Ruby
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je ne sais que faire, ni à qui parler.

On (conjoint)me dit d'une manière récurante que je suis malade, qu'il faut que je consulte, que je ne comprends pas ce qu'on me dit, que je n'éccoute pas ce qu'on me dit, que je dois faire fontionner ma tête mieux, que je suis un tordu. Plus rarement il arrive que la même personne me dise que je suis brillant et intelligent... Lorsqu'il y a une dispute, ce sont des hurlements, je ne peux pas en placer une, impossible de terminer un mot, c'est un monologue, et souvent ensuite je ne peux pas m'exprimer, car la communication est coupée, impossible de le joindre, d'être écouté, comme si mon avis ne comptait pas. les insultes vont de la saleté à la pauvre merde, il est arrivé que des disputes se terminent par un coup à la tête, un autre à l'épaule, uune tentative d'étranglement... les deux mains autour de mon coup, ou bloqué contre un mur. Si j'essaies de parler de la violence, c'est comme si je parlais à un sourd, il ne veut pas en parler, dit que c'est de ma faute, a même déjà dit que je le méritais, il n'y a jamais d'excuses, pas d'expression de remords.

copain
Portrait de cgelitti
Je précise que je culpabilise enormement et que tous les mots dont elle m'a traité font l'objet d'un travail psy...........................je pleure tous les jours et elle ne s'est jamais remise en question elle me disait "pose toi les bonnes questions!"

C'est une tres belle femme, je me demande si elle ne fait pas parti de ces castratrices ou destructrices?

De l'aide svp! Surtout pour que je comprenne, je boue à l'intérieur...............

Merci
Lully
Portrait de cgelitti
Dans ton cas, Ihionna, c'est en effet extraordinaire mais ça peut s'expliquer, notamment à cause des enfants. Mais dans un couple homo comme ptit loup, ça met en jeu d'autres pulsions et personnellement je suis assez pessimiste pour un avenir partagé avec son ami.
Lully
Portrait de cgelitti
Scotche ça au-dessus de ton lit, ou dans un endroit stratégique (bureau) pour ne pas l'oublier, ptit loup qui est aussi poète ! (donc réceptif, émotif et fragile). Protège tes arrières, toujours ! Si tu ne le fais pas, personne ne le fera pour toi. Le monde, les hommes (quelque soit leur sexe) sont cruels et égoîstes dans l'ensemble. Il y a quelques exceptions, qu'il vaut la peine de dénicher, mais elles sont statistiquement rares. Bon courage, bien amicalement. Lully
ptit-loup
Portrait de cgelitti
Sans vanité aucune, en guise de remerciements à Lully et Lulu,


Il y a des languages faits que de mauvais mots
Quand il n?y a plus de mots place aux sous-entendus
On pense que les autres sont malades ou tordus
S?ils ne l?acceptent pas on peut taper dessus
Si cela n?suffit pas on frappe encore plus fort
En ne montrant jamais ne s?rait ce qu?un p?tit remord
Il y a aussi une âme dans un corps de ptit loup
C?est bien elle à la fin qui en a pri un coup
Il est ptit il a mal mais ça le rendra fort
Il ne permettra plus qu?on le chasse si fort
Lully
Portrait de cgelitti
Je pense que vous avez raison,ptit loup, de protéger votre honneur et votre intégrité psychologique (et physique). Je vous souhaite bon courage, faites vous aider si nécessaire, cela peut être un bon soutien, il ne faut pas présumer de ses forces. Bien amicalement. Lully
ptit-loup
Portrait de cgelitti
Merci Lulu, pas facile de parler, je commence, avec beaucoup de gants, car c'est difficile de le croire pour les autres. La première fois que j'ai tenté de parler d'un coup, un ami m'a dit: "tu sais il m'est arrivé de donner une tape sur la cuisse de ma femme alors qu'elle conduisait trop vite pour qu'elle prenne conscience qu'elle nous méttait en danger, je ne parle pas pour autant de violence".... Voilà, alors après cela on ne dit plus rien, on passe pour quelqu'un qui fait des boules de neiges, qui veut passer pour une victime, c'est pire que tout, autant la fermer. Et puis c'est pas très valorisant de dire qu'on s'est fait taper dessus à plus de 40 ans. La première fois que c'est arrivé je lui ai demandé de prendre un appartement séparé, ce qu'il a fait, puis avons continué notre relation avec nos toits séparés, puis l'escalade. Quand il était chez moi, je n'étais plus chez moi, demander qu'on ne crie pas donnait l'effet inverse. DANS UNE RELATION ON EST DEUX, DES REPONSABLES D'UN ECHEC EVENTUEL, IL Y EN A DEUX, J'EN SUIS CONVAINCU MAINTENANT, JE M'EN CONVAINC CHAQUE JOUR, LE PEU DE RECUL QUE J'AI, SEPARATION DEPUIS TRES PEU, SUFFIT DEJA A ME FAIRE COMPRENDRE CERTAINES CHOSES. OUI, DU COURAGE IL EN FAUT, QUAND ON EST SEUL ET QUE L'AUTRE A TOUT GARDE, SES RELATIONS,.... ET LES VOTRES, QUI NE LE SONT PLUS D'AILLEURS.



tifine
Portrait de cgelitti
Bonsoir ptit-loup,
ton mail me fait beaucoup de peine car j'ai vécu presque la même chose avec l'un de mes compagnons.J'avais toujours tort j'étais incapable de le comprendre tout ce que je faisais n'était sujet qu'à des critiques. J'étais conne, une pétasse et même c'est marrant mais il disait aussi que j'étais tordue .J'ai subbit ce HARCELLEMENT MORAL pendant presque 4 ans.Je me suis beaucoup remise en question (tt les jours) en me disant qu'il devait surement avoir raison si il me le répétait aussi souvent.
un jour il m'a attrapé violemment et sa mére et venue nous séparer j'avais des bleus sur le bras et parfois même il me menaçait de me mettre son poing ds la ....
bref l'horreur je suis partie en vacances avec lui et là il m'a fait vivre l'enfer sur terre surtout que ça famille c'est mise de son coté en disant que j'étais capricieuse et que je chuinais pour rien et que c'étais de ma faute si il se mettait toujours dans cet état là.
un jour je me suis éffondrée et je lui ai dis que j'avais mal car je ne pouvais pas vivre sans lui mais qu'il me faisait tellement de mal que je ne pouvait pas vivre avec lui. Lui me répondait souvent que j'exagérais et que je disais n'importe quoi qu'il fallait que je grandisse un peu car j'étais vraiment la reine des conne et surtout que je n'étais pas mature.Biensur aucune remise en question de sa part car il ne se sentait pas du tout en faute. Ma santé à commencé à se dégradé et là j'ai commencé à me poser beaucoup de questions sur mon couple mais surtout sur l'avenir qu'il était en train de me réserver à ses cotés.
Un soir en rentrant de courses ou il m'avait engueulé et insultées devant tout le monde je me suis projetée dans l'avenir et je me suis dis que ça ne pouvait plus durer (je suis restée silencieuse durant tout ce trajet qui m'a paru être une éternité tellement les insultes fusaient) car moins je parlais et plus j'en prenais car il avait le sentiment d'avoir le dessus. Et oui soumise à 100%. Arrivé à destination je lui ai annoncé calmement que je le quittais et là il est devenu fou je me suis sauvée. Bisarrement juste apres ça il s'est remis en question mais c'était trop tard .
Aujourd'hui je ne regrette rien et me dis qu'a part si je trouve quelqu'un qui me tape dessus ça ne pourra jamais être pire.
je reprend confiance en moi et surtout je profite de la vie. Maintenant il dit à tout le monde qu'à cause de ses conneries il a perdu la femme de sa vie.
Alors qui est le plus con des 2 maintenant???!!!
copain
Portrait de cgelitti
Pour lully: c'est marrant que tu dises cela car c'est les premiers posts qui m'ont alerté sur mon histoire(ceux de sly).
C'est très similaire sauf qu'apparemment, si j'ai tout compris, il était ami avec elle avant!

Nous, on s'est rencontré au travail et rien ne laisse présager d'un tel comportement, elle est adorée de tout le monde................alors je me dis forcémént que c'est moi le fautif!

Je comprends plus..
lully
Portrait de cgelitti
Ca a l'air complexe. Prenez l'avis d'un professionnel de la relation, c'est le mieux pour y voir clair, vous êtes trop sur le probblème pour l'analyser et le résoudre par vous-même. Bon courage a vous.
Lully
Portrait de cgelitti
Ton histoire, c'est celle de Sly ? Je ne comprends pas. Donc tu es Sly ? (je pense que oui, je la connais par coeur, son histoire !)

Pages

Sujet vérouillé