F.
Portrait de cgelitti
Bonjour, je traverse en ce moment une période difficile au niveau du travail.

Mon problème, c'est qu'à chaque fois que je dois aborder le sujet avec mes supérieurs hierarchiques, je me retrouve submergée par mes émotions et je me mets à pleurer, ce qui enlève, évidemment de la crédibilité à mon argumentation.

Le reste du temps, je suis une personne plutôt très enjouée mais à la fois très sensible. Le sujet de mon travail revet en plus un côté très affectif.

Ma préoccupation, c'est de gérer l'urgence : j'ai un rendez-vous la semaine prochaine qui pourrait être déterminant et je veux garder mon calme. Vous avez des trucs pour m'aider ?

Dites moi oui !!!!

Merci d'avance.

Rachel
Portrait de cgelitti
Tu trouves le magnesium en pharmacie sans ordonnance, et même dans les supermarchés au rayon diététique, Frank, sans problème. mais n'en attends pas merveille quand même !
@DY
Portrait de cgelitti
Hello CHRISMOLI!
En tant qu'ex timide hyper-émotive totalement guérie,je te donne une recette à essayer: fais comme les acteurs, "répète" la scène avant de la vivre, quitte à le faire la veille chez toi, devant un miroir ou non, à voix haute (si tu as de la famille, explique-leur le truc avant qu'ils n'appellent les urgences psy!!!)et fais-le plusieurs fois (comme un acteur qui répète son rôle)jusqu'à être parfaitement à l'aise, imagine tes collègues et chefs face à toi. C'est d'ailleurs en faisant du théâtre en terminale que j'ai récupéré ce truc, l'ai intégré à ma vie de tous les jours (je le fais toujours)et hop, finis les rougissements, bafouillements et crises de larmes. Car j'avais tout répété, intériorisé avant. En anticipant toutes les embûches.Mais, me diras-tu, si l'on n'a pas le temps de répéter, s'il faut réagir spontanément? Eh bé, c'est pareil: un acteur, devant une situation imprévue de trac ou de "trou", improvise. Avec le temps on y arrive. On peut aussi préparer quelques phrases clés à sortir pour éviter de trop cafouiller. Et puis, comme tout, c'est une question d'entraînement. Bien respirer avant de prendre la parole, parler lentement. Alors ne lâche pas l'affaire, ta sensibilité est une qualité fabuleuse, reste à la canaliser. Avant, j'avais l'impression d'être une nouille, ou encore transparente en réunions de boulot. J'étais mal dans ma peau et dans ma tête, alors qu'objectivement, j'avais les qualités requises. Là, c'est souvent moi qui mène la barque, avec une autorité bienveillante acquise. Je suis prof, c'est te dire le chemin parcouru! Quand je dis à mes élèves que j'ai été hyper-émotive jusqu'à ma majorité, ils sont sidérés. Avec le temps, tu prendras confiance en toi. Et puis, comme quelques uns l'ont déjà dit ici, rappelle-toi que tes interlocuteurs qui t'impressionnent tant ne sont que des humains, avec leurs failles, défauts etc. Eux aussi jouent un rôle, va savoir! Quand un problème me submerge, je prends du recul, comme un astronaute, je pense à la terre si petite avec ses humains qui grouillent, et là je reconnais qu'il y a des problèmes bien plus terribles et que j'ai de la chance. Ca me remonte le moral pour gérer les petits tracas, bien redonner leur vraie valeur aux choses, et leur vraie hiérarchie dans la liste de nos priorités. En espérant que mon "truc" puisse t'aider :) Bien amicalement je te tiens les pouces!
Frank
Portrait de cgelitti
Bonjour. Je vis également cette émotivité paralysante qui fait que mes émotions m'empêchent de parler de manière convaincante ou de tenir une argumentation solide pour soutenir ma position. Même que cela me coupe parfois le souffle, ce qui m'amène à bégayer (mon bégaiement trouve sa source dans l'émotivité) et m'empêche certains soirs de dormir et des fois de me concentrer au travail.Cela fait aussi que j'ai de la peine à rappeler à l'ordre un collègue en faute. Vite mes émotions prennent le dessus et je n'arrive pas à adopter le ton et l'autorité nécessaire dans de telles situations. Or, en tantn que cadre j'ai besoin d'être calme, plein d'assurance et d'autorité, ce que je n'arrive pas à faire.Je laisse ainsi passer des fautes par manque de maîtrise de mes émotions pour appeler le fautif et lui faire des remarques sur son comportement. J'évite toute situation conflictuelle. Je voudrais bien essayer le magnésium. Peut-on l'acquérir directement à la pharmacie; ou faut-il consulter d'abord? Merci pour vos conseils.
Aiata
Portrait de cgelitti
Salut,
j'étais étudiante et avais le don de devenir écarlate à chaque prise de parole, du coup on ne m'écoutait plus car je devenais spectaculaire jusqu'au jour où j'ai eu l'arme ultime contre les rougeurs au visage et la voix tremblotante: j'imagine la personne qui me fait peur sur les WC, bien constipée, en train de pousser trés fort.
C'est ridicule mais ça me permet de voir qu'en face c'est aussi un être humain et qu'il n'a rien de supérieur et donc je me fiche de mon jugement.
Depuis j'ai un métier de représentation et parle souvent en public sans rougir et avec bcp de confiance en moi!
Essaie ça coûte rien.
ghismo
Portrait de cgelitti
As-tu essayer les fleurs de Bach ? Ceci peut bien t'aider dans la gestion de tes émotions...
fifi
Portrait de cgelitti
ce n'est pas moi..une autre fifi ici ?
Rachel
Portrait de cgelitti
D'ailleurs, actuellement, mon mari est en pleine demande de mutation, et la question lancinante est : que lui servir comme argument pour qu'il veuille me prendre, me retenir ! Comment le convaincre que je suis le candidat qu'il lui faut !!!
Je n'ai rien voulu dire d'autre à Chrismoli.
Rachel
Portrait de cgelitti
Point sensible (c'est plus approprié, plus adapté que "point faible").
F.
Portrait de cgelitti
taper "fleurs de Bach" il y a un site.
fifi 1
Portrait de cgelitti
slt fifi,

enchantée, effectivement j ai pu m apercevoir, que tu étais sur d autres forums, et que tu donnes de bons conseils. Continues comme ca.
A BIENTOT

Pages

Sujet vérouillé