Tests relatifs aux problèmes spinaux

Publié par Blausen (Collectif) le Jeudi 19 Août 2010 : 16h58
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 12h17
-A +A

Vidéo associée: 

Partager cette vidéo :

Publié le 19/08/2010
59 vues

Il est impératif d'effectuer un diagnostic précis d'un problème spinal pour apporter le soin médical approprié. Un médecin va analyser les antécédents médicaux du patient et pratiquer un examen physique complet. En outre, on peut recommander une diversité de tests diagnostiques.

Une radiographiegraphieest une photographie de l'anatomie squelettique qui est générée en utilisant une matière radioactive. Un examen par IRM est une intervention utilisant les ondes magnétiques et radio afin de donner des images bidimensionnelles de l'anatomie des tissus mous. Une tomodensitométrie utilise les rayons X pour générer des images en coupe transversale de l'os et de certains tissus mous.

Un myélogramme est un examen aux rayons X du canal rachidien et des racines nerveuses utilisant un milieu de contraste. Une scintigraphie osseuse est une intervention permettant de générer des images de l'anatomie squelettique par un balayage informatique d'une substance radioactive injectée. Un EMG est un test servant à examiner la réponse d'un muscle à une stimulation nerveuse.

Un bloc de la facette articulaire est une intervention dans laquelle un anesthésiant et un stéroïde sont injectés directement dans la facette articulaire. Des analyses en laboratoire de liquides prélevés, tels que du sang, peuvent être recommandées pour détecter des problèmes non révélés par d'autres tests. Une ponction lombaire est une intervention dans laquelle le liquide céphalorachidien est prélevé à partir de la colonne pour être examiné. Un discogramme est un examen aux rayons X des disques vertébraux utilisant un colorant radioactif. Une fois que la cause exacte du problème est identifiée, le traitement approprié peut alors être déterminé.

A lire aussi
Boule ou irrégularité dans un sein : est-ce un cancer ? Publié le 01/12/2008 - 00h00

Dans 8 cas sur 10, une irrégularité ou une boule dans un sein n'est pas cancéreux. Le plus souvent, ces phénomènes évoluent durant un mois pour disparaître en fin de cycle. Il est important de surveiller de telles modifications et au moindre doute de consulter son médecin ou gynécologue...

Hyperparathyroïdie Publié le 29/10/2002 - 00h00

L'hyperparathyroïde est un nom bien compliqué pour décrire un dysfonctionnement de quatre glandes minuscules et pourtant indispensables : les glandes parathyroïdes.

Plus d'articles