marie
Portrait de cgelitti
Voilà, je suis en couple depuis bientôt 12 ans, mariée depuis 8 ans... cela ne va pas fort, des hauts des bas comme tous les couples me semble-t-il, mais les bas sont de plus en plus nombreux et, surtout, de plus en plus profonds malgré un travail réalisé par chacun de nous auprès d'un thérapeuthe...

Je me sens très mal car j'ai le sentiment que je suis en train de tomber amoureuse d'un autre homme... j'ai freiné autant que j'ai pu, dominé mes sentiments, dépensé pas mal d'énergie pour l'éviter, ne pas le voir, ne pas le croiser... et la vie fait que je le cotoie de façon quasi quotidienne.

L'été va mettre un peu de distance, ça n'aura qu'un temps, mais je sais que je le retrouverai en septembre... Il ne s'est rien passé entre nous si ce n'est une complicité contre laquelle il m'est difficile de me battre d'autant que c'est ce qui me fait le plus défaut au sein de mon couple, je cache comme je le peux mes sentiments à tous mais j'ai peur de l'avenir.

Aidez-moi s'il vous plait.

véro
Portrait de cgelitti
l'amour peut aussi être au rdv (après tout et tout simplement)
choupette
Portrait de cgelitti
et bien si la suggestion de vero est peutêtre une évidence.. apprend à connaître cette personne. à ecrener si ces sentiments naissants sont bie partagés ou ne seraient qu'une distraction pour ce monsieur; au fond qu'as-tu à perdre? rien.
je crois que si tu es de toutes évidence sne situation de désamour, il faut franchir le pas sans culpabiliser mais en douceur, en se ménageant une sortie, en ouvrant le futur chemin à parcourir ds les meilleures conditions!

s'il s'agit de ton épanouissment cela est fondamental à ton équilibre et par ricochet à tes enfants...
courage a+
marie
Portrait de cgelitti
merci choupette et bonnes vacances à toi aussi.
marie
Portrait de cgelitti
Merci Choupette pour tes conseils, j'ai bien l'intention de prendre le temps et tu as raison... ne peut-on jamais être certain de l'autre ?
Nous sommes, tous deux, dans une situation pas simple (tant d'un point de vue matrimonial, familial que social), bref quelques obstacles en perspective.
Restent les ressentis, les mots couverts et... deux mois d'été qui vont, je l'espère, me permettre d'y voir plus clair... ne dit-on pas "loin des yeux loin du coeur", un bon test en somme ?
Pourtant la séparation a été un peu dure, "je n'aime pas ces moments là, je préfère rentrer" m'a-t-il juste laché (sans qu'aucun sentiment n'ait jamais été clairement exprimé)... je ne sais pas pourquoi mais au fond de moi j'ai l'impression que s'il n'était question que de distraction ce serait moins douloureux...
Choupette
Portrait de cgelitti
bonjour marie,
oui, en te lisant je partage ton avis. laisse faire le temps. Profite bien des vacances! (bronzage, détente autant que faire ce peut! et zoup à la rentrée tu auras des opportunités... de clarifier ce ressenti et d'approfondir une relation et pourquoi pas d'envisager un avenir à long terme ensemble. Rien n'est facile ds les relations humaines.
Choupette
Portrait de cgelitti
tu cherhes ailleurs ce que tu ne trouves pas au sein de ton couple.les questions que je vais soulever sans doute les as-tu déjà lues/entendues!
1)Qu'est-ce que tu reproches à ton mari? inversement ou plutôt que te manque-t-il? est-ce au niveau intime? moral?....
2) Que trouves -tu à cet autre? qu'est-ce qui t'attires?
3) Pourquoi as-tu choisi de vivre avec ton mari? aviez vous des projets? des affinités?
et quels sont ils aujourd'hui?
attention aux amourettes de buro difficile à gérer.. à toi de cerner la problématique relationnelle bonne chance a+
marie
Portrait de cgelitti
Choupette... il y a des années que je me pose toutes ces questions. Notre couple s'est construit sur le fait que j'étais enceinte de mon fils ainé, sans lui je sais que nous ne serions plus ensemble depuis longtemps. Je me suis mentie durant des années puis j'ai espéré que mon mari évoluerait... Notre sexualité est affligente (éjaculation précoce traitée depuis quelques mois à peine parce que je l'ai mis au pied du mur).
Cet autre qui m'attire arrive un peu comme une mise en évidence de ma souffrance. Après m'être dit pendant longtemps que les difficultés que je rencontre en couple seraient les même avec un autre et que donc cela ne valait pas la peine d'y songer, je me suis rendue compte que mon absence d'épanouissement n'était pas nécessairement une fatalité et que l'amour procédait un peu de la même façon que l'amitié... on n'est pas forcément sur la même longueur d'ondes que tout le monde...
Véro... merci... et c'est pourtant ce qui me terrifie, j'ai le vertige à un tel point que j'ai l'impression que personne ne peut se l'imaginer. J'ai tellement peur de faire souffrir mes enfants, mon mari et cet autre homme, sa famille... j'ai aussi terriblement peur de souffrir moi-même. Je me sens dans une situation si horrible que je n'ose même pas en parler à mes amis les plus proches qui, de fait, sont devenus, avec le temps les amis de notre couple. Je suis partagée entre le merveilleux de ce que cette situation qui m'ouvre vers un "possible" m'offre, et l'horreur de tout ce que je redoute... c'est atroce à vivre, je ne pensais pas qu'il était possible de souffrir autant dans des circontances qui ne paraissent pas, de l'extérieur, si dramatiques que cela...
Sujet vérouillé