arlette
Portrait de cgelitti
mon fils de 30 ans s'est suicidé il y a 3 ans et c'est moi qui l'ai trouvé. Cela a été très brutal car il cachait son mal être par une fausse bonne humeur. Bien sur comme me dit tout le monde j'ai 2 autres enfants, 3 petits enfants et un quatrième en route, mais ils ont eux-même subis la perte de leur frère, et cela n'empêche pas le traumatisme. Dans mes moments de solitude (je vis seule) et quand je me sens inutile, je me demande ce que je fais encore sur cette terre. D'autres mamans peuvent peut-être m'aider par leur propre expérience ? Merci d'avance.
arlette
Portrait de cgelitti
Je ne suis pas une maman, mais une grand mere, ma petite fille de 12ans s'est suicidée le 23novembre 2008, et elle aussi était très enjouée, gaie, réussissant très bien ses études, très jolie aussi. J'avais beaucoup d'attachement pour cette petite fille car je m'en suis occupée, je l'avais même emmenée en croisiere avec moi en avril 2008, nous avons aussi fait quelques voyages ensemble.je ne comprends pas. J'ai beaucoup de mal a supporter cette douleur, et comme je vis seule, je travaille beaucoup pour éviter de rentrer chez moi trop tôt le soir.Je n'ai pas le courage ou l'inconscience de ma petite fille pour faire comme elle, mais j'attends que le bout du chemin arrive vite.C'est mon seul espoir maintenant.
Sonya
Portrait de cgelitti
Je me suis reconnue en vous ma chère Arlette en effet mon fils aîné s'est suicité à l'âge de 33 ans et tout comme vous c'est moi qui l'ai trouvé le choc a été très brutal car il aimait la vie et en plus lorsqu'on parlait du sujet il m'avait dit que jamais il ne ferait une chose pareille. J'ai encore un fils et une fille mais je ne puis m'empêcher de me sentir responsable et bien que ce drame soit arrivé en 1991 je n'arrive pas à en faire le deuil et si ce n'était pas de ma fille qui est de santé fragile moi aussi je me dis que la vie ne vaut plus d'être vécue car bien que mariée je ne trouve aucun réconfort du côté du mari qui d'ailleurs n'était que son beau-père. C'est pour cela que je vous comprends et compatis à votre douleur mais la vie continue et on doit faire face tous les jours à cette plaie qui ne se refermera jamais !
Sujet vérouillé