Syphilis

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 12 Mars 2003 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 13 Mars 2014 : 14h26
-A +A

La syphilis est une infection sexuellement transmissible (IST) due à une bactérie dénommée treponema pallidum.

Elle provoque des lésions spécifiques cutanées et des muqueuses (ulcérations non douloureuses sur le pénis, le vagin ou l’anus), et des signes cliniques polymorphes selon le stade de l'infection.

En l'absence de traitement, elle peut entraîner des complications graves au niveau du cœur et du cerveau.

Syphilis : Comprendre

Depuis la découverte des antibiotiques, la syphilis est devenue rare.

Mais actuellement en France et dans d'autres pays européens, on assiste à une recrudescence de la syphilis, phénomène essentiellement lié à un relâchement de la prévention, avec en particulier une augmentation du nombre de partenaires dans le cadre de rapports non protégés.

Cette réapparition de la syphilis est d'autant plus préoccupante qu'elle accroît le risque de transmettre ou de contracter l'infection à VIH (sida) : on estime que plus de la moitié des porteurs de syphilis sont également séropositifs.

En présence d'une co-infection avec le VIH, le traitement initial est identique, mais nécessite une surveillance accrue de la sérologie, avec éventuellement un deuxième traitement si l'évolution n'est pas satisfaisante. Les partenaires sexuels doivent également être traités pour empêcher une réinfection.

Syphilis : Causes

Une infection par la bactérie treponema pallidum (ou tréponème pâle).

La contamination se fait essentiellement par voie sexuelle (relations sexuelles orales, génitales ou anales). Elle est aussi possible via une écorchure de la peau ou des muqueuses.

Le personnel soignant peut également se contaminer par les mains (piqûre, lésion cutanée).

Le fœtus peut être infecté au cours de la grossesse, surtout si l'infection est récente.

La multiplication du microbe est très rapide, avec une période d'incubation de 2 à 6 semaines. En moyenne 3 semaines après la contamination survient la syphilis primaire. Les manifestations de syphilis secondaires apparaissent environ 2 mois après, en l'absence de traitement.

Les symptômes disparaissent spontanément en quelques semaines, mais la bactérie de la syphilis reste dans l'organisme si l'infection n'est pas traitée. Des années plus tard, une syphilis tardive peut alors se déclarer.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 12 Mars 2003 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 13 Mars 2014 : 14h26
Source : Dermatologie, syphilis. P. de Graciansky. Flammarion. Le point sur la syphilis. Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire n° 35-36/2001. Soulié-Majidi M, Basse-Guérineau A, Assous M. La syphilis 2000 : 1re partie : aspects cliniques et thérapeutiques. Feuillets de Biologie 2000;41:5-12. Soulié-Majidi M, Basse-Guérineau A, Assous M. La syphilis 2000 : 2e partie : diagnostic biologique. Feuillets de Biologie 2000;41:5-18. Les IST, http://www.info-ist.fr/. Sida Info Service, http://www.sida-info-service.org.
A lire aussi
Syphilis : une infection en forte recrudescence Publié le 21/04/2014 - 00h00

Le nombre de cas de syphilis ne cesse d’augmenter depuis une dizaine d’années. Quels sont les symptômes de cette infection sexuellement transmissible (IST) ? Comment repérer une syphilis ? Et surtout comment l’éviter ?

FTA Publié le 02/04/2002 - 00h00

Prélèvement : Prélèvement de sang veineux Bilans : Dépistage d'une maladie sexuellement transmissible - Bilan biologique d'une infection - Surveillance biologique de la grossesse - Bilan prénuptial - Bilan d'une aide médicale à la procréation

Alerte à la syphilis : un fléau retrouvé ? Publié le 27/12/2000 - 00h00

De nombreux hôpitaux et dispensaires antivénériens signalent une résurgence de syphilis. Plusieurs dizaines de cas viennent d'être recensés, particulièrement dans la population homosexuelle. La France n'a pas subi une telle épidémie depuis plusieurs décennies ! L'institut de Veille...

Plus d'articles