houzet
Portrait de cgelitti
Bonjour.

un de mes proches souffre de crises de tachycardie de type bouveret et suite à une augmentation de la fréquence des crises, les médecins envisagent une ablation par radiofréquence. Si vous avez subi ce type d'intervention, merci de me faire part de vos témoignages et connaissez vous des spécialistes de cette intervention?

Merci à tous

estelle
Portrait de cgelitti
bonjour a tous ,
moi aussi j ai un bouveret depuis l age de 14 ans , les medecins m avait dit que cela pouvait ne plus revenir avec le temps ou au contraire les crises ne ferait qu augmenter et bien en effet j en ai de plus en plus ( j ai 21 ans maintenant) je me suis retrouvée la semaine passée aux urgence avec des battements a 255 et 21 de tension arterielle , heureusement je vais me faire opérer dans 1 mois j espere que ce sera fini pour de bon !! mes crises sont generallement declenchée quand je me baisse et me releve brusquement
Anne
Portrait de cgelitti
Moi voilà 17 ans que je vis avec des crises importantes de tachycardie qui me mènenet jusqu'au malaise. Je suis atteinte de cardiomyopathie dilatée avec une fraction d'éjection très abaissée et de nombreux médicaments. Je fais de la marche, du vélo, de la sophrologie et de du yoga. Depuis deux ans je porte un défibrillateur implantable et je refuse de baisser les bras. J'ai 47 ans et pour moi la vie est belle il y a tant à recevoir et à donner. Le moral est primordial dans n'importe qu'elle maladie mais surtout dans les atteintes cardiaques. Le coeur est le symbole de l'amour, de la vie.
J'ai confiance dans les recherches et dans nos chercheurs. Nous avons en France un système médical exceptionnel et je souhaite que vous tous vous gardiez le moral et l'espoir.
sandrina
Portrait de cgelitti
bonjour je voudrais savoir si la tachycardie de bouveret est héréditaire? ça me travaille, car ma mère en souffre. merci
elisa
Portrait de cgelitti
bonjour a tous

pendant ma grossesse j'ai fait des crises de tachycardie mon coeur montait à 220. Apres mon accouchement je pensais que mon coeur retrouverai son rythme normal. Cela a continué j'ai cru plusieurs fois y passee tellement mon coeur s'emballait et je faisais de l'arytmie en meme temps. J'ai tout eu les beta bloquants je n'ai pas supporte lorsque j'ai arrete le traitement mon coeur s'emballait encore plus vite je ne le sentais plus taper. J'ai essaye ensuite les anti depresseurs. l'horreur. Ensuite l'acupuncture toujours aucun signe de guerison. Et enfin je me suis soignee à l'homéopathie. Là, miracle mon coeur a retrouve son calme et depuis tout va bien.
crysaline
Portrait de cgelitti
bonjour à tous. c en surfant par hasard que je suis tombée sur ce site. je me présente, je m'appelle lucie et je suis agée de 20 belles et rondes années. depuis qqes mois sans raison et particulièrmt le soir après m'être couchée, je sentais mon coeur s'emballer et battre nimporte comment. ds le doute et ma famille ayant de lourds antécédents cardiaques (dont ma mere et mon grd pere ki n'a pas survécu à la 2e crise crdiaque) g pris rdv chez le médecin.rassurant il ma fait faire une prise de sang pr la tyroïde. kel surprise qd il a vu k celle ci contrairmt à ce kil pensait était en hypo car mes anti corps la détruisent ! je suis donc ss traitmt àvie... ms ca na pas résolu mon pb, mes symptomes : le coeur qui parfois s'emballe pdt des heures et ss raison de violentes douleurs o coeur qui me clouent littéralmt sur place et m'empechent de respirer, limpression k g v mourir... le diagnostik du cardio apres holter : une tachycardie... 2 solutions : traitmt à vie ou une opération par incision de l'aine car il pense k g un 2e passage pr les impulsions électriques... en 24H il a vu mon coeur s'emballer à plus de 170 à plusieurs mmt (meme avant d me lever le matin!) et moi g n'ai pas senti de réelle gene, c t plutot un jour normal... je pense k parfois mon coeur doit taper bcp plus ! (et qqes extrasystols egalmt) j'avoue k g peur, g 20 ans et déjà en vrac de partout ! mes symptomes ressemble à ce k g vu de bouveret. qqn pourrait il m'aider à y voir plus clair ? pkoi moi ? est-ce grave ? ils veulent me déclencher une crise de tachycardie ms g un ami ki a énormémt souffert qd on lui a fait ! g peur d me faire opérer... vos expériences m'aideront à y voir plus clai car j'avoue nager un peu... et c ki me fait très peur ce sont mes douleurs o coeur que j'ai je pense depuis k g 14 ans environ...
merci ...
Isabo3
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Comme vous tous j'ai découvert que j'avais la "maladie" de Bouveret il y a 5 ans.

Après les quelques mois de stress et de questionnements qui ont suivi, où je filais aux urgences pour qu'on me stoppe les crises de tachycardie qui m'affaiblissaient et me faisaient transpirer et baisser la tenison, où on me proposait un traitement à long terme, où on m'a aussi proposé l'ablation par radiofréquence, j'ai voulu prendre le temps de la réflexion.

A l'époque, j'avais 39 ans, je passais un cap difficile mais avec un stress normal et je ne suis pas dépressive.

Après avoir compris que les quelques crises que j'avais n'étaient pas graves et que je n'avais pas besoin d'avoir recours aux urgences systématiquement, j'ai commencé à chercher d'autres moyens de palier aux crises.

Dans le VIDAL, il est donné diverses méthodes dont une fonctionne très bien avec moi. Il suffit simplement d'avaler un liquide par exemple, ou simplement sa salive en même temps que de l'air. Comme si on avalait de l'air en déglutissant. Ce qui fait une sensation bizarre et me semble t-il agit sur le diaphragme, comme si cela faisait un massage sur le muscle cardiaque.
L'effet est quasi instantané.

Je le fais plusieurs fois de suite. Parfois je marque une pause et je recommence.
En quelques minutes, ma crise est stoppée.

J'ai aussi appris à respirer en "carré". C'est à dire qu'on inspire sur 4 temps, puis apnée sur 4 temps, puis on souffle sur 4 temps et apnée à nouveau sur 4 temps. Tout ça en continu pendant 5-10 minutes.
Ceci combiné à la méthode précédente, a un effet sur moi quasiment immédiat.

Tout ça en plus m'a donné beaucoup plus confiance en moi, et en ces crises. Je n'ai plus eu peur de ne pas être au bon moment quand cela arrivait, ni de ne pas les maîtriser.
Je n'ai plus pris de médicament.

Depuis un mois ou deux par contre, mes crises deviennent plus fréquentes. D'une tous les trimestres, cela est passé en ce moment à une par semaine.

Mes méthodes sont toujours efficaces, mais j'envisage à présent de passer par la radiofréquence si cela doit continuer. Il me semble que la chaleur n'arrange pas les choses et est un facteur important dans la venue de ces crises.

J'espère en tout cas que cela pourra aider certains d'entre vous en tout cas !
j yves
Portrait de cgelitti
[QUOTE=nath] Bonjour,

Depuis à peu près un mois, j'ai mon coeur qui bat trop vite. Je ne sais pas quoi faire, j'ai peur qu'il m'arrive quelque chose et je n'ai plus l'esprit libre comme avant. J'ai besoin d'être rassurée et d'être comprise. Si vous pouviez m'aider, ça me ferait énormément de bien. Je vous explique : il y a à peu près deux mois, mon frère s'est fait arrêté et est en prison par faute de naiveté, depuis ce jour rien ne va plus chez moi. J'ai eu plusieurs soucis de santé: des névralgies, dorsalgies, oesophagite, ganglions partout et maintenant c'est le coeur qui fait des choses bizarres. J'ai été voir un cardiologue. Mon coeur battait à 94 au repos, ensuite rien que le fait de me lever je suis montée à 120, et après même pas 10 minutes de vélo j'étais à 200 (mais sans pour autant être essouflée) et après j'ai fait une chute de tension à 8 et je me suis retrouvée les jambes en l'air sur le lit ! Le médecin m'a dit que mon coeur battait trop vite mais qu'il ne souffrait pas. On ne sait pas pourquoi tout d'un coup j'ai ça. Peut-être suite au choc émotionnel que j'ai eu avec mon frère. Mais je dois dire que c'est assez frustrant pour quelqu'un qui a fait beaucoup de sport dans sa vie. Il ne peut pas me donner des médocs pour ralentir le coeur car j'ai de nature un tension assez basse. Tout ça est assez contradictoire et je voudrais m'en sortir car cela fait trop longtemps que ça dure. Quand je suis allongée, mon coeur bat normalement mais il suffit que je me lève pour qu'il se mette à battre la chamade. Rien que le fait de monter des escaliers me fait ça aussi alors que je prends depuis toujours les escaliers car je déteste l'ascenceur. Je ne sais plus quoi pensez de tout ça. Je vous serais très reconnaissante si vous pouviez me conseiller, m'aider et me rassurer...
[/QUOTE]
gadie65
Portrait de cgelitti
Bonjours à tous

J'ai 23 ans et depuis 4 ans je fais des crises de tachycadie dites 'de bouveret'. Malgrés un traitement par béta-bloquant 'Avlocardil' mes crises ce font de plus en plus fortes et fréquentes. A l'issu de mes dernieres crises mon cardiologue ma proposé une intervention par radio fréquence. Intervention certe intéréssante, mais qui me fais tout de meme trés peur. Car pour moi le coeur et un organe majeur, il reste 'la ponpe indispensable' à notre survi.
Je voudrai, si c'est possible a voir des avis de personnes ayant subi cette intervention. Dangereu ou pas? douloureu ou pas? les résultats sont ils probants? Quelles sont les risques? ou ce faire opéré? Par quel cardiologue?


Merci d'avance
Annie Gilbert
Portrait de cgelitti
[QUOTE=estelle] bonjour a tous ,
moi aussi j ai un bouveret depuis l age de 14 ans , les medecins m avait dit que cela pouvait ne plus revenir avec le temps ou au contraire les crises ne ferait qu augmenter et bien en effet j en ai de plus en plus ( j ai 21 ans maintenant) je me suis retrouvée la semaine passée aux urgence avec des battements a 255 et 21 de tension arterielle , heureusement je vais me faire opérer dans 1 mois j espere que ce sera fini pour de bon !! mes crises sont generallement declenchée quand je me baisse et me releve brusquement [/QUOTE]
Kikou
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Kikou] il m'arrive d'avoir des problèmes de tachycardie, ce sont des extracistoles (désolé pour l'ortographe du mot). quand ça m'arrive c'est assez court mais ça me fou la trouille grave car les battements du coeur sont anarchiques mais en très bas niveau; par exemple les battements s'arrêtent et donc le coeur s'arrête de battre pendant 1 ou 2 secondes puis ça repart avec 1 battement, s'arrête, repart 2 battements, etc...jusqu'à reprendre un battement normal au bout de 10 à 15 secondes qui sont interminables car on crois que le coeur lache et qu'on va entamer sa dernière respiration; souvent quand ça m'arrive je repense aux gens que j'aime, j'admire le paysage et me rappelle les bons moments de la vie tout en me disant que c'est vraiment bête de mourrir si tôt. d'après le cardio c'est normal car depuis ma naissance j'ai un très léger souffle au coeur qui n'a été décelé qu'à l'âge de 35 ans : depuis ma naissance et jusqu'à 35 ans 1 seul généraliste s'en est apperçu parmis les dizaines voire les trentaines qui m'ont suivi à travers diverses régions de france aussi bien que la médecine du travail; j'en conclu donc que la majorité des généralistes sont durs de l'oreille malgrè leurs stétoscopes ! maintenant à 59 ans je fais avec et quand je change de région, donc de généraliste, "j'écoute" pour "voir" ce qu'il "entend" lors d'une oscultation et.....je suis obligé de l'informer car il est sourd comme un pot, alors il ré-écoute et il me dit : oui oui on l'entend ! mais je doute qu'il entende.... Moralité : pour faire medecin généraliste il ne suffit pas seulement de faire des études mais il faut avant tout posséder de grandes....oreilles ! ;)))
Bon au passage pour ceux qui ont besoin de faire un peu d'erercice physique (c'est à dire tout le monde !) la natation cool est le meilleur "sport" pour le coeur à condition de ne pas en faire de la compétition comme tous les sports, et en plus : ça fait maigrir ! hihihihi ;))
Bien à vous toutes et tous et courage moral (qui est déjà 50 % de chance réussite) pour ceux et celles qui doivent subir une opération; là aussi....la natation pour se remettre ;)   [/QUOTE]
ben voilà une bonne info que je viens de trouver sur ce super site de sans thé ;) :

Palpitations et arythmies
Au repos, le coeur effectue normalement entre 60 et 80 battements à la minute, sans qu'on les perçoive. Une accélération (tachycardie), un ralentissement (bradycardie) ou un changement soudain des battements (ou pulsations cardiaques) sans raison apparente s'appelle l'arythmie.

L'arythmie, qui peut être bénigne ou maligne, est un trouble du rythme cardiaque, c'est-à-dire une irrégularité des contractions du coeur. La palpitation est le principal symptôme de l'arythmie. Il est à noter que la palpitation peut également être le reflet d'une très grande sensibilité ou de l'anxiété, sans qu'on puisse détecter de l'arythmie.





Il existe différentes formes d'arythmie, dont voici les principales : L'extrasystole. L'extrasystole est un battement cardiaque prématuré, ressenti comme un battement manquant, pouvant parfois faire tousser légèrement et donner l'impression que le coeur se trouve soudain dans la gorge. C'est l'arythmie chronique la plus fréquente. Nombreuses sont les personnes qui ont des extrasystoles qu'elles ne perçoivent même pas. Si celles-ci ne s'accompagnent pas d'autres symptômes, ce qui constitue la majorité des cas, cette anomalie est bénigne et peut se produire dans un coeur sain. La fibrillation auriculaire. En état de fibrillation, les oreillettes n'arrivent plus à se contracter adéquatement, ce qui entraîne le plus souvent des palpitations rapides. Même si le sang continue à circuler et à se rendre aux ventricules, le flux sanguin est inadéquat, ce qui peut entraîner la formation de petits caillots. Ces caillots, se retrouvant dans la circulation, peuvent obstruer une artère et causer un accident vasculaire cérébral. La tachycardie ventriculaire. Cette forme d'arythmie ventriculaire, caractérisée par une accélération des battements cardiaques, ne représente que la minorité des cas d'arythmie et reflète en général un mauvais fonctionnement des ventricules. La tachycardie paroxystique. Plutôt rare, cette forme d'arythmie récidivante survient surtout chez des sujets jeunes ; elle est parfois accompagnée d'étourdissements et de syncopes. Une accélération soudaine de la fréquence cardiaque, variant de 180 à 220 battements à la minute, peut être déclenchée par un effort anodin, comme le fait de se pencher pour atteindre un objet. La fibrillation ventriculaire. C'est la forme extrême et aiguë de l'arythmie, caractérisée par de multiples petites contractions ventriculaires complètement désordonnées et inefficaces de l'ordre de 500 à 600 battements à la minute. Les ventricules n'arrivent plus à se contracter et à chasser le sang vers les artères pour le distribuer dans l'organisme. Cette arythmie, souvent accompagnée d'une violente douleur thoracique, entraîne une perte de connaissance et un arrêt cardiaque. Elle peut être précédée, quelques heures ou même quelques jours avant, de petites douleurs thoraciques transitoires.

Pages

Sujet vérouillé