Un système national d'information sur la maladie d'Alzheimer

Publié par Hopital.fr le Vendredi 13 Février 2009 : 01h00
Mis à jour le Lundi 16 Février 2009 : 01h00
-A +A
La signature d'une convention entre le ministère de la Santé et le CHU de Nice marque le lancement de la mise en place d'un système national d'information sur la maladie d'Alzheimer. Cet outil épidémiologique doit notamment permettre d'acquérir une meilleure connaissance de cette affection.

Maladie d'Alzheimer

Ce système national d'information constitue l'une des mesures prévues par le plan Alzheimer 2008-2012. Son objectif est de permettre le suivi de données épidémiologiques à l'échelon national, régional ou local.

Le dispositif repose sur la création d'une "base nationale Alzheimer" (BNA), qui centralisera des informations épidémiologiques - et par conséquent rendues anonymes - sur la maladie d'Alzheimer et les troubles apparentés. Celles-ci seront fournies par les établissements hospitaliers, qui transmettront, grâce à un dossier informatisé, un "corpus d'informations minimum Alzheimer" (Cima). Ces éléments viendront alors alimenter la base nationale. L'ensemble du dispositif sera placé sous le contrôle de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil).

Le CHU de Nice assurera, par délégation du ministère de la Santé, la conception et le déploiement de ce système. Cet établissement possède en effet une expérience importante en la matière, pour avoir notamment engagé, dès 2005, le développement d'un système d'information sur ce sujet. Outre le financement apporté par le ministère, il bénéficie également d'un soutien financier du département des Alpes-Maritimes, dans le cadre de son propre plan Alzheimer.

L'ensemble des consultations spécialisées sur la maladie d'Alzheimer devrait être équipé du dossier informatisé Cima à l'horizon 2010. Le dispositif constituera alors un outil majeur dans la connaissance de la maladie, en permettant d'améliorer les connaissances sur l'activité des consultations spécialisées, les caractéristiques des malades et les stades d'évolution au moment où le diagnostic a été posé. Il contribuera également à documenter les indicateurs de suivi du plan Alzheimer et à fournir des données épidémiologiques.

Publié par Hopital.fr le Vendredi 13 Février 2009 : 01h00
Mis à jour le Lundi 16 Février 2009 : 01h00
A lire aussi
La télésanté, une opportunité à saisir Publié le 27/01/2012 - 09h10

La télésanté est considérée comme l'une des voies d'avenir dela santé. Elle offrirait un accès à des soins de qualité pour tous grâce à un maillage du territoire. Néanmoins, certains leviers nécessaires à son déploiement doivent être activés.

Plus d'articles