quétaine
Portrait de cgelitti
je voudrais connaître la tension occulaire normale, sachant que je suis suivi par un ophtalmologue qui m'annonce chaque fois un chiffre mais ne me donne pas d'information sur le trop ou le trop peu de tension.

Merci pour la réponse

Philippe
Portrait de cgelitti
Il n'y a pas de norme en temps que tel. En fait on a eu l'habitude dans le passé de dire que la pression normale était entre 12 et 21mmHg.
Nous savons que cela ne veut plus rien dire.
Il faut savoir que nous ne sommes pas capables de prendre la véritable pression intra oculaire. La pression que nous mesurons est prise de l'extérieur, au niveau de la cornée. De plus la pression est variable dans la journée, plus haute le matin.
-Si votre cornée est plus épaisse que la moyenne, la pression que l'on aura mesurée semblera élevée alors qu'elle se trouve peut-être dans la norme. Aujourd'hui avec la chirurgie réfractive cela pose des problèmes car la cornée est amincie et cela nous donne des fausses basses pressions.
-Nous savons que la pression fluctue plus chez les gens qui ont du glaucome. Il est donc très possible qu'au moment de la prise de la pression celle-ci soit normale alors que le reste du temps elle peut-être élevée.
-Il existe aussi des glaucomes à pression normale. Ces glaucomes ne sont pas négligeable car ils représentent à peut près 25% des glaucomes. Les statistiques à leur sujet ne sont pas très fiables, car mal diagnostiqués.

Comme vous pouvez le voir le glaucome n'est pas vraiment relié à la pression. De fait la dernière définition du glaucome en vigueur n'inclue plus la pression. La pression est aujourd'hui considéré comme un facteur à risque pas plus.
JL78180
Portrait de cgelitti
Merci Philippe, pour cette réponse.

Est ce répandu, ce type de glaucome à pression normale ?

Est-ce que le mécanisme de génération ne pourrait pas être similaire à une famille de kératocône (dégénérescence) ?

mimi
Portrait de cgelitti
j'ai 25 de tension dans les yeux que dois je faire mon ophatalmo de m'a rien dit a part que j'étais sur le fil rouge que dois je faire ?
Philippe
Portrait de cgelitti
-Difficile à dire car mal dépisté. Probablement plus que l'on croit: 20-25% des glaucomes à angle ouvert.
-Non, ce sont deux maladies complètement différentes.
Le glaucome à pression normale, est une perte des cellules ganglionaires (nerf optic) dû à une hypersensibilité à la pression intra-oculaire, et aussi à des problèmes vasculaires comme les vasospasmes.
Le kératocône est une ectasie de la cornée.
Philippe
Portrait de cgelitti
Le pression intra-oculaire ne signifie rien par elle-même. Vous pouvez très bien avoir une pression de 28 et jamais développer un glaucome, tout comme avoir 17 et avoir un glaucome.
Il faut vérifier le champ visuel central, la tête du nerf optique et l'intégrité de la couche des fibres nerveuses au voisinage de la tête du nerf optique et l'épaisseur de la cornée pour pouvoir établir le diagnostique de glaucome et commencer un traitement.
aliénor
Portrait de cgelitti
La dernière fois, mon ophtalmo. m'a dit que j'avais 19-20 et que c'était limite pour le glaucome.Et que la prochaine fois, il me ferait un examen approfondi. Mais comme je n'irai pas avant un an peut être, je m'interroge.
Philippe
Portrait de cgelitti
Le glaucome à pression normal est un glaucome qui se développe alors que la pression de l'oeil reste dans la "norme", moins de 21 mmhg.
Le côté positif est que la progression est lente, le mauvais côté est qu'il est difficile à diagnostiquer tôt.
Aujourd'hui il semble clair que le glaucome n'est pas provoqué par la pression en temps que tel (à l'exception du glaucome à angle fermé qui relié presque exclusivement à la pression qui est très haute). On ne comprends toujours pas quel est le mécanisme du glaucome. Nous connaissons certains éléments mais pas tout. La seule raison que l'on prescrit des gouttes pour faire baisser la pression, est que c'est la seule chose que l'on sache faire.

Les dangers du glaucome à pression normal sont les mêmes que ceux des autres glaucomes.
La meilleur méthode pour diagnostiquer un glaucome est de faire un examen sous dilatation pour observer la tête du nerf optique et la couche des fibres nerveuses autour de la tête du nerf optique. il est recommandé de faire des champs visuels, et une pachymétrie (mesure de l'épaisseur de la cornée) ainsi que la pression de l'oeil à différents moment de la journée (on ne fait pas cela de manière routinière). Si on est bien équipé on peut procédé à une analyse par laser de la couche des fibres nerveuses, car c'est à ce niveau que nous aurons le dépistage le plus précoce des glaucomes.

JL78180
Portrait de cgelitti
Je connais 2 causes possibles de réduction de champ visuel :

- glaucome persistant avec endommagement de réseau de nerf optiquen c'est "organique", ce serait irréversible (je ne suis pas atteinte),

- inhibition de zones de champs visuel, le PSD ("pseudo-scotome directionnel"), c'est un trouble "fonctionnel", réversible (j'étais atteinte).

Le PSD est très répandu, il existe chez toutes personnes touchées par le SDP (Syndrome de Déficience Posturale).

Il est facile à diagnostiquer : il suffit de consulter le bon ophtalmo formé à diagnostiquer le SDP (une vingtaine d'ophtalmos en France) et de suivre le traitement qui a fait ses preuves sur plus de 30 000 patients SDP sur ces 23ans dernières années.

Mon SDP est traité depuis octobre 2003 : il ne me restait plus que la zone centrale du champ visuel (plus ou moins 20° en horizontal).

En quelques mois de traitement, moyenant un peu d'auto-rééducation (fixer loin en essayant de percevoir les objets situant en champ périphérique), j'ai recouvert les différentes zones neutralisées assez rapidement.

Car ce traitement de SDP me solutionne un trouble de convergence tonique, que ni les collyres, ni les lunettes, ni la rééducation orthoptique ne permet de traiter : ce trouble de convergence serait présent depuis mon enfance, il entraînerait la neutralisation des "zones non fiables" (là où je me suis cognées ystématiquement dans mon enfance) par le cerveau.

corinne
Portrait de cgelitti
[QUOTE=JL78180] Je connais 2 causes possibles de réduction de champ visuel :

- glaucome persistant avec endommagement de réseau de nerf optiquen c'est "organique", ce serait irréversible (je ne suis pas atteinte),

- inhibition de zones de champs visuel, le PSD ("pseudo-scotome directionnel"), c'est un trouble "fonctionnel", réversible (j'étais atteinte).

Le PSD est très répandu, il existe chez toutes personnes touchées par le SDP (Syndrome de Déficience Posturale).

Il est facile à diagnostiquer : il suffit de consulter le bon ophtalmo formé à diagnostiquer le SDP (une vingtaine d'ophtalmos en France) et de suivre le traitement qui a fait ses preuves sur plus de 30 000 patients SDP sur ces 23ans dernières années.

Mon SDP est traité depuis octobre 2003 : il ne me restait plus que la zone centrale du champ visuel (plus ou moins 20° en horizontal).

En quelques mois de traitement, moyenant un peu d'auto-rééducation (fixer loin en essayant de percevoir les objets situant en champ périphérique), j'ai recouvert les différentes zones neutralisées assez rapidement.

Car ce traitement de SDP me solutionne un trouble de convergence tonique, que ni les collyres, ni les lunettes, ni la rééducation orthoptique ne permet de traiter : ce trouble de convergence serait présent depuis mon enfance, il entraînerait la neutralisation des "zones non fiables" (là où je me suis cognées ystématiquement dans mon enfance) par le cerveau.

[/QUOTE]
marie
Portrait de cgelitti
y at'il des médicaments naturels pour faire baisser la tensions occulaire merci

Pages

Sujet vérouillé