Sudafed

Vous consultez la fiche Sudafed sous la présentation suivante : 60 mg/10 mL Sirop Flacon (+ gobelet doseur) de 100 ml.

Consultez les autres présentations de Sudafed :

Classe thérapeutique : Oto-rhino-laryngologie

Composition : Pseudoéphédrine

Présentation : 60 mg/10 mL Sirop Flacon (+ gobelet doseur) de 100 ml

Laboratoire : Glaxosmithkline

Prix : 1.8 €

Statut : Retiré de la vente le 22/12/2009

Remboursement : 30%

Indications Sudafed

Traitement symptomatique de la congestion nasale au cours des affections rhinopharyngées aiguës de l'adulte (à partir de 15 ans).

Posologie Sudafed

RESERVE A L'ADULTE (A PARTIR DE 15 ANS).
Voie orale.
Le godet (polypropylène) doseur est gradué à 5 ml, 10 ml, 15 ml et 20 ml.
1 mesure de 10 ml, à renouveler si nécessaire au bout de 4 heures minimum, 2 à 3 fois par jour.
Ne pas dépasser la posologie de 3 mesures de 10 ml par 24 heures.

Contre-indications Sudafed

CONTRE-INDIQUE :
- Ce médicament est contre-indiqué :
. En cas d'hypersensibilité à l'un des constituants du produit.
. Chez les enfants de moins de 15 ans.
. En cas d'hypertension artérielle sévère ou mal équilibrée par le traitement.
. En cas d'antécédents d'accident vasculaire cérébral ou de facteurs de risque susceptibles de favoriser la survenue d'accident vasculaire cérébral, en raison de l'activité sympathomimétique alpha du vasoconstricteur.
. En cas d'insuffisance coronarienne sévère.
. En cas de risque de glaucome par fermeture de l'angle.
. En cas de risque de rétention urinaire liée à des troubles urétroprostatiques.
. En cas d'antécédents de convulsions.
. En cas d'allaitement : la pseudoéphédrine passe dans le lait maternel. Compte tenu des possibles effets cardiovasculaires et neurologiques des vasoconstricteurs, la prise de ce médicament est contre-indiquée pendant l'allaitement.
. En association à des médicaments vasoconstricteurs tels que bromocriptine, pergolide, lisuride, cabergoline, ergotamine, dihydroergotamine ou d'autres médicaments destinés à décongestionner le nez qu'ils soient administrés par voie orale ou nasale (phénylpropanolamine, phényléphrine, éphédrine...), avec le méthylphénidate.
. En association avec les IMAO non sélectifs (iproniazide).
- En raison de la présence de saccharose, ce médicament est contre-indiqué en cas d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en sucrase-isomaltase.
DECONSEILLE :
Ce médicament NE DOIT GENERALEMENT PAS ETRE UTILISE pendant la grossesse : il n'y a pas de données fiables de tératogenèse chez l'animal. En clinique, les études épidémiologiques n'ont pas mis en évidence d'effet malformatif lié à l'utilisation de la pseudoéphédrine. Cependant, par mesure de prudence et compte tenu des puissantes propriétés vasoconstrictives de ce médicament, son utilisation est déconseillée pendant la grossesse.

Interactions Sudafed

ASSOCIATIONS CONTRE-INDIQUEES :
- IMAO non sélectifs (iproniazide) : hypertension paroxystique, hyperthermie pouvant être fatale. Du fait de la longue action des IMAO, une interaction est encore possible 15 jours après l'arrêt de l'IMAO.
- Remarque : IMAO sélectifs (toloxatone et moclobémide) : en l'absence de données disponibles à ce jour (études cliniques ou cas rapportés dans la littérature), l'existence d'une interaction entre les IMAO sélectifs (toloxatone et moclobémide) et les amines sympathomimétiques notamment vasoconstrictives, n'a pu être évaluée, contrairement à l'interaction cliniquement documentée, entre les IMAO non sélectifs et ces produits. Mais, par analogie avec les IMAO non sélectifs, il convient par conséquent d'être prudent et de ne prescrire de pseudoéphédrine qu'en cas de besoin réel de médicament de ce type et en respectant scrupuleusement les doses préconisées.
- Bromocriptine, pergolide, lisuride, cabergoline, ergotamine, dihydroergotamine : risque de vasoconstriction et/ou de poussées hypertensives.
- Autres médicaments vasoconstricteurs destinés à décongestionner le nez qu'ils soient administrés par voie orale ou nasale, (phénylpropanolamine, phényléphrine, éphédrine...) : risque de vasoconstriction et/ou de poussées hypertensives.
- Méthylphénidate : risque de vasoconstriction et/ou de poussées hypertensives.
ASSOCIATIONS NECESSITANT DES PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Anesthésiques volatils halogénés : poussée hypertensive peropératoire.
En cas d'intervention programmée, il est préférable d'interrompre le traitement quelques jours avant l'intervention.
- Ne pas prescrire ce traitement en association avec des médicaments susceptibles d'abaisser le seuil épileptogène tels que : dérivés terpéniques, clobutinol, substances atropiniques, anesthésiques locaux...
ASSOCIATIONS A PRENDRE EN COMPTE :
- Guanéthidine et apparentés : abolition de l'effet de la guanéthidine (déplacement de la guanéthidine de son site d'action neuronal).
- Autres sympathomimétiques alpha.

Précautions d'emploi Sudafed

MISES EN GARDE :
- Il est impératif de respecter strictement la posologie, la durée de traitement de 5 jours, les contre-indications (voir effets indésirables).
- Les patients doivent être informés que la survenue d'une hypertension artérielle, de tachycardie, de palpitations ou de troubles du rythme cardiaque, de nausées ou de tout signe neurologique (tels que l'apparition ou la majoration de céphalées) impose l'arrêt du traitement.
- Il est conseillé aux patients de prendre un avis médical :
. en cas d'hypertension artérielle, d'affections cardiaques, d'hyperthyroïdie, de psychose ou de diabète,
. en cas d'association avec les antimigraineux, notamment les vasoconstricteurs alcaloïdes dérivés de l'ergot de seigle, en raison de l'activité sympathomimétique alpha du vasoconstricteur.
- Des troubles neurologiques à type de convulsions, d'hallucinations, de troubles du comportement, d'agitation, d'insomnie ont été décrits, plus fréquemment chez des enfants, après administration de vasoconstricteurs par voie systémique, en particulier au cours d'épisodes fébriles ou lors de surdosage.
Par conséquent, il convient notamment :
. de ne pas prescrire ce traitement en association avec des médicaments susceptibles d'abaisser le seuil épileptogène tels que : dérivés terpéniques, clobutinol, substances atropiniques, anesthésiques locaux..., ou en cas d'antécédents convulsifs ;
. de respecter, dans tous les cas, la posologie préconisée, et d'informer le patient des risques de surdosage en cas d'association avec d'autres médicaments à base de vasoconstricteurs.
- En raison de la présence de saccharose, ce médicament est contre-indiqué en cas d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en sucrase-isomaltase.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- En cas d'intervention chirurgicale programmée et en cas d'utilisation d'anesthésiques volatils halogénés, il est préférable d'interrompre le traitement quelques jours avant, en raison du risque de poussée hypertensive (voir interactions).
- Ce médicament contient 5,25 g de saccharose par unité de prise : en tenir compte dans la ration journalière.
- L'attention des sportifs est attirée sur le fait que la pseudoéphédrine peut induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles antidopage.

Effets secondaires Sudafed

- Liés à la présence de pseudoéphédrine :
. céphalées,
. palpitations, tachycardie, poussée hypertensive,
. sueurs,
. crise de glaucome par fermeture de l'angle,
. troubles urinaires (dysurie, rétention), en particulier en cas de troubles urétroprostatiques,
. anxiété, insomnie,
. sécheresse buccale, nausées, vomissements.
- Ont été décrits, en particulier chez l'enfant après administration de vasoconstricteurs :
. convulsions,
. hallucinations,
. agitation, troubles du comportement et insomnie.
- Une fièvre, un surdosage, une association médicamenteuse susceptible de diminuer le seuil épileptogène ou de contribuer à un surdosage ont souvent été retrouvés et semblent prédisposer à la survenue de ces effets (voir contre-indications, mises en garde et précautions d'emploi).
- Exceptionnellement, des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques sont survenus chez des patients ayant utilisé des spécialités contenant de la pseudoéphédrine. Ces accidents vasculaires cérébraux sont notamment survenus en cas de surdosage, de mésusage et/ou chez des patients présentant des facteurs de risques vasculaires.
- En raison de la présence de rouge de cochenille A (E124), risque de réactions allergiques.

Avertissement

Le guide des médicaments a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments mais ne peut être utilisé pour l’établissement d’un diagnostic ou l’instauration d’un traitement. Seul votre médecin est habilité à mettre en oeuvre un traitement adapté à votre cas personnel.

Mis à jour le 31/10/2014

Sources : Banque Claude Bernard

intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés

VOTRE COMMUNAUTÉ Médicaments

Participez aux discussions les plus actives

  • bjour j'ai telecharger une appli pour trouvé des infos sur les medicament 360medics, c super bien ...

    Par JPP21 27/10/2014 - 21h33

    0
    réponse
    13 consultations
  • Bonjour a tous!!! Mon fils 7 ans il est eu maladie de chat et chiens sort de la Gale, mais notre ...

    Par kotik75 25/10/2014 - 12h20

    0
    réponse
    14 consultations
  • Bonjour, Existe-t-il des contre-indications à l'utilistion du Chardon Marie? Je prends des gélules ...

    Par tradition731 17/09/2014 - 08h21

    0
    réponse
    79 consultations