bobmarley
Portrait de cgelitti
j ai 18 ans et je fume beaucoup d herbe depius mes 13 ans.au départ on fume pour essayer une nouvelle sensation de bien etre mais tres vite cette sensation se transforme en manque.fumer de l herbe ne sert pas a aler mieux ca créer une illusion, l illusion d etre bien relaxé avec une legere sensation d euphorie.mais en generale je peut fumer en une journée entr 3 a 8 joints sans probleme je ne sais pas expliquer pourqoui j aime etre dans cette etat mais c est plus fort que moi.et un beau jour on se edmande si l on va essayer un autr drogue et c est la que l on commence a sombrer dans un mauvais délire en ayan l impression d etre obliger de se droguer pour passer une bonne journée c est malheureusement ce que je fait je commence petit a petit a devenir un junkie ca passe pae l extazy le speed et les champignons hallucinigene tout ca bien sur en fumant par dessus et je n en suis pas fier du tout au contraire je me hais de plus en plus au point de ne plus pouvoir me regarder dans une glace.

a cause de ces drogues je ne mange presque plus , ne dort presque plus ,vomit et déprime sans raisons.je suis entrain de mourrir petit a petit je me sent faible et fatigué j ai des enormes cernes sous les yeux.je ne sais pas comment me faire aider pour arreter ses saloperies de drogues c est trop dur j aurait besoin de trouver une fille qui puisse m aider a me battre contre cette drogue mais malheureusement je n arrive pas a en parler a quelqun cest dalleur pour ca que j en parle sur ce forum ca fait du bien de lacher ce qon a dans le bide.EN TOUT CAS UN PUTAIN DE CONSEIL SVP NE COMECEZ JAMAIS A FUMER DE L HERBE ET SURTOT NE JAMIS TOUCHER AU DROGUES DURES CAR C EST UNE SPIRALE DE LA MORT.

=D
Portrait de cgelitti
Sorter faite du sport! Bref bonne continuation et ne goute rjamais a ca!!
laura
Portrait de cgelitti
coucou tout le monde...voila moi je cherchais un temoignage afin de l utiliser lors d un debat sur la depenalisation des drogues je suis du coté pour...car j ai dix huit ans et je fume depuis mes 12ans mais je devais prendre un vrai temoignage...lol donc voila j ai reuni quelques idees tres intérressantes...c est vrai, la dépendance est entierrement psychologique et il suffit d avoir la motivation...
moi par exemple aucune motivation possible, j aime trop ca en rentrant apres une dure journee ou apres avoir bien mange, rien de tel qu un bon joint ... c est trop bn et relaxant et comme j ai v plus loin, c est comme des anti depresseurs sauf qu avec des A D on est dependant, c est comme une drogue dure, avec le joint on se relaxe sans devenir dependant... c est vrai que des peronnes ne supportent pas le joint c est pas donne a tout le monde... por ma part j adore je voudrais vivre au dessus d un koffie a maas bizx a tous et bonne continuation dans la vie..pour moi tout se passe bien je ne decroche pas l ecole, peut etre un peu moins attentive mais je fais avec et reussi tres bien...et en meme temps je travaille la week end donc moi je ne vois pas de problele entrant dans la vie sociale...seulemnt les pax sont de plus en pls chart...c est dommage
Max
Portrait de cgelitti
Salut Lucas,

C'est gentil d'avoir écris un mot sur le forum, mais tu ne me parais pas plus informé que ceux dont tu dit, manquer d'éducation(un manke deducation).
Et quand tu écris,
(vous ne saver meme pas pourquoi se produie est illegalle)
ou
(le canabis et ilegal parske les USA preferer faire du papier avec les arbre plutot ke le chanvre, juste par profi , alors un peu de digniter svp )
Franchement, tu est super drôle, lucas, mais je te préfère dans la guerre des étoiles.
PS
Portrait de cgelitti
PS : En Hollande, il y a un label pour le Cannabis Biologique.. Qui d'ailleurs est aussi bon que les autres (peut être un peu moins fort).. Donc pour ceux qui veulent fumer de la bonne qualité, là-bas, c'est possible.
Encore une preuve qu'interdir crait plus de problème que de solutions..
Et je parles même pas de tous ceux qui fument (gobent, sniffent etc..) juste histoire de se faire peur et faire un truck illégal.

LEGALIZE IT !!
machin
Portrait de cgelitti
J'ai 48 ans je fume depuis 16 ans, je voulais préciser que etre accro à la fume quelle quelle soit doit dépendre des individus, pour mon cas, par envie et financièrement j'ai fait un breack après un minimum de 15 ans sans interruption et j'ai été trés surpris, de ne pas ressentir de manque physique, mais plutot psyco. Je pense que pour ce passer de drogue, il faut d'abord recupérer la forme, l'envie, et les bons amis, c'est la volontée et ç'est le vrai challenge.
surfista
Portrait de cgelitti
l herbe a(avait) la chance de ne pas etre coupé.
je conseille d en fumer occasionnellement les exces quels qui soit ne sont jamais bénéfiques.
quand o drogues dures elles détruisent trés rapidement ta nature profonde alors si jamais tu y goutes n en fé pas tout un plat et fé une croix sur les gens avec qui c est arrivé.t as pas envi de finir en tole ou sur le trotoir.
la meilleure drogue c le sport!!!
lolita
Portrait de cgelitti
les fumeurs ont ça en commun : ils "gèrent" leur consommation . lol !!!
en effet, ils gèrent tellement bien qu'ils n'arrivent plus à arrêter !!!

(bien qu'ils soient persuadés du contraire )

et même s'ils arrêtent un peu, ils recommencent très vite ..pauvres gens, absolument dépendants.
Maclefou
Portrait de cgelitti
Je suis un gros consommateur de cannabis, j'ai commencé vers mes 16ans a fumé tranquille, et j'ai quasiment fumé tous les jours depuis ce temps. J'en ai 27 maintenant.J'ai pas mal glandouillé, je me suis cherché entre mes études, j'ai fais pas mal de business d'herbe en grosse quantité, d'ailleurs a 21 ans, j'ai passé 2 Mois et demi en prison a bois d'Arcy, car j'étais dans un réseau avec des lascars de Paris qui me descendait des KGs d'herbes (j'habitais a 4h de Paris).bien dure la prison quand on est un gars de la province cool avec des bonnes dreads locks au milieu des lascars des cités... Je brassait a fond, me défonçait a coup d'une bonne vingtaine de joins par jour, meme en prison je fumais 1 ou 2 joins par jours, apres la Prison, car quand il m'y ont mis je venais de rentrer en BTs, (vive le systeme qui s'amuse a detruire les jeunes qui essayent de repartir) j'ai quand meme été accepté a rerentré dans mon bts, que j'ai réussi a avoir malgre tout, apres la Prison vraiment mal dans ma tête a plus comprendre le systeme et j'ai passé 5 ans dans les raves party a me cheper la tête tous les week end a toutes les drogues, beaucoup de champis, de LSD, speed, coke, Mdma, et j'en passe...toujours a faire un peu de business a prendre des risques car si je retombais je mangeais les 8 mois de sursis que j'avais sur le dos+ nouvelle condamnation , j'ai été sous controle judiciare casi 1 an avant le jugement (trop cool chaque semaine j'allais pointé et je rentrais m'eclaté la tête déprimé du harcelement policier et judiciaire que je subissais...bref j'ai toujours continué a fumer des joins, je suis a la fin de mon bac+ 5, j'ai vécu plus de 2 ans a l'etranger depuis, je suis trilingue, la drogue m'a apporté beaucoup de rencontres insolites, des gens que j'aurais jamais frequenté, une grand ouverture d'esprit et des frequentations que j'aurais jamais eu si j'avais pas fumé, des gens de toutes les classes sociales, la drogue c'est aussi , des pires trips de oufs, des sensations de malade sous mix champis, LSD, mdma, speeed, alcool+join..et aussi des bons brads trip en redescente de LSD dans les raves a une période ou ma copine m'avait laché
bref je me suis retrouvé dans un pays d'amerique centrale a me deboiter a la coke du matin au soir..et j'ai arreter la coke tous les jours car je trouvais que ca me changeait trop et j'aimais pas comment j'étais. j'ai continué a fumé des joins. Dernierement a l'etranger ou je suis j'arrivais a avoir des 50g de bonnes herbes pour 20 euros, Je bosse 50h semaine, je me collais 6,7 joins le soir apres le boulot. Bref je suis arrivée un peu dans une phase de pénurie, et donc j'ai décidé de me refaire un petit sevrage d'un mois d'herbe comme je l'avais fais quelques fois auparavant (la derniere je me suis levé un matin et j'avais tous jetté dans les chiottes et tirés la chasse d'eau l'an dernier, j'etais je pense passé a coté de certaines opportunités, je voulais y voir plus clair...bref j'avais jamais vraiment ressentis le manque ou quoi que ca soit quand j'avais arrêté l'herbe, et la quand j'en ai plus eu, je ramasse grave, je pensais que j'avais attrapé encore un parasite qui traine pas mal dans le pays ou je vis, et la depuis 5jours que j'ai pas fumé, j'ai tous enchainé les symptômes d'etre vraiment pas bien, insomnie, transpiration, diarrhée,chaud froid,fatigue intense...sensation vraiment bizarre. et la aujourd'hui super mal être avec envie de pleurer toutes la journée (5eme jour)...bref je me suis avoué qu'avoir arrêté de fumer me mettais très mal, et en lisant divers sites en tapant "depression arret cannabis" j'ai compris ce que j'avais". Bref aucune envie de refumer maintenant, je veux me faire au moins mon moi de cure et je vais m'y tenir, meme si je suis pas trop bien dans ma tête, enfin bon contre cette dépression passagère j'espere (en comprenant d'ou ca venait ca aide!)
bon le bédo ouais ca démotive a fond, j'ai eu mon bac avec 10,03 et mon BTS a 10,06 a rien quoi, j'en branlais pas une, je faisais que fumer, surtout la période prison n'avait pas aidé...mais bon je suis heureux ou j'en suis, c'est juste que je m'attendais pas du tout a ramasser a ce point en arretant de fumer, mais bon maintenant que je sais d'ou ca vient, ca va déja mieux
J'ai arrêté depuis longtemps de prendre du LSD et des champignons, a part 2,3 exceptions poussé par des potes, je me prend un peu de coke le week end parfois, mais sans aucun abus, mais bon ca va, je suis content d'avoir vécu tous ca dans ma vie mine de rien, le probleme des drogues (et je rappel a tous ses cons qui boivent et qui nous prennent pour des drogués nous les fumeurs de joins, que je vous emmerde profondément, et les putains de lois anti cannabis aussi) j'ai fumé, et je continuerais a fumé parfois de l'herbe, honte sur la France pour continuer a persécuté la jeunesse, et que l'alcool est une des plus fortes drogues. Si j'avais bu comme j'avais fumé des joins, je serais certainement morts...
bref bonne continuation a vous, certains ont besoin de faire pleins d'expériences que les autres ne feront jamais, et je ne regrette strictement rien de ce que j'ai vécu dans ma vie! même la prison qui m'a permis de comprendre bien le fin fond du systeme et a quel point essaye de vous briser le systeme judiciaire, a vous détruire...a vous poussez au suicide... Le pire dans les drogues c'est bien la sois disante loi basé sur rien, les flics qui vous persécutent et le systeme globale judiciaire..
Apres j'ai juste gouté l'hero 2 fois en trace, la Rabla pour les connaisseurs, et je me suis jamais autant sentis relaxé de ma vie,quand on dit qu'un join ca pose, l'hero, c'est 100 FOIS PLUS. vous pouvez vous droguez si ca vous tente, mais faites bien attention a vous, ce n'est pas fait pour tout le monde,certains auront beaucoup plus de mal a s'en sortir. et ne goutez jamais l'héro qui est la pire des merdes qui pourrait vous arrivez!
bonne vie a tous!
bobmarley
Portrait de cgelitti

Salut, voila je voulais juste aporter mon temoignage sur ce que j'ai vecu: voila jeune j'ai toujours été un grand sportif, jamais fumé ne serais ce qu'une cigarette, jusqu'a un jour vers 19 ans, avec des potes (qui eux en prennait de temps en temps) j'ai fumer mon premier "tarpé".Bon jusque là rien d'extraordinaire, je n'y est plus touché pendant au moins un mois d'autant plus que ca m'avais ecoeurer (toussement,gout bof,etc).Puis petit a petit, peut être parce que je n'avais pas de super resultat scolaire ou a cause de mauvaise fréquentation, un jour au cours d'une soirée avec des bons copains/copines je ne sais pas pourquoi j'ai recommencé.Puis petit a petit tout doucement sans m'en rendre compte j'ai fumé quelques petard le weekend, puis en a peine six mois, alors que j'etais en echec scolaire et aux chomage j'ai commencé a en fumé tous les jours et meme que je commencer a aprecier (pas beaucoup 1ou2 par jour),sa me detendé,s'etait pour faire comme les autres, j'ai eu une copine, même elle s'y est mise ! Apres tous s'enchaine vite, ont est a cinq six joints/jour, pas de travail, pas de thunes alors ont fait quoi : et bien je me suis mis a dealer oh pas pour faire du bizness comme ont le voit dans les citées ou là c'est carrement avoir un pied dans la mafia, moi c'etait juste pour pas a avoir a payer le shit, en gros pour fumé gratos.c'etait cool, j'en avais en pagaille, tous le temps des cinq ou six grammes sur moi, j'avais meme pas a chercher les clients, c'est les clients qui vennait tous seuls, des potes en fait. Je trouvé cela cool et je peut meme dire en quelque sorte que sa ma ouvert les yeux sur la société car j'été auparavant un garçon de bonne famille mais un peu naîf.

Bon aprés il a fallu partir a l'armée donc du coup sa ma fait completement décroché, car j'etais dans le nord, le shit etait beaucoup moins rependu que dans le sud epuis je ne connaissait personne.Bon sa m'arrivé de refumé de temps en temps avec des copains lors de permissions mais de maniere beaucoup plus occasionelle.

Arrive la fin de du service militaire, je retourne dans le sud, je suis au chomage, pas de thune, rebelotte, par ennuis, par connerie, je retombe dans ma consomation quotidienne, sauf que là, fini de jouer, c'est dix a quinze pétard par jour, alcool, herbe,etc, mais je n'ai jamais voulue franchir le pas est gouter la coke ou l'hero et pourtant j'avais des potes qui en prennais. En fait je ne m'en rend pas compte (a l'epoque) mais je suis un jeune a la dérive, mais bon je m'en balance, je suis heureux comme ça tous va bien a 20 ans ont s'en fout de tout !

J'ai continué comme cela pendant six ans de plus, puis un  jour l'amour me tombe dessus, une belle donzelle, elle a cinq ans de moins que moi mais elle fume aussi, parfait c'est le top (lol elle me feras pas chier pour arreter comme les autres). puis au bout de deux ans elle tombe enceinte, je suis toujours au chomage alors je trouve du taf, elle arrete de fumé la clope le oinj pour la grossesse et elle me demande d'arreter aussi sinon elle me dit quel avortera, bon donc comme j'avais 27/28 ans je desirer être papa et j'ai donc tous stopper et me suis mis a bosser comme un fou pour devenir un type responsable, malgré que cela n'a pas été si simple, madame me traqué, des fois je fumé en cachette, elle m'a menacé serieusement de me quitter ou d'avorter si elle m'y reprennais. donc par amour ont peut dire j'ai vraiment arreté.

 

Tous aller pour le mieux dans le meilleur des monde, la paternité sa a du bon, je bosser comme un dingue, des petit boulot, puis meme un emploie jeune dans la police, puis un jour patatrac...je ne sais pas pourquoi madamme a eu des envie de divorce, surement influencer par des copines egalement divorcé, elle m'a dit quelle voulait profiter de sa jeunesse et profiter de la vie. Donc ont divorce, sa ce passe tres tres mal car l'enfant n'a même pas deux ans, et je veut bien divorcer a la condition quelle me donne la garde exclusive du gamin, car en fait autant parfois elle etait mature sur certains points, autant ce n'est pas pour la blâmer gratuitement, elle n'a jamais eu la fibre maternelle, elle ne savais pas s'occuper du petit garçon, ne lui comuniquer presque pas d'affection, bref c'est moi qui m'occuper le plus de lui et en tous cas le mieux.Bon ce n'etait peut être pas sa faute car elle n'a pas eu de maman, sa mére est décédé tres jeune.Ensuite s'en suis un combat juridique pour la garde du gosse, elle depose des plaintes calomnieuse pour violences imaginaire (un grand classique chez les femmes souhaitant divorcées), a cause d'elle un jour je me retrouve en garde a vue, j'en perd presque mon taf au passage, bref, le divorce et prononcé, elle le pert mais obtient tout de même la garde du gamin, chose que même aujourd'hui je n'ai toujours pas digéré, et pourtant le gosse a treize ans.

Apres toutes ces emotions, donc je ne voit que mon fils un weekend sur deux, le grand classique des papas divorcé(putain de loi du moyen-âge), mais la vie continue entre temps je suis devenue fonctionnaire, j'ai un boulot stable tous va bien, mais cette histoire de divorce m'a completement detruit mentalement, donc je sais pas si c'est une depression nerveuse qui m'est tombé dessus (je ne suis pas docteur mais je n'ai jamais consulté de psy j'aime bien me debrouiller tout seul), mais je commence a avoir du le someil perturbé alors que j'ai toujours été un gros dormeur (minimum dix heure!), moralement le divorce a laisser des traces, le fait de ne pas voir mon fils quand je le souhaite me tape sur le systeme, pourtant je fais du sport a un bon niveau, mais bon un jour le destin rebascule.  je ne sais pas pourquoi ou est-ce un genre de therapie que j'ai voulue faire, de toute façons je n'avais pas le choix car j'allais peter les plombs, j'orais fini par faire une grosse bétise (je précise que je n'ai jamais penssé au suicide, j'aime vraiment trop la vie que je trouve tres belle neamoins, malgré ce qui m'arrive), je n'en pouvais plus de ma situation et des conflicts n'est d'une séparation et de la perte du statut de chef de famille qui me convenait tres bien.  Donc au lieu de peter les plombs j'ai été un jour contraint de replongé dans la fumette, pas beaucoup au debut, juste un ou deux petard, surtout le soir pour arrivé a trouver le sommeil, pour essayer de surmonter l'epreuve qui s'elevait devant moi, pour tenir le coup quoi ! attention je ne souhaite pas faire l'apologie de la fumette loin de là, mais aujourd'hui, aprés avoir replongé 5 ans dans la fumette, je peut dire que j'ai reussis a tenir le coup, je suis passer a autres chose, j'ai une vie de celibat, et même que j'y trouve des points positif (je vous epargnent les details), petit a petit les soucis lié au divorce ce sont attenués, j'ai presque retrouvé un sommeil normal, je sors, j'ai des amis, une vie normale quoi, donc je pensse et surtout je voulait apporté un temoignage, je pensse que certains ont tord de diabolisé a outrance ce fameux produit psychothrope qu'est la marijuana, dans certain cas,sa peut aider.....la preuve.

Aujourd'hui j'ai presque 40 ans, petit a petit j'ai arreter de consommer de l'herbe depuis deux ans, par amour du sport, car il me faut bien avouer que lorsque j'avais recommencer a fumer ma santé physique sur le plan de l'endurance en avais pris un serieux coup (manque de motivations, plus vite fatigué, donc resultat en demi-teinte).

Voilà, si ce petit témoignage peut ne serait ce qu'aider une seule personne j'en serais ravi, car, et c'est le but de mon message, je tiens a le signaler quand même, je pensse que a la longue la consomation de produit stupéfiant présente de nombreux risque qu'il ne serait pas sage d'ignorer, troubles comportemental, perte de repéres, dependance, isolement, santé, schizofrenie,paranoia etc etc... .et que si j'avais continué tôt ou tard je pensse que j'orais dérapé dans la vie, et surtout je n'en pouvais plus d'être dependant a cette saloperie qui à detruit bien des gents autour de moi. Bonne année et bonne chance a tous et a toutes.

...
Portrait de cgelitti
ok merci bcp

Pages

Sujet vérouillé