La teigne: un ennemi de la peau du chat et de son propriétaire !

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le 02/04/2007 - 02h00
-A +A

Certains champignons microscopiques sont capables de coloniser la peau de votre chat et d'y induire une infection, la teigne, provoquant des lésions d'aspects variés. Cette affection étant transmissible à l'être humain, il convient de traiter rapidement votre chat et son environnement !

Un champignon contagieux

Vous avez remarqué une ou plusieurs dépilations sur la tête de votre félin domestique, sur son dos ou sur le bout de ses pattes antérieures ? Son pelage est moins dense ou il a de nombreuses croûtes sur le corps ? Ces différents signes peuvent traduire une infection par l'un des champignons microscopiques responsables de la teigne, dont le plus fréquemment rencontré se nomme « microsporum canis ». Votre chat a pu contracter cette infection par contact avec un environnement contaminé. En effet, les spores du champignon survivent sur des accessoires ou sur la peau de leurs hôtes et peuvent contaminer les animaux entrant en contact avec eux. Si le champignon provoque souvent de petites zones cutanées dépilées qui ne démangent pas votre chat, il est aussi capable d'infecter l'être humain et de provoquer des lésions rouges souvent circulaires sur votre peau. Les chiens et les rongeurs peuvent aussi être contaminés par la teigne. Enfin, il arrive que certains animaux soient porteurs du champignon sans développer de lésions. Néanmoins, malgré l'absence de symptômes, ils sont capables de contaminer d'autres individus !

Détection de la teigne

Pour confirmer la présence de champignons responsables de teigne sur la peau et les poils de votre chat, votre vétérinaire aura recours à différents tests dont l'éclairage de la peau à l'aide d'une lampe spéciale, la lampe de Wood, révélant la fluorescence du champignon. L'examen des poils au microscope ou encore la mise en culture peuvent aussi confirmer la présence de teigne. En outre, un bilan de santé est parfois nécessaire car la prolifération du champignon sur la peau est favorisée par l'existence conjointe d'une baisse des défenses immunitaires provoquée notamment par une maladie, un changement d'environnement ou encore un régime alimentaire inadéquat.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le 02/04/2007 - 02h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Le complexe granulome éosinophilique félin Mis à jour le 30/07/2007 - 02h00

Une accumulation de globules blancs nommés éosinophiles dans la peau du chat peut induire différents ulcères ou lésions cutanées rassemblées sous le vocable de «granulome éosinophilique félin» dont la cause primaire reste mystérieuse à ce jour…

Plus d'articles