MarianneB
Portrait de cgelitti
Bonjour,

je suis une maman qui a des soucis avec sa fille de 14 ans qui est atteinte de surdité de perception et qui est appareillée depuis 3 ans mais qui ne veut plus les mettre et visiblement même en cours..Malgré les explications de notre ORL, elle ne veut plus les mettre, je n'arrive pas à la convaincre que c'est pour son bien.. Quelqu'un a t il déjà vécu ce probléme, et quelles solutions m'apporter. Merci par avance

Cathie

MarianneB
Portrait de cgelitti
femme 33 ans. La première fois qu'on s'est aperçu de ma surdité j'avais 4 ans, je peux dire que je n'ai rien perdu au niveau du langage mais il est vrai que être appareillé était insurportable pourquoi tout simplement parce ce qu'on entend très bien même trop bien mais tout les bruits était en même temps impossible de cibler un seul bruit. Mon premier appareil je l'ai filé au bonhomme de neige et puis voilà que j'entendais pas suffisament ma mère gueulait ou encore s'approchait de mon oreille jusque là c'était bien mais il me manquait pour jouer avec mes copains et copines et au fil des jours j'ai complètement oublier mon appareil dans mon oreille. Et la pile était fini au secours il fallait les rechange pas question d'en manquer un mot. Quand je suis arrivé à l'école personne a su que j'étais appareil puisque que je parlais normalement comme tout le monde jusqu'à maintenant dans mon travail peu le savent.
Guillaume
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je me permets aussi d'ajouter que l'acceptation ou le refus de ces appareils arrive en même temps que la construction identitaire de l'adolescente.
A-t-elle des adultes sourds dans son entourage? a-t-elle eu, vu, appris la langue des signes ou pas?
Les appareils sont-ils pour son bien, à sa propre demande, ou pour le bien de la société entendante dans laquelle elle vit?
Autant de questions, et d'autres encore, qui peut amener, même inconsciemment, à rejeter les appareils, signe d'un handicap "honteux" aux dires de certains...
En tout cas, en espérant que ceci peut amener une réflexion apaisante, c'est très souvent le cas chez les adolescents sourds, bien que la composante "cadre familiale et éducatif" soit une part importante de la façon dont les choses sont vécues.

Bon courage à vous, et bonne adolescence sourde heureuse à votre fille.

Guillaume
MarianneB
Portrait de cgelitti
[QUOTE=laurent cathie] Bonjour,
je suis une maman qui a des soucis avec sa fille de 14 ans qui est atteinte de surdité de perception et qui est appareillée depuis 3 ans mais qui ne veut plus les mettre et visiblement même en cours..Malgré les explications de notre ORL, elle ne veut plus les mettre, je n'arrive pas à la convaincre que c'est pour son bien.. Quelqu'un a t il déjà vécu ce probléme, et quelles solutions m'apporter. Merci par avance
Cathie[/QUOTE]
laurent cathie
Portrait de cgelitti
merci à Elisabeth et à guillaume!
Mon probléme en fait est de faire accepter les appareils à ma fille. Elle est sourde depuis sa naissance et a appris à lire sur les lévres depuis son plus jeune âge et d'elle même!Grâce à cela, elle a pu vivre normalement (sans appareil) jusqu'à son entrée en 6éme, où là les difficultés sont apparues. J'en veux un peu à l'ORL qui l'a suivi au départ car il lui a proposé ces appareils juste pour l'école, alors qu'il aurait dû, je pense...les lui imposer depuis le début pour la journée compléte. A l'âge de 11 ans, elle l'aurait mieux accepté qu'à 14 ans. Maintenant, elle prétexte qu'ils sont trop lourds, elle aimerait quelque chose de plus léger...mais pour l'instant son conduit n'est pas encore formé, alors il faut attendre encore un peu, et malheureusement si elle ne met pas ses appareils actuellement, ça ne servira à rien de lui changer ses appareils car son cerveau est en train de se détruire petit à petit...elle n'en est pas consciente, malgré les explications du nouveau ORL qui la suit depuis notre déménagement. C'est trés difficile pour une mére de voir sa fille se détacher de la société, car elle a des difficultés de compréhention.Le pire c'est qu'elle est persuadée de pouvoir vivre sans. Il y aurait-il des parents dans la même situation...?
merci à tous
Elisabeth
Portrait de cgelitti
Bonsoir,
Avez-vous contacté une orthophoniste? Il me semble qu'un RV pris chez une orthophoniste spécialisée en surdité permettrait que votre fille et vous même ayez des échanges autour de cette difficulté, des informations et qu'une solution soit trouvée. Votre ORL vous a sûrement informées qu'un appareillage auditif tardif était difficile à supporter dans les débuts du port et qu'il était nécessaire de faire plusieurs réglages auprès de l'audioprothésiste pour un meilleur confort. Ceci est absolument indispensable pour sa tolérance.
Sujet vérouillé