La télévision : un facteur à part entière de l'obésité

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 22 Février 2005 : 01h00

La sédentarité est un puissant facteur de risque de l'obésité. C'est ainsi que la promotion de l'activité physique fait partie intégrante de la lutte contre cette maladie. Une nouvelle étude, de surcroît bien française, démontre qu'indépendamment de la pratique sportive et des déséquilibres alimentaires, le temps passé devant la télé est directement associé à l'obésité et au surpoids.

© Istock

Dans les pays industrialisés, l'épidémie d'obésité monte en flèche, tant chez les adultes que chez les enfants. Or surpoids et obésité infantiles perdurent à l'âge adulte et s'accompagnent de nombreuses et graves complications. Depuis 1999, les ministères de l'Education, de la Santé et l'Institut national de veille sanitaire (InVS) ont entrepris plusieurs enquêtes sur la santé des enfants en milieu scolaire. L'une, réalisée en grande section de maternelle durant l'année scolaire 1999-2000, estimait la prévalence de surpoids et d'obésité à 14% chez les enfants de 5-6 ans. Plus récemment, en 2001-2002, cette prévalence a été évaluée à hauteur de 20% chez les 10-11 ans de classe de CM2.Visant la mise en place d'actions ciblées de prévention et d'éducation, les médecins scolaires du département de Haute-Savoie se sont lancés dans une nouvelle étude, en septembre 2003, auprès d'élèves scolarisés en 6e dans les collèges publics (11-12 ans). Au total, quarante classes ont été choisies dans seize établissements.Le surpoids de chaque participant a été défini grâce au calcul de l'indice de masse corporelle (IMC), basé sur la taille et le poids. Parallèlement, les enfants ont répondu à un questionnaire portant sur leurs habitudes alimentaires (nombre et composition des repas, grignotages, boissons sucrées) et leurs habitudes de vie (loisirs, sport, jeux en extérieur, etc.).La sédentarité a été estimée à partir de la fréquence quotidienne du temps passé devant la télévision ou à jouer à un jeu vidéo.

L'analyse de toutes ces données montre que 15,7% des collégiens étaient en excès de poids, dont 13,6% en surpoids modéré et 2,1% obèses. Pour 83% des élèves, la valeur de leur IMC lorsqu'ils étaient plus jeunes était connue : à l'âge de 5-6 ans, 12,1% de ces élèves étaient en surpoids, dont 9,7% en surpoids modéré et 2,4% obèses. La prévalence du surpoids s'est donc accentuée en quelques années et beaucoup d'enfants en surpoids à 5-6 ans, le sont encore à 11-12 ans.

Les auteurs ne constatent aucune association entre le surpoids et la consommation de friandises et de boissons sucrées, les habitudes de jeux en extérieur et la fréquence hebdomadaire de la pratique d'un sport en dehors de l'école.En revanche, le surpoids est plus souvent présent chez les enfants qui regardaient la télévision habituellement le soir les jours d'école et les après-midi les jours de repos.« Le fait de regarder la télévision ou de jouer aux jeux vidéo plus de deux fois par jour pendant les jours d'école était significativement associé au surpoids. »

La conclusion se dessine d'elle-même. Pour protéger les enfants de l'obésité :

  • pas de télé ni de jeux vidéo plus d'une fois par jour (voire seulement le mercredi et le week-end),
  • alimentation équilibrée et variée, pas de grignotage ni de boissons sucrées, tandis que le goûter est indispensable,
  • activité sportive extra-scolaire.

La conclusion se dessine d'elle-même. Pour protéger les enfants de l'obésité :

 

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 22 Février 2005 : 01h00
Source : Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, n°6/2005, 8 février 2005.
PUB
PUB
A lire aussi
L'obésité de l'enfant gagne du terrainPublié le 13/08/2001 - 00h00

L'obésité est un fléau qui n'épargne pas les enfants, de plus en plus nombreux dans les pays occidentaux à souffrir de ce problème. L'obésité expose l'enfant à des complications touchant les articulations, la peau et aussi le métabolisme des graisses et des sucres. A long terme, le risque...

Enquête : nos enfants sont-ils en bonne santé ?Publié le 08/09/2008 - 00h00

La majorité des élèves de notre pays déclare aimer l'école. Les trois quarts ne se sentent pas stressés par leur travail scolaire, surtout les garcons. Quant à leur santé, elle est percue comme " excellente " ou " bonne " par 87% des élèves. Quelles sont les autres données apportées par...

Obésité de l'enfant : le rebond d'adiposité est prédictif...Publié le 27/09/2005 - 00h00

De mauvaises habitudes alimentaires et une activité physique réduite mènent tout droit au surpoids. Pour que nos enfants ne deviennent pas des adultes obèses, il est essentiel de dépister le plus tôt possible toute élévation de la corpulence. L'âge auquel le rebond d'adiposité se produit...

Plus d'articles