cgelitti
Portrait de cgelitti

Bonjour,

A 52 ans, après avoir souffert durant des années du bras et de la main droite surtout, après examens, on s'aperçoit que j'ai des côtes cervicales (surnuméraires). Ces côtes compressent les plexus brachiaux et l'artère sous-claviaire. Après deux opérations, côté droit et côté gauche, avec dissection des plexus, trois années 1/2 après, j'ai toujours des douleurs neuropathiques au niveau du devant de l'épaule du coude et des deux derniers doigts. Par la suite, on m'a aussi opérée des carpiens, afin d'éliminer la possibilté de fausser les résultats des EMG.

cEs douleurs ont intolérables, brulantes, décharges électriques, fourmillements, sensation de mains gelées augmentée par le froid. Douleurs accentuées par l'humidité aussi.

Les EMG pratiquées montraient au départ une souffrance des racines D1- C8. A ce jour aucune repousse des nerfs, au contraire une dénervation massive à certains endroits, et en plus une nouvelle souffrance de la racine C7 qui n'existait pas avant et après les opérations.

Je suis sous traitement : Rivotril-séropram-skénan, car le lyrica comme le neurontin me provoquait des effets secondaires trop importants, comme tremblements incessants des extrémités, impatience dans les jambes (impossible de rester assise), de la "tathicardie" et une nervosité extrême avec difficulté à dormir. Donc abandon de ce style d'épileptique.

J'ai eu bien des difficultés à ce que ma pathologie soit acceptée en Longue Maladie. Aussi, j'ai du retravailler durant 8 mois, jusqu'à m'effondrer de douleur en en sachant plus où j'étais, qui j'étais.

Je travaille en bureau avec mes bras et mes mains toute la journée. C'est d'ailleurs après cet épisode que la racine C7 a été reconnue en souffrance.

Aujourd'hui en arrêt de travail, depuis 5 mois, je commence à ressentir des bienfaits : douleurs moins importantes en durée et intensité.

Quelqu'un a-t-il entendu parler de cette problématique ? l'a-t-il véçu ?

Quelqu'un pourrait-il me dire, si une stabilisation de mon état peut intervenir surtout au niveau des douleurs ? Bien entendu, j'ai des problèmes de coordinations, de maladresse, de manque de sensibilté, de force, etc.. avec mes bras et mes mains ? Sur ce plan-là aussi, puis-je espèrer une stabilisation ? Si je dois retravailler, quels sont les risques ?

En résumé quelqu'un a-t-il véçu cela. Je sais que c'est rare, mais tout de même cela arrive. Même si pour mon chirurgien à Toulouse c'était une première, du moins à mon âge, après la cinquantaine.

Merci infiniment à ceux qui me répondront.

PUB
PUB