nicole
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je travaille à Mood, le dernier né de Psychologies Magazine (le premier

numéro sortira le 21 septembre).

J'écris un article sur les antidépresseurs et recherche des témoignages de

jeunes ayant consommé ce type de médicament. Que ce soit dans le

passé ou encore aujourd'hui.

Il y a beaucoup d'idées fausses sur sujet et de gros préjugés. Avec vos

témoignages, j'espère rétablir la vérité, autant que possible.

N'hésitez pas à me contacter, c'est un sujet que je connais bien,

personnellement et professionnellement

Anne-Catherine

journaliste à Mood

29 avenue de Lisbonne

75008 Paris

mail: catsemery@hotmail.com

anne-catherine
Portrait de cgelitti
oui, bien sûr. Tu peux me raconter ton histoire par internet ou, si tu
préfères, je peux t'appeler au moment qui te conviendra le mieux.
Merci
A bientot
Anne-Catherine
catsemery@hotmail.com
nicole
Portrait de cgelitti
j'ai eu quelques minutes heures où je n'ai plus aucun souvenir

Avez vous déjà eu cette sensation
fourquet
Portrait de cgelitti
éffectivement je prend pas mal de médicament du genre xanax , buspard et un anti dépréseur du non citalopram et aussi vagostabyil   c'est avec tous ses médicament que je peux sortir de chez moi sinon je ni arriverais pas es normal.
ike
Portrait de cgelitti
bonjour, je suis consommateur de ces produits,et collectionne les effets secondaires. puis-je vous contacter ? (j'ai 32 ans, malade depuis 20 ans environ).
sonia
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Effectivement il y a des préjugés, des idées reçues sur les anti-dépresseurs, mais aussi des vérités.
J'en ai pris plusieurs fois, pendant de plus ou moins longues périodes,non pas pour des épisodes dépressifs mais des crises d'angoisses récurrentes, et fréquentes ! qui finissaient par me décourager et surtout m'empêcher de vivre normalement.
La première fois, c'était du prozac, pendant quelques mois, s'en est suivi un état "zen" en toutes circonstances, aucun problème à l'arrêt, seul effet secondaire : des tremblements dans les muscles des cuisses et des joues.
deux ans plus tard : du zoloft. Effets secondaires : troubles d'accomodation de la vue, libido un peu en baisse, mais une "pêche" pas possible, aucun problème à l'arrêt.
Encore deux ans plus tard (il y a troisans environ)les crises d'angoisses sont réapparues de plus belle, n'ayant aucun problème en particulier, je décide cette fois-ci d'aller voir un psy et de comprendre le pourquoi du comment. Il me prescrit du déroxat, pour moi la pilule miracle. je me sens hyper bien. Les séances avec le psy me font du bien aussi (psychothérapie analytique), même si je dis tout haut ce que je pense tout bas depuis longtemps, même si finalement je n'apprends pas grand chose. Effets secondaires du déroxat : plus aucune libido, ce qui pose bien sûr problème. nous décidons en commun d'arrêter le déroxat puisque je vais bien, et même très bien. je l'arrête très progressivement. Deux mois plus tard, c'est la chute brutale, je tombe dans un trou noir en 'espace de quelques jours, et pour le coup, je sais ce que veut dire le mot dépression, je suis tellement mal que je suis^prête à me faire hospitaliser, mais je réagis, et retourne voir mon psy et mon généraliste, c'est le manque de déroxat qui m'a mise dans cet état (!!!) état que je voudrais oublier.
depuis je prends de l'effexor, aucun effet secondaire, mais je ne peux pas non plus l'arrêter pour l'instant, car si je le fais mes attaques de panique reviennent.
je me suis faite à cette idée avec du mal je l'avoue, mais maintenant je préfère prendre quelques petites molécules et aller bien plutôt que d'aller mal.
Alors se pose la question suivante : des gens comme moi qui ne peuvent se passer d'anti dépresseurs ont-ils vraiment un problème au cerveau au niveau des capteurs de la sérotonine et autres ou les anti-dépresseurs nous rendent-ils dépendants ?
j'ai lu le livre de je ne sais plus quel journaliste qui est assez virulent à l'égard de ces médicaments (je ne me souviens plus du titre) et je dois dire que parfois, ce livre m'a interpellée.
Voilà !
Si tu veux savoir autre chose, tu peux m'écrire à cette adresse : sonia870@hotmail.com
j'ai hâte de lire ton article....
catherine-jeanna
Portrait de cgelitti
bonjour ! je prends des anti-dépresseurs depuis plus de 15 ans...impossible d'arrêter !mes diverses tentatives me clouent au fond de mon lit avec de drôles d'impressions au niveau du cou et de la tête (dépression physiologique comme si mon coeur avait changé de place et battait dans mon crâne d'une façon différente :c'est une sensation troublante et angoissante)
je ne suis pas "jeune" celà at-il une importance pour votre enquête ??j'ai pris : prozac, athymil, deroxat, effexor allant de l'un à l'autre ds l'espoir de pouvoir arrêter...(je passe sur lysanxia lexo etc...)j'ai également fait 8 ans d'analyse... que faire pour être "normale" un jour ??? je ne manquerai pas votre magasine le 21/9
aidez nous ! ns devenons victimes de tous ces médicaments qui ns plongent ds une dépendance effrayante !en inde, ils soignent par les plantes ayurvédiques et par des stimulants doux alors que les pays occidetaux ns abrutissent par la chimie dévastatrice qui modifie nos perceptions.
bien à vous, je suis à votre disposition si vs avez des question.
cordialement.
Sujet vérouillé