amsa1993
Portrait de cgelitti
Bonjour, je m'appelle Aurore, je suis étudiante en 3ème année dans une école d'infirmière dans le Loir et Cher.

Dans le cadre de ma formation, je dois effectuer un mémoire à la fin de ma 3ème année. Je me suis beaucoup interessé aux répercussions psychologiques que pouvaient avoir l'hystérectomie sur les femmes quelquesoit leur âge. J'ai fait ce constat lors de plusieurs stages en chirurgie viscérale. J'ai donc choisi de faire ce mémoire sur ce sujet et sur la prise en charge infirmière d'une patiente hystérectomisée, ainsi que la relation soignante-soignée qui peut exister suite à ce type d'intervention.

J'ai rendu ce mémoire début juin, je dois l'argumenter maintenant devant un jury de deux personnes fin août.

Cependant, je me suis rendu compte que je me suis essentiellement penché sur le vécu psychologique des infirmières dans la prise en charge des femmes hystérectomisées. Mais je n'ai pas pensé à interroger des femmes hystérectomisées sur la manière dont elles ont perçues et ressenties leur prise en charge.

C'est ce qui m'intéresse aujourd'hui car cela me permettrait de mieux comprendre l'attente de ces femmes lorsqu'elles entrent dans un service de chirugie pour une opération qui peut être vécu de façon difficile... cela me serait donc enrichissant sur un plan personnel et professionnel.

Je souhaiterai donc poser les questions suivantes pour connaître votre vécu, et la façon dont vous avez pu vivre votre hospitalisation:

1) Comment avez vous vécu l'annonce de la nécessité d'une hystérectomie?

2) Avez vous été accompagné de manière satisfaisante avant l'intervention? Comment s'est déroulé votre accueil par les infirmières le jour (ou la veille) de l'intervention?

3) Avez vous ressenti une réelle disponibilité de la part des infirmières après votre intervention? Ont-elles été à la hauteur de vos attentes au niveau du soutien psychologique et de l'écoute? Si non, quelles suggestions pouvez vous apporter pour que cette prise en charge soit, pour vous, la meilleure possible?

Je vous remercie d'avance pour vos réponses, cela m'apporterait beaucoup.

Je tiens également à préciser que les réponses pourraient éventuellement être utilisées pour mon oral afin d'expliquer au jury les avis de certaines patientes hystérectomisées sur la prise en charge infirmière en service de chirurgie. L'anonymat sera entièrement respecté.

En vous remerciant d'avance pour vos réponses.

Aurore, étudiante infirmière.

nyge
Portrait de cgelitti

Voici le message que j'ai écrit sur le forum

Bonjour,je m'appelle Geneviève,je suis étudiante en 3è année dans une école d'infirmière à paris.Dans le cadre de mon mémoire de fin d'étude,j'ai choisi d'orienter ma recherche sur la prise en charge de l'hystérectomie. Ainsi, je recherche les temoignages des femmes ayant subi cette intervention pour me parler de leur vécu avant, pendant et après cette opération, de préference celles qui n'ont pas d'enfants mais en avaient le desir.

Merci de me faire part de vos témoignages sur le forum qui me seront très utiles dans mes travaux.

Merci d'avance.

aurorem41
Portrait de cgelitti
merci infiniment, je pense que votre témoignage pourrait être utile pour beaucoup de professionnels de santé ou futurs professionnels qui ne se rendent pas compte ou qui n'ont pas l'habitude de prendre en soin des personnes souffrant de cécité et en plus de ça, des personnes qui angoissent pour leur intervention...
Si je peux faire part de votre témoignage aux futures professionnelles que je connais, et peut être à mon jury (pour montrer l'importance d'une bonne prise en charge en chirurgie...) je le ferais, non seulement pour vous faire plaisir, mais aussi parce que je pense qu'il peut permettre aux infirmières de se rendre compte de la nécessité d'être disponible pour les patients et de prendre en compte leur différence, car leurs besoins ne sont pas toujours les même...
aurore
Portrait de cgelitti
oui, malheureusement cela dépend des gynécologues mais je peux comprendre votre colère...
nyge
Portrait de cgelitti

Bonjour Aurore, je m'appelle Geneviève,je me trouve dans la même situation que tu l'a été e n2009.Pourrais-tu m'apporter de l'aide dans le cadre de mon MFE?

Merci

 

cécile
Portrait de cgelitti
Bonjour Aurore, je viens moi aussi de subir une hysterctomie totale, en juin dernier. J'ai 3 enfants. Cette opération a été descidée très rapidement( découverte d'un fibrome en mai)car le fibrome se nécrosait. La douleur a été insupportable avant et absolument terrible après; j'en veux d'ailleurs beaucoup au personnel et au gynéco qui m'a opéré de m'avoir laissé souffrir comme cela. Il y a 39 jours que j'ai été opérée et le seul à me rassurer et à comprendre ma douleur et le radiologue qui vient de me faire une echo. Et j'ai toujours très mal aux ovaires. C'est tout de même un comble....
Je suis moi-même personnel de santé est dans les services où je suis passée, les médecins essayaient de gérer au mieux la douleur. Il est absolument inadmissible qu'en 2009, on propose un petit paracetamol pour calmer ce genre de douleur.
Je n'ai certainement pas répondu à toutes vos questions, alors je vous laisse mon adresse cecilesenecat@hotmail.fr
Bon courage et à bientôt
Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour Aurore !
Je trouve votre idée très intéressante, et je suis moi-même hystérectomisée, je suis donc tout à fait prête à vous apporter mon témoignage, même si, en raison de ma cécité, je ne suis pas sûre du tout de bien répondre à vos questions dans l'ordre. Au cas où j'oublierais des sujets importants, je vous laisse pour une fois mon e-mail, ainsi si vous avez besoin de renseignements complémentaires, n'hésitez pas ! Mon e-mail est :
mp.louberge@orange.fr
(oui, Maritchou13 ce n'est évidemment pas mon vrai prénom).
Pour ce qui est de l'aspect psychologique, dans mon cas précis, souffrant d'endométriose archi-douloureuse, l'hystérectomie, c'est moi qui l'ai réclamée avec énergie, j'attendais donc ce moment avec impatience, de ce côté-là, pratiquement aucun problème. Le seul hic, c'est qu'après cela n'a pas évolué comme prévu, et c'est bien après l'opération, lors de la mauvaise évolution, qu'un soutien psychologique m'a été et redevient nécessaire ! Sinon, j'étais absolument ravie de ne plus jamais avoir de règles, et comme je ne souhaitais pas d'enfant cela ne me posait aucun problème de ne plus pouvoir en faire. Je vous dis, c'est même moi qui ai souhaité et réclamé l'opération.
Côté prise en charge infirmière, là, je dirais que le bilan est pour le moins nettement plus nuancé... A leur décharge, c'était l'été, le début juillet exactement, donc je suppose moins de personnel. Mais je trouve que j'ai été parfois considérée comme un robot, et que mes handicaps (cécité, demi-surdité et difficulté à marcher) n'ont pas souvent été assez pris en compte ! La veille de l'intervention, dur dur ! D'abord, plusieurs fois les mêmes questions comme si un dossier ne pouvait pas être constitué cpour toute l'équipe... Si jen'avais pas été accompagnée pour l'admission, je pense que personne ne m'aurait montré ma chambre, ou au moins les points les plus stratégiques ; personne n'avait pensé, par exemple, à mettre la sonnette à ma portée : un comble ! Sous prétexte que je suis aveugle, personne n'avait voulu non plus me montrer la télécommande servant à changer les positions du lit... Le pire de tout je crois, pour la veille, cela a été le lavement puis la douche à la bétadine qui a immédiatement suivi ; j'avais tellement mal déjà au départ, que le lavement m'avait mise au bord de l'évanouissement, et je ne vous raconte même pas, on m'a suivie ensuite à la trace et à l'odeur... Mais comme c'était l'heure de la douche à la bétadine, que je souffre à crever ou pas, c'était la même chose : c'était l'heure, il fallait y aller, pas le temps de souffler une minute ! Il y a eu aussi l'épisode du rasage, ça je l'ai très mal vécu psychologiquement, bien pire que l'opération : moi jene vois pas, mais je savais bien que la voisine pouvait regarder à tout instant l'intégralité de la manoeuvre ! Cela m'a paru particulièrement humiliant et horrible ! Mais l'infirmière n'a jamais cherché à me réconforter sur ce plan-là : ça faisait partie des tâches à accomplir, c'est tout ; et il a fallu remettre ça le lendemain matin parce que le rasage n'était pas suffisant...
Le jour J de l'opération, qui s'est faite par sélioscopie, non pardon coaglioscopie je crois, là dans l'ensemble les infirmières ont été un peu plus aimables. Le seul bémol peut-être, ce serait pour la prise en charge de la douleur, mais je ne pense pas que ce soit dans le cadre de vos questions... Ce que j'ai mal vécu aussi, mais c'est un peu spécial pour vous, c'est que peu ont compris qu'avec une perfusion, plus le drain à surveiller, je ne pouvais plus me déplacer seule les premiers jours après l'intervention en raison de ma cécité ; je crois bien que j'avais aussi une sonde urinaire. Donc, deux mains dont une indispensable pour trouver mes repères, et trois "choses" à maintenir ou guider, impossible pour moi, d'où pas mal de récriminations quand j'appelais même pour une chose qui pouvait être simple pour une patiente ordinaire... Là oui c'est vrai que je l'ai mal vécu, mais je penseque cela aurait été exactement pareil même s'il s'était agi d'autre chose que d'une hystérectomie. Le personnel soignant et infirmier n'est pas assez sensibilisé ou formé aux handicaps. Je ne pouvjais pas non plus porter mes prothèses auditives en raison des différents risques (interférences et vol), ce qui a parfois posé des difficultéssupplémentaires de communication... Mais là encore, que ce soit une hystérectomie ou autre chose, je vous le dis à vous pour vous sensibiliser, mais ce serait la même panique pour n'importe quelle opération.
Les infirmières s'étaient-elles montrées disponibles ? Euh... Pas toujours ; mais je vous répète, on va les excuser un peu à cause de l'été......
Malheureusement jene me souviens plus de vos autres questions, mais n'hésitez pas à me recontacter perso en cas de besoin, je me ferai un plaisir d'échanger avec vous, pour une fois qu'une étudiante s'intéresse à nous pour autrechose que juste faire le sale boulot commme me guider à cause de la perf, je suis ravie, ravie ! Je sais quemon téoignage risque d'être un peu trop spécial pour vous, mais... tant pis, je n'ai pas hésité à me jeter à l'eau.
Petite suggestion : je n'ai pas le droit, je pense, de citer d'autres forums, mais si vous voulez recueillir encore plusde témoignages, vous devriez essayer sur un forum gynéco (j'y suis aussi mais sous un autre pseudo) ou même sur un forum consacré à l'endométriose, car certaines femmes sont, comme moi, obligées de subir l'hystérectomie à cause de cette maladie, et certaines le vivent très mal, je peux vous l'assurer parce que j'ai lu des témoignages consternants.
J'ai oublié de vous dire que mon hystérectomie remonte à 2007, j'avais donc alors 43 ans.
Aurore, je serais très heureuse de vous retrouver perso si vous avez besoin de continuer l'échange pour répondre à vos questions, et je vous remercie infiniment d'avoir pensé à nous, au côté des patientes. Enfin quelqu'un d'humain, je pense que vous aurez sûrement de bonnes qualités dans votre métier si vous vous orientez ainsi ! Je ne peux donc que vous félicitger, vous encourager et vous remercier chaleureusement ! J'ajoute un énorme "M..." pour votre thèse ! Et ne répondez pas sur ce point précis : on dit que ça porte chance !
Bon dimanche, ou le meilleur possible, et cordialement à toutes,
Maritchou13.
ailanomaria
Portrait de cgelitti

bjr Aurore.  je m'appelle maria ,je suis étudiante en 3è année dans une école d'infirmière au maroc pouvez vous m'envoyer votre travail de memoire si vous avez terminez votre mémoire ??

si vous plait moi aussi j'ai choisi ce sujet mais j'ai besion a q pour m'aider 

invitée
Portrait de cgelitti
Bjr jeune fille

Dans le cadre de votre mémoire, si vous pouviez faire passer un message urgent :
Que les médecins (notamment les gynécos) fassent 1/ de l'information (cas rares) 2/ de la psychologie (!!) ET SURTOUT que les chercheurs avancent un peu plus vite .. Nous souffrons ... et l'hystérectomie ne devrait pas être une fin en soi !
Bon courage à vous
Cordialement
une femme hystérectomisée suite à cette p***** de maladie
aurorem41
Portrait de cgelitti
je suis d'accord avec vous, même si au cours de mes expériences de stagiaire, je n'ai pas de grands souvenirs sur une non prise en charge de la douleur ou sur une prise en charge inefficace... La douleur devrait être aujourd'hui évitée pour tout les patients... Au moins au maximum...

Cécile je serai ravie que vous répondiez à mes trois ptites questions! :) merci à vous.
Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonsoir Aurore, me revoilà !
Pour répondre à votre question avant d'oublier, je vous précise que je n'avais pas d'enfant avant mon opération, et de toute façon je n'en souhaitais pas. Devant déjà me gérer moi-même avec plusieurs handicaps, comme je vous l'ai expliqué je crois, je ne souhaitais absolument pas devoirm'occuper en plus d'enfants, et encore moins leur imposer ma cécité donton suspecte qu'elle soit d'origine héréditaire (cataracte congénitale aux deux yeux).Certes, quand j'étais seulement aveugle, je trouvais, et pense encore, que la cécité seule n'est pas forcément un obstacle pour bien vivre ; mais quand même, même pour ceux qui se ddébrouillent le mieux, il y a des obstacles à surmonter dans la vie, plus que pour les valides, et surtout cela demande une énorme concentration de tous les instants, d'où plus de fatigue en tout cas pour moi.
D'autre part, si mon témoignage vous a fait réfléchir et vous a interpellée, j'en suis très contente J'en suis très contente pas du tout parce que je vous croirais inhumaine ou autre, mais parce que je suis heureuse de votre sensibilité, d'abord, et parce que j'espère de tout coeur que cela pourra vous aider même plus tard dans votre carrière. . Cela vous donnera peut-être un autre regard, j'ose le mot exprès, sur les patientes que vous devrez accueillir plus tard... Et ce qui me ferait énormément plaisir, ce serait que vous parliez de ce témoignage à des collègues même en dehors du jury sans citer expressément mon nom bien sûr, mais je pense que cela les ferait réfléchir à leur tour !En tout cas, c'est ce que j'espère ardemment ! Je précise pourtant que j'habite une grande ville, Marseille quand même, et malgré tout... Ce n'est pas parce qu'on habite une grande ville que l'accueil est forcément mieux, peut-être même que des fois on est mieux dans une ville plus "humaine", plus conviviale. Là je parle bien sûr pour l'hôpital ou certains services dont on peut avoir besoin. Oui, en effet, je suis complètement d'accord avec vous : déjà, le stress avant une intervention, même choisie comme dans mon cas, c'est quand même important (moi, je suis de plus en plus angoissée chaque fois et pourtant j'ai bien eu une bonne douzaine d'interventions en tout !), et dans le cas d'une personne handicapée et qui ne voit pas en particulier, le stress est encore plus intense parce que le milieu est inconnu, le personnel est inconnu et ne se présente pas toujours (je ne vois pas les noms sur les blouses, moi), on ne vous dit pas souvent quels examens on va vous faire et encore moins pourquoi ou quand avant l'opération... Voilà, de petits détails comme ça, j'aimerais que ça avance, qu'on en parle, que là où vous serez vous puissiez au moins au début vous rappeler de mon témoignage et en faire part à chaque occasion favorable ! A la limite, si c'est techniquement possible, vous devriez l'imprimer pour l'avoir quelque part dans vos archives perso.
Je vous remercie infiniment d'avoir pris le temps de me répondre, de me lire, et je suis contente si mon témoignage vous a touchée quelque part. Moi qui craignais un peu de vous avoir effrayée ou rebutée par mes différences, je me rends compte que finalement, je n'avais pas négligé de dire tout ce que j'avais sur le coeur malgré tout pour essayer de faire en sorte que petit à petit les choses bougent, et je suis contente de voir que dans un sens, mon espoir porte ses fruits, merci infiniment !
Bonne soirée, cordialement à toutes.
Ah au fait, je pense qu'il y a au moins une copine de forum qui vous a répondu, mais... je trouve sa réponse à vrai dire pas tellement instructive même pour vous ! Je suis un peu déçue, mais ça viendra peut-être plus tard, je n'ai fait l'appelpour vous que cet après-midi, peut-être que certaines sont en famille ou en vacances..... Je vous souhaite de recueilllir plein de réponses, et le plus différentes possible ce serait encore mieux !
Bonne soirée, bien cordialement,
Maritchou13.

Pages

Sujet vérouillé