cgelitti
Portrait de cgelitti

Bonjour à tous,

Je suis beaucoup venue sur ce forum lorsque j'ai appris que j'avais une fracture du sésamoïde. Le moins que je puisse faire est de témoigner de mon parcours, afin de peut-être aider les prochaines victimes de cette saloperie.

Mi juin 2015, un soir en me couchant, j'ai ressenti une douleur aigüe au pied. Je ne m'étais pas cognée, n'étais pas tombée, n'avais subi aucun choc au niveau du pied.

Le lendemain j'ai eu mal toute la journée, mais j'ai travaillé comme d'habitude.

En fin de journée j'ai raccompagné une amie chez elle, à 40 km de mon domicile. Le retour a été un calvaire, et je voyais arriver les ronds points avec angoisse tellement je ne pouvais plus appuyer sur l'embrayage.

Arrivée chez moi, j'ai constaté que sous mon oied, en dessous du gros orteil, il y avait une belle inflammation, et que le pied était enflé.

Je suis allée à SOS médecin et, coup de chance, suis tombée sur un médecin qui a pris le temps de m'examiner, a tout de suite compris qu'il se passait quelque chose, et m'a prescrit les bonnes incidences radio.

Le lendemain j'ai passé une simple radio et appris que j'avais une fracture tri partite du sésamoide medial. Le radiologue m'a dit d'aller voir mon médecin traitant pour me faire prescrire un scanner. 15 jours d'attente...

J'ai cherché sur internet et compris que c'était une vraie grosse galère. Donc dès que j'ai eu les résultats du scanner, j'ai contacté un chirurgien spécialiste du pied, en cherchant sur le site de l'Association Franciase des Chirurgiens du Pied. http://www.afcp.com.fr/

Il se trouve que je le connaissais et qu'il m'a reçue en urgence, le scanner montrait une ostéonécrose.

Il m'a fait une infiltration sous anesthésie générale, et nous avons convenu que si au bout d'un mois l'infiltration n'avait pas fonctionné, il m'enlèverait le sésamoïde. Je suis très active dans mon travail, je roule 4000 km par mois, je ne pouvais pas envisager d'être handicapée pendant plusieurs mois voir années, et je le lui ai expliqué.

Un mois plus tard, aucune amélioration, je ne pouvais toujours pas poser le pied par terre, j'avais affreusement mal au dos à cause de la Barouk. Il m'a opéré 2 jours après, le 22/07/2015. Après l'intervention il m'a montré les 2 morceaux d'os nécrosés, en me confirmant qu'il n'aurait rien pu faire d'autre, que ça ne se serait jamais remis.

Nous sommes aujourd'hui le 06/09/2015 et je reprends le travail demain.

Je remarche.

Je reconduis.

Je ne souffre plus.

Je sais qu'à moyen terme je souffrirai d'un hallux valgus, et je constate d'ailleurs que mon orteil n'a plus la même position et est déjà en train de se mettre en hallux valgus. Mais très sincèrement, je m'en fiche, quand il sera temps mon chirurgien trouvera une solution.

Mon conseil: n'attendez pas des mois pour rien, en attendant une hypothétique consolidation. Tournez vous vers un spécialiste du pied.

Dès le jour de l'intervention, commencez à faire bouger votre orteil, tout doucement, sans forcer, pour récupérer un maximum de flexion, qui vous permettra de remarcher normalement. Prenez 1 gr dAcerola pendant 45 j à partir du jour de l'intervention pour éviter l'algodystrophie (c'est ce que m'a prescrit mon médecin.). Massez vous le pied et la cicatrice tous les soirs dès que possible, et faites bouger vos articulations (j'insiste!).

Pour remarcher, j'ai trouvé une paire de chaussures de marche de la marque Columbia, très larges et confortables, le temps de reprendre confiance en moi. Désormais je peux remettre d'autres chaussures, mais je me donne un peu de temps avant de réessayer les talons :-)

Voilà...

Je ne reviendrai par sur ce site, je ne répondrai à aucune question, je laisse derrière moi cette mésaventure qui a pourri mon été mais ne m'a finalement handicapée que 3 mois, ce qui n'est vraiment rien par rapport à tous les témoignages que j'ai pu lire ici.

Je vous souhaite bonne chance et bon courage :-)