Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour,

je suis atteinte depuis 2001 d'une surdité bilatérale évolutive avec paralysie des nerfs craniens. Les professeurs qui me suivent ne savent pas ce dont je souffre.

Actuellement, je suis infirmière en psychiatrie mais ma surdité continue a évoluer ( surdité sévère des 2 oreilles).

Je suis reconnu comme travailleur handicapé

laure
Portrait de cgelitti
non je ne suis pas appareiller car la surdite est congenitale voila j'ai fait 14ans d'usine j'ai voulu change pour le bruit et la concentration totale j'ai acheter un magasin d'alimentation la communication avec les gens tres difficile et beaucoup de fatigue plus un dos qui fait mal j'ai revendu car ça devenait un gerable donc pour le moment je suis au chomage je comprend ta situation moi je n'ai pas fait d'etude a cause de cette surdite de naissance je pense que tu as une petite solution puisse que tes etude tu les as fait quand tu entendais je crois alors je sais que ce n'est pas interessant quand on entend pas bien alors sert toi de ton autre sens s'est a dire ta vue te permetteras de comprend les gestes les attitudes des autres et les levres car pour toi c'est la communication et tu verras que tes yeux au bout d'un moment te servirons beaucoup plus que tes oreilles car moi je vie comme ça les conversation a plusieurs ne m'interesse pas par contre j'ai une question a te poser depuis combien de temps est tu reconnu comme travailleur handicapé car moi j'ai 39ans et il mon fait une demande a la cotorep ça t'as apporter quoi tu en a parler a ton medecin tu sais la surditer ses genant dans tout les domaines je comprend bien ta situation essaye de trouver une solution pour les reunion les entretients moi s'est vraie que j'eviter tout ça car on a personne qui est a notre place pour eux tu doit faire comme eux a bientot pour tes reponses
laure
Portrait de cgelitti
Je ne crois pas que je ferais une formation je prefere apprendre sur le tat s'est moins compliquer quand a se mettre a son compte je l'ai deja fait trop d'en merde trop papier je n'ai plus envie de me casser la tete avec ça je prefere aller en usine faire mes heures et et m'en aller de tout façon cela ma rien apporter me faire commander je m'en fout si ils ne veulent pas que je retourne en usine je ne sais pas se que je vais faire les formations s'est bien pour les entendents pour moi s'est comme l'ecole je ne veut pas j'ai un tres mauvais souvenir alors pas la peine de toute façon pour moi je ne me sentirai pas bien alors non je veut bien apprendre a un endroit au travaille et de toute façon je veux rester en interim car le jour que je verrai mes capacités encore diminuer je m'en n'irai j'aurai pas besoin de me justifier j'ai travailler 14ans dans la meme usine au debut ça a l'ai et au fur et a mesure je me sentais diminuer ne plus pouvoir donner la meme chose qu'au debut je sais que ça se degraderas et je ne veux pas me sentir un boulet alors s'est pour cela qu'une formation va m'apporter quoi du temps des efforts pour me dire que dans quelques annees il faudra encore change car il y aura autre chose moi je me suis battu pendant des annees et ça ne sert a rien tu fini toujours par te faire du mal la meilleur chose que j'ai c'est mes enfants encore si j'avais la certitude que ça resterais stable mes probleme de santé oui je tenterais .a bientot
laure
Portrait de cgelitti
Bonjour Maritchou ,je ne t'est repondu hier je n'etait pas bien avec les seance de kine j'ai tellement mal aux dos que j'ai la tete comme une citrouille je me reveil le matin avec la tete fatigue et les membre qui on du mal a avancer j'ai compris ton message comment tu fait pour ecrit si tu ne voit pas s'est vraie que si tu perd la vue moi je sais que je ne supporterai pas mais encore la on est pas fais pareille en se moment j'ai tellement mal au dos que ça me comprime les poumons et le coeur par moment j'ai du mal a respirer alors tu m'excuseras si je ne te repond pas les seance s'est dure dure alors rester chez moi pour le moment s'est tout se que je fais a bientot
maryline
Portrait de cgelitti
et mince, encore une mauvaise manipulation...
Bon enfin, je suis en train de me renseigner. Je vous remercie en tout cas d'avoir réfléchi sur mon cas. Sinon, j'espère que vous allez bien , j'ai vu que vous avez créer un nouveau message au sujet d'un téléphone adapté pour vous. Si je vois quelque chose d'interessant, je vous écris.
Maryline
laure
Portrait de cgelitti
je te repond moi j'ai une surdité unilaterale tres dificile de concilier le travail et la surdite je peux savoir ton age car pour eux l'age est tres important reconversion cela demande concentration ,ecouter est tu sure de pouvoir suivre meme si tu change de travaille le probleme seras toujours present moi cela fait des annees que je lutte mais aucune satisfaction j'avais changer de metier je me suis boussillier le dos des solutions je pense que personne en a il nous font juste espere alors que quand tu te casse la figure plussieurs fois alors tu lache prise le miracle n'existe pas je ne s'est pas quoi te dire a bientot
maryline
Portrait de cgelitti
Bonjour Laure,
j'espère que vous allez bien. Pour répondre à la question, je suis reconnu comme travailleur handicapé depuis 2006. Les atouts sont que ton employeur peut avoir des aides financières afin d'aménager au mieux ton poste tels que le téléphone adapté avec des appareils auditifs. De plus, lorsque tu recherches un emploi, les employeurs embauchent plus facilement des travailleurs handicapés ( si le poste est bien sur compatible avec l'handicap )car ils ont des aides de l'état (baisse des charges sociales je crois ).
Il ne faut pas se décourager et voir avec l'ANPE la meilleure solution possible ( sans te casser le dos ).
Maryline
maryline
Portrait de cgelitti
bonjour Laure,
J'espère que vous allez bien. J'ai lu vos messages. Ces messages m'ont touchés car je vois que vous avez du mal a voir votre état se dégradé. Ce qui est normal car comme vous ma surdité évolue rapidement. Face a cette situation, je me sens démunie, impuissante, mes collègues en ont marre que je leur demande de répéter sans arret ce qu'elle dise. C'est frustant , je me suis dit STOP j'arrete je suis inutile " un boulet" Au plus profond de moi, je me suis dit . OK Maryline, tu n'entends plus et alors tu as d'autres atouts!!!! comme vous vous avez d'autres atouts.
Il ne faut pas se décourager, l'essentiel c'est d'être bien dans sa tête, avec sa famille, et le boulot et bien c'est secondaire. Je ne peux pas me mettre à votre place mais je vous comprends, n'hesitez pas a m'écrire. Bon courage
Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour Marie-Line !
Je me creuse la tête et il me vient une autre idée, mais je ne suis pas tout à fait sûre que ce soit réalisable : vous seule pourriez en juger en connaissant le milieu dans lequel vous évoluez. Pourquoi ne tenteriez-vous pas de devenir cadre vous-même ? Cela vous permettrait d'animer vous-même les réunions, donc uniquement par écrit, et vous pourriez exiger de vos collègues qu'ils répondent également par écrit s'ils ontdes questions ou besoin de précisions. En plus, s'ils vous énervent à vous demander de répéter, cela vous permettrait de prendre sur eux (ellesà une fameuse revanche : voyez, moi je suis cadre maintenant,e t c'est moi qui peux être sympa ou vous tyranniser ! Et puis j'imagine que vous seriez moins souvent en contact avec les patients, donc moins de problèmes à ce niveau-là ! Maintenant, je pense à cela mais il sepeut fort bien que mon idée soit irréaliste puisque je ne connais pas assez le milieu professionnel côté infirmières et ne l'ai vécu (trop souvent) que comme patiente... J'avais eu une autreidée dès mardi ou mercredi mais elle m'a paru trop aléatoire, je ne vous la soumettrai donc même pas. Si jamais vous rencontrer trop de difficultés pour 'université malgré les nouvelles mesures mises en place (officiellement) depuis la loi de 2005, essayez quand même l'idée de la mutuelle : après tout, il existe peut-être des services purement administratifs exigeant moins de cpommunication orale, on ne sait jamais..
Puis-je oserune question indiscrète, en vous laissant bien sûr libre de ne pas répondre ? Même peut-être deux ? D'abord, comment parvenez-vousà communiquer avec votre fille de trois ans ? A cet âge, elle ne peut pas connaître l'écrite et peut-être pas encore assez la langue des signes... Alors je me demande comment vous faites au quotidien pour cela ! D'autre part, vousparliezau départ de paralysie des nerfs crâniens : comment cela vous est-il arrivé : par accident ou maladie ? C'est lapremière fois dema vie que j'entends cela (eh oui, je lis grâce à une synthèse vocale qu'un copain a bien voulu paramétrer à mon niveau de compréhension, et même en réalité j'ai une deuxième synthèse,plus claire, qu'on a obligée à dominer la première pour que je puisseencore me débrouiller). Les équipement en Braille pour ordinateurs, cela existe, mais... à un prix quasi-prohibitif ! Merci si vous acceptez de me répondre, sinon rassurez-vous je comprendrai très bien !
Je prends beaucoup de plaisir à vous lire, et aimerais bien pouvoir vous être utile d'une manière quelconque même à distance, dommage que ce soit si risquéd'entreprendre une correspondance 'en privé" : n'importe quel "visiteur" pourraittrouver notre adresse électronique si on la laisse : et qui la trouve peut s'en servir, bien ou mal... C'est la raison principale pour laquelle j'avais pourtant décidé de ne pas chercher ni essayer d'éprouver un début d'amitié ; mais... je reconnais que je regrette de ne pas pouvoir aller plus loin avec vous !
Il est vrai qu'autrement, pour la majorité de mes "nouveaux contacts", quand je peux, je privilégie l'échange par Internet à cause demes difficultés au téléphone, alors que naturellement, en dehors des périodes de trop grande souffrance ou fatigue, j'aime tant la relation téléphonique ! Voilà encore une chose àlaquelle il me faudra sûrement peu à peu plus ou moins renoncer, ou diminuer très largement... C'est très frustrant de voir ou de faire disparaître peu à peu des choses qu'on aime ou qui d'habitude sont si pratiques...
Amitiés à vous Marie-line, cordialement à vous toutes, bonne journée !
Marithcou13. (bien sûr ce n'est pas mon vrai prénom mais on se protège comme on peut...)   
maryline
Portrait de cgelitti
OUPS, j'ai validé mon message mais je n'ai pas fini
Je suis en train de voir pour une reconversion ( mais quoi???). Je souhaite communiquer avec des personnes dans le même cas que moi.
Merci de vos réponses et je vous avoue je désespère!!!!!
Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes.
Ce message est surtout pour Marie-Line, mais je n'ai pas trouvé comment ne répondre qu'à une personne, alors...
Bonjour Marie-Line.   Pour répondre à votre question, je suis aveugle complète de naissance, mais ma "demi-surdité" comme ils disent, a commencé discrètement en 1989, puis comme c'est évolutif la situation s'est aggravée et s'aggrave peu à peu. Premier appareil auditif en 2001, à gauche, deuxième à droite l'an dernier. Malgré tout, comme je travaillais au téléphone, même avec l'amplificateur que l'employeur avait fini par prendre de mauvaise grâce en plus du poste adapté pour le Braille, cela devenait très compliqué car mon métier était exclusivement par téléphone, et en plus, non seulement il me fallait renseigner les assurés ou assurés potentiels mais il fallait, de plus en plus, faire "du chiffre", je veux dire proposer voire parfois imposer tel ou tel contrat, avec des objectifs mensuels précis... Comment concilier le fait de devoir faire répéter de plus en plus et le fait de parvenir le mieux possible aux objectifs fixés, même si la nouvelle orientation avec politique d'objectifs ne me plaisait pas vraiment il fallait bien tenter d'appliquer les consignes ? C'était mon gagne-pain, impossible de nier ou de biaiser le problème au fur et à mesure quemes difficultés s'amplifiaient, pour faire un brin d'humour... Alors, entre ces difficultés plus la douleur trop importante liée à ma maladie gynécologique, bien que j'y aie été archi-hostile au départ c'est pourtant moi qui ai "choisi" la solution d'invalidité, si on peut appeler ça un choix... Si vous voulez plus d'infos encore à mon sujet, je pense avoir été plus complète dans le sujet "surdicécité : cherche échanges et infos", ou pour les accouphènes dans la discussion sur les bourdonnements d'oreille. Cependant vous pouvez bien sûr me réinterroger si quelque chose vous intéresse sur moi et que vous souhaiteriez approfondir (sans être évidemment trop confidentiel).
Psychologiquement, c'est très très dur de ne rien voir et d'entendre de plus en plus mal. Je sais que je peux me retrouver complètement sourde-aveugle à tout moment... Bien entendu, allez j'ose, j'ai aussi des accouphènes et des vertiges, depuis 1998. Problème de circulation dans l'oreille interne, mais après j'ai déjà trois diagnostics mais tous s'accordent sur le caractère évolutif de la maladie. Je sais bien que vous ne pourrez sûrement pas m'aider concrètement, mais de voir que vous avez été attentive à mes idées même si cela ne vous plaît pas et surtout que vous ayez pris la peine de répondre, c'est vraiment gentil ! Un gros merci !
Quant à vous, Laure, je ne vois vraiment pas quoi vous proposer. Les postes de travail aménagés ou aménageables au niveau surdité seule, si je peux dire, jene m'imagine pas vraiment ce qu'on peut faire. La seule chose vraie, c'est qu'en principe les employeurs sont tenus de recruter un certain quota de personnes handicapées. Pour obtenir cette reconnaissance de travailleur handicapé, (cela a changé de nom depuis peu alors je ne sais pas les mots exacts), il faut s'adresser à la Maison départementale des Personnes Handicapées (anciennement COTOREP), demander d'une part l'imprimé de demande unique mais aussi et surtout un certificat médical spécial à remplir par votre médecin traitant. Peut-être pourriez-vous aussi trouver appui auprès de votre médecin du travail si vous avez des "affinités" avec lui ou elle, en principe ces gens-là devraient savoir les démarches, mais ce n'estpas toujours le cas car souvent ces personnes font un minimum et cherchent seulement à savoir si vous êtes apte ou pas, pour le reste dans mon cas il ne fallait pas en attendre grand-chose... Désolée, Laure, je ne sais pas quoi vous proposer concrètement mais je vous souhaite plein de courage et ne désespérez pas, il y a peut-être une solution (pas forcément agréable mais il faut voir) même quand on n'a pas fait d'études pour telle ou telle raison... Il faudrait vous tourner peut-être vers unmétier qui vous permettrait de communiquer principalement par fax, Internet ou autre sans devoir trop parler ou entendre... Ou alors, au pire des cas, essayer les Etablissements d'aide et Service par le Travail, spécialisés pour malentendants... Mais là à mon avis c'est le dernier recours car on est mal payé et paraît-il exploités. Peut-être faudrait-il vous renseigner auprès de l'AFPA 'association pour la formation d'adultes je crois) pour voir ce qu'on pourrait vous proposer en formation continue même avec votre handicap, qui sait ? Essayez toujours, qui ne risque rien n'a rien...
Bon courage dans vos parcours, et bonne journée. Cordialement,
Maritchou13.   

Pages

Sujet vérouillé