a la fin c`est épuisant pour nous aussi...et n`entant plus capable on le dit.

Qoui faire ?? quelqu`un vit ou a déjà vécu cette situation ?

   Merci !!
syl
Portrait de cgelitti
personne n'a les memes problème??
moi
Portrait de cgelitti
Bonjour. Je n'y connais pas grand chose moi non plus, bien que j'ai moi-même des tics par moments. Concernant le syndrôme de Gilles de la Tourette, cependant, je crois que ça concerne surtout les tics accompagnés d'insultes (il faudrait vérifier sur Google ou autre). Je ne sais pas comment ça a commencé pour moi, mais c'était aussi vers mes 5 ans. Je me souviens que je regardais souvent derrière moi, en tournant la tête ou en tournant sur moi-même, comme pour me rassurer de je ne sais quoi (en fait, quand je regardais la TV je me tournais souvent vers la porte, derrière, pour vérifier qu'il n'y avait personne!, alors que j'étais assise tranquillement avec mes parents). Quand je tournais, ma mère me disait que si je voulais danser, je devais le faire au cours de danse. Ce tic là a dû duré environ 5 ans. Petite, encore, je faisais souvent une mimique avec mon nez, et ma mère me le faisait remarquer quelquefois. Je pense, bien entendu, qu'il est important de ne pas affoler l'enfant en lui disant qu'il n'est pas normal,ce qui n'est pas vrai, ou de lui faire honte en lui faisant les remarques en public, mais ça peut être utile d'en parler très brièvement à l'enfant, ne serait-ce que pour qu'il s'en rende compte et qu'il puisse essayer de se maîtriser en en ayant conscience. En fait, un tic, c'est comme un réflexe, on ne le fait pas exprès. J'ai remarqué que c'était toujours lié au stress: il y'a des périodes où ils me laissent tranquille et d'autres où ils reviennent, mais j'ai la chance que les miens soient plutôt discrets. Enfant, je me suis dit que je pouvais remplacer le fait de tourner la tête par un serrement du poing, et c'est peut-être ça qui a marché. Chaque fois que j'avais conscience d'avoir besoin de tourner la tête, je serrais un poing. Faute de changer la cause, on peut changer la conséquence! C'était plus discret et j'ai vite arrêté les deux. Je me souviens aussi d'une autre particularité qui semble être un tic: à un moment, je me répétais intèrieurement le dernier mot de la dernière phrase que je venais d'entendre. Et plus tard, je m'amusais parfois à prendre ce mot et à compter dans ma tête le nombre de lettres pour savoir quelle était la lettre du milieu! Le cerveau est parfois très bizarre. J'ai arrêté, je crois, par lassitude, parce que je me suis aperçue que ça ne m'apportait rien. Comme quoi rendre les choses qui sont inconscientes conscientes peut être un bon début. Je ne suis pas spécialiste en psychologie, mais je dirais que c'est une façon d'essayer de garder le contrôle ( sur ce qu'il y'a derrière, sur les mots eux-mêmes...j'ai même, à l'époque du collège, essayé de contrôler les minutes en barrant sur une feuille toutes les heures que j'arrivais à 'capturer' sur ma montre. J'ai laissé tomber, parce qu'à cet âge, je n'arrivais pas à barrer les heures entre 1h et 8h du matin! ). Aujourd'hui, c'est par périodes: ça m'arrive de regarder ma montre machinalement toutes les minutes( pour me situer dans le temps) et il m'arrive aussi de 'poser' mes yeux, c'est à dire de regarder autrepart (par exemple, en regardant la télé, je me fixe une seconde sur le bord de l'écran : je reprends ainsi le contrôle de mon regard. Je m'aperçois que je le fais aussi parfois quand j'écoute une conversation). En clair, en relisant tout ça, je m'aperçois que ce que j'appelle le stress, c'est la peur de ne pas pouvoir tout contrôler. Ca me permet de me recentrer, me calmer. Les tics sont là pour me rassurer, et , dans une certaine mesure, il est possible de les minimiser, pour vivre tout à fait normalement. Je ne sais pas si ça vous rassure ou si mon cas est très particulier, mais c'est un témoignage qui peut peut-être aider à y voir plus clair. En tout cas, en écrivant tout ça ( et vous êtes les seules à qui j'en ai parlé), j'ai réalisé que ça venait du fait que je voulais être capable de tout contrôler et ça explique beaucoup de choses. Je suis du genre à être bien organisée et à vouloir faire beaucoup de choses, mais en même temps, je ne me laisse pas assez aller. Pour conclure, cette séance de psychanalyse était sympa, et les tics, ça n'empêche pas d'être normal et de réussir sa vie, ce qui est mon cas, et le sera pour vos enfants.
syl
Portrait de cgelitti
bonjour vicky

je pense que tu devrais consulter un pédo-psychiatre qui sera te rassurer.apparement les tics sont fréquents chez les enfants.souvent quelques séances chez un psychologue peuvent améliorer la situation.En effet les enfants comme les adultes ont des angoisses qu'ils "cachent" volontairement ou pas à leur entourage direct.En parler peut, je dis bien peut les soulager.bon courage, je constate a travers les forums que nous sommes nombreux à vivre la meme situation avec nos enfants.
moune
Portrait de cgelitti
Bonjour, mon garçon de 7 ans a eu des tics, mais maintenant ça va beaucoup mieux (les yeux, le nez,la tête) je lui faisait toujours remarquer ses tics et lui demander de faire attention, ça a été laborieux pendant 2 ans et aujourd'hui, il en a de temps en temps mais ça beaucoup mieux .
jessie
Portrait de cgelitti
bonjour e toutes et à tous.
moi, mon fils de 8ans1/2 a commencé à avoir des tics dès l'age de 6 ans. mon médecin de famille m'a tout simplement conseillé de le reprendre à chaque fois que je le surprenais en train de le faire. avec du temps, et de la patience,il a fini par les stoper. mais dès qu'il est stressé il recommence. quand j'arrive à lui faire oublier un tic, il en refait un nouveau 2 semaines plus tard.
pomm
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Mon garçon a eu des tics de la face à l'age de 8 ans(clignements des yeux) qui venait s'ajouter à un léger bégaiement apparu vers l'age de 4 ans et demi.

Très préoccupée et assez désemparée par l'abscence de solutions médicales ou para-médicales, j'ai effectué des recherches sur internet et y ai trouvé un remède homéopathique testé avec succès par un médecin homéopathe. Celui-ci décrivait exactement les symptômes de mon fils concernant les tics.
Au bout de 15 jours de traitement, on ne percevait pratiquement plus ni ses tics ni son bégaiement et au bout de 3 semaines tout avaint disparu. Voici ce qui lui a convenu :
1 dose en 9ch de Agaricus et 1 autre en 15ch 1 semaine plus tard.
Tous les jours depuis le début du traitement pendant 8 jours agaricus 9ch (4 granules par jour) puis agaricus 9ch + magnesia phosphorica 7ch (4 granules de chaque par jour) pendant 15 jours.

C'était en janvier 2004 et cela n'est pas revenu.
Bien sûr, ce traitement était celui qui lui convenait et il n'est pas certain que les symptômes soient identiques ni que cela corresponde à quelqu'un d'autre...
Bon courage,
syl
Portrait de cgelitti
bonjour.nous avons un petit garcon de 3 ans qui a les memes symptomes.avez vous eu des réponses ou avez vous trouvez une solution.merci de votre réponse
Virgou
Portrait de cgelitti
Bonjour,
J'ai un petit garçon âgé de 8 ans qui a des tics très prononcés dûs au stress de l'école. (il cligne des yeux, il tire la langue plusieurs fois de suite machinalement, il tourne la tête...) Le Pédo-psychiatre l'a suivi durant quelques mois et m'a rassuré en me disant que tous les enfants développent des tics pour manifester soit de la tristesse, soit de l'anxiété (ce qui est le cas de mon garçon). Mais c'est vrai que cela fait mal de voir son enfant comme cela. Au début, je pensais plutôt à des TOC. Moi aussi, je lui faire remarquer ses tics et je lui demande de se contrôler et de penser à se contrôler s'il "sent arriver" ses tics.
C'est un travail à long terme mais ça marche.
Bon courage à vous toutes.

Pages

Sujet vérouillé