cgelitti
Portrait de cgelitti

Je me suis réveillée un matin 1/4 sourde de l'oreille gauche.? sons déformés etc..J'ai pensé que cela allait passer . J'ai consulté mon généraliste qui m'a donné des corticoides et des anti inflamattoires à prendre. La surdité s'est transformé en soufflerie et acouphènes intenables. J'ai senti que ce traitement n'allait pas.. mon coeur s'emballait, j'étais tendue.;j'ai alors consulté après 2 mois une clinique ORL connue dans le monde entier. Le spécialiste connaissant mon âge 69 ans et après endiométrie des oreilles internes ; où apparaissait la surdité ; me recolle une couche de corticoides et antiinflammatoires et ISKIDYL. et un IRM (rendez vous 2 mois d'attente) Je suis partie 2 fois en pleine nuit aux urgences car ma tension montait jusqu'à 20. Aux urgences/ L'urgentiste, médecin, me prend la tension : j'avais encore 16 et me donne un "doliprane" en me conseillant de rentrer chez moi, tendue comme un arc (je conduisais mon véhicule) car aucun secours n'a voulu se déplacer . Elle me donne un rendez vous dans la journée avec l'ORL de l'hopital. Ce Spécialiste n'a pas voulu me consulter car j'avais eu le culot de faire appel à cette clinique et me conseille méchamment de retourner chez eux.JJe prends l'initiative de consulter mon cardiologue AMI car après les résultats de l'IRM ou l'image inscrivait des A.V.C. (silencieux certes) provoqués à coup sûr par ce traitement indigne Il me prescrit un traitement contre l'hypertension. 4 mois perdus. Je suis retournée auprès de ce grand Spécialiste ORL avec les résultats de lIRM me soutenant que ces séquelles étaient peut être anciennes et m'a dit qu'il appliquait le "protocole"pour tout et m'a cité le cas d'un gamin de 14 ans à qui il a appliqué la même prescription.et que je devais penser à m'appareiller(2000 à 2500 euros ). Je n'entends toujours pas , j'ai fait des AVC et il me laisse tomb er pour la recherche de la cause de cette surdité : seul me vendre un appareil lui importait. j'HALLUCINE.. Il faut arrêter de "tronçonner " le corps humain " où chacun se renvoie la responsabilité. Merci de me répondre si vous avez vécu le "morcellage de votre corps" grave de conséquence pour le malade... les médecins ont toujours une bonne réponse qui les déresponsabilisent.