Surdoués en souffrance ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 19 Mai 2004 : 02h00
-A +A
Selon les résultats d'une étude Sofres, plus de la moitié des enfants intellectuellement précoces présenteraient des troubles du comportement. La souffrance ne nos petits surdoués s'exprime à l'école, mais également à la maison.

Pour Pierre Paoletti, président de Fractales, Association de parents d'enfants précoces et commanditaire de cette étude auprès de la Sofres, la prise en charge scolaire est bien trop insuffisante. La création d'un observatoire national de la précocité serait utile et apporterait peut-être le coup de pouce suffisant au passage à l'action.

La notion de surdoué et le nombre d'enfants touchés restent flous. Selon les sources et les auteurs, le qualificatif de surdoué s'applique à partir d'un QI de 125 ou de 130 et concernerait 200.000 à 700.000 jeunes.

Le constat de la Sofres

Cette enquête a été réalisée à partir 186 enfants précoces âgés de 4 à 18 ans, comparés à 206 enfants témoins. Les résultats montrent clairement que les enfants surdoués présentent davantage de problèmes et notamment de troubles comportementaux.Le questionnement des parents révèle les faits suivants :

  • 69% des enfants surdoués présentent des troubles du comportement à la maison, et 52% à l'école, contre respectivement 48% et 42% des enfants témoins ;
  • les enfants précoces sont deux fois plus nombreux à souffrir de trouble du sommeil, tandis que 24% souffrent de trouble alimentaire contre 11% des enfants témoins ;
  • ils ont aussi davantage de comportement violent ;
  • 39% sont insatisfaits de leur vie à l'école (contre 17% des enfants témoins) et 50% ne s'entendent pas avec leurs camarades (contre 3%) ;
  • seul point optimiste, ils ne sont que 32% en échec scolaire contre 40% des autres enfants.

De toute évidence, les enfants précoces nécessitent un suivi particulier tant à l'école qu'au domicile. Des solutions doivent être recherchées dans le cadre des dialogues parents-enseignants.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 19 Mai 2004 : 02h00
Source : Enquête TNS-Sofres pour l'Association fractales, avril 2004.
A lire aussi
Obésité infantile : quelles sont les solutions ? Publié le 16/10/2006 - 00h00

Pour répondre à l'épidémie d'obésité, le gouvernement a mis en place le Programme national nutrition santé. Certaines des mesures qui y figurent sont critiquées par le Groupe de réflexion sur l'obésité et le surpoids (GROS), lequel propose d'autres pistes.

Enfants précoces : un problème sous-estimé Publié le 04/06/2003 - 00h00

L'enfant précoce n'est pas toujours synonyme de réussite sociale : échec scolaire, dépression révolte... Très souvent, la différence de maturation intellectuelle et affective, ainsi que le regard des autres, l'absence de suivi et d'une éducation adéquate, se traduisent par des troubles...

Interview : Mon enfant est-il hyperactif ? Publié le 17/09/2003 - 00h00

Trop remuant, turbulent ou réellement hyperactif ? Comment s'y prendre ? A-t-il besoin d'un traitement ? Quels sont les dangers ? Comment l'aider à s'intégrer ? A s'épanouir ? Le Dr Marie France Leheuzey, médecin psychiatre, répond à ces questions.

Plus d'articles