noel sylvie
Portrait de cgelitti
Je suis de plus en plus stressé par mon travail. Comment m'en sortir ?

Si vous avez des recettes pour m'en sortir, je suis preneur.

Dr Philippe Presles
Portrait de cgelitti
Si vous êtes de plus en plus stressé par votre travail, il convient de chercher tout d'abord ce qui a pu changer, au travail ou chez vous... Nous emportons nos problèmes partout.

Mais il est assez probable que vous ne trouverez pas de cause précise si ce n'est qu'il y a de plus en plus de choses à faire. Savez-vous que les français sont les travailleurs les plus productifs au monde ? Nous avons de moins en moins de temps pour en faire de plus en plus ! C'est le fruit du service client qui doit sans cesse être réactif et aux médias électroniques qui ne font pas gagner du temps mais racourcissent les délais... C'est ce que l'on appelle maintenantr le productivisme réactif.

Il existe un avantage à cette évolution : les tâches se sont globalement enrichies... Mais au prix d'une augmentation importante du stress.

Alors que faire ? En parler tout d'abord, avec vos pairs et avec votre encadrement. Vous verrez que vous n'êtes pas le seul ! Et puis cela aide à toruver des solutions.

Vous pouvez ensuite apprendre à mieux vous manager, à la manière d'un coach sportif. Le plus simple sur ce plan, reste de vous conseiller de lire mon livre car deux chapitres y sont cansacrés. Ce serait en tout cas trop long à développer.

Donc pas de recette, mais l'assurance que des solutions existent...
Dr Philippe Presles
Dr Philippe Presles
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,

Vos témoignages sont édifiants. Ce qui semble ressortir c'est que certains changements d'organisation ou de direction sont catastrophiques. Il est bien entendu pas possible de donner des conseils spécifiques à chacun, mais il est bon de rappeler que le vécu du stress dépend bien sûr de l'événement stresseur, mais aussi de la façon dont nous récupérons. Plus que jamais, pour passer le cap de ces situations difficieles, il faut s'occuper de soi-même. Le sommeil, une nourriture saine, du sport, des moments de rigolades, des rites apaisants, des moments sympas avec les autres : plusque jamais nous en avons besoin dans ces moments là.

C'est un sujet que je traite dans deux chapitres de mon livre "Prévenir" chez Robert Laffont :
- la santé par le mental,
- la santé au travail.

Le monde du travail change considérablement, et en France nous sommes devenus les rois de la productivité avec de moins en moins de temps pour en faire de plus en plus, avec des hiérarchies diminuées pour réduire les coûts : donc plus de travail et de gros problèmes si on ne s'entend pas avec son chef direct... Je trouve vos témoignages très intéressants car il ressort que dans ces moments difficiles il vaut mieux se désinvestir de la suractivité pour consacrer plus de temps à soi même. Tout le monde y gagne, y compris l'entourage au travail !

Enfin, certaines situations sont transitoires et demandent de tenir le coup, alors que d'autres sont des impasses. Si vous n'arrivez pas à faire la part des choses, je ne saurais trop vous conseiller de contacter un psychiatre pour une thérapie de soutien : il vous aidera à tenir le coup et il vous aidera à y voir plus clair. Carce qui compte le plus en matière de stress c'est de ne pas perdre le sentiment de contrôler sa vie. Il faut donc être actif !

Je vous souhaite à tous courage et chance!
Dr Philippe Presles
peggy
Portrait de cgelitti
Moi, c'est un cas un peu différent.
Mon CDD est arrivé à son terme et je recherche un travail même si je suis enceinte.
J'aimerai un emploi même à temps partiel tant que je n'ai pas accouché.
Dois-je dire à mon futur employeur dès le 1er entretien que je suis enceinte de 3 mois ?
J'aimerai votre avis et celui du Dr philippe Presles.
merci d'avance.
Francine
Portrait de cgelitti

Beaucoup de réponses sur ce site:
http://www.psychomedia.qc.ca

Laurence
Portrait de cgelitti
Tout comme vous, le travail me stresse énormément. Emilie a décidé de prendre du recul. J'ai essayé à plusieurs reprises de faire la même chose mais rien à faire mon travail demande toujours d'en faire plus. Il est également excitant de multiplier les tâches, les journées passent ainsi à une vitese folle, elles me semblent parfois trop courtes. Mon travail me stresse car il me demande toujours d'être au top, je ne m'arrête jamais même quand je suis malade mais je m'épuise...et pourtant j'ai une famille que je néglige parfois ??? sans vous parler de moi, pas d'activités car pas le temps. J'ai l'impression de courir après ce temps. Suis-je mal organisée ou dois-je ralentir mon rythme de vie... quelque soit ma décision, j'ai peur de ne pas l'assumer. Même si je vis pas toujours bien ma situation actuelle, j'ai peur de modifier les choses et de les vivre encore plus mal par la suite...
Sandra
Portrait de cgelitti
Bonjour,je suis étudiante en Gestion des Ressources Humaines (Bac +3) et dans le cadre de mes études,je dois effectuer une soutenance de mémoire et réaliser une enquête.Mon sujet de soutenance concerne le stress,et plus précisement le stress au travail et ses conséquences.Je vous serais reconnaissante de bien vouloir répondre à ce questionnaire qui restera bien sûr anonyme.Cela vous prendre 10 minutes maximum.En vous remerciant d'avance pour votre aide.Je suis à votre écoute pour toutes remarques et/ou suggestions.Sandra De Almeida(sandradealmeida88@gmail.com)


http://spreadsheets.google.com/viewform?hl=fr&formkey=cnFQSz dKOUMtZnpjQ0N6ZWJVMjFKVXc6MA..
sandrine
Portrait de cgelitti
personnellement, moi aussi au début je me sentais très stressée avant d'aller au travail; et j'en sortais encore plus épuisée et énervée que quand j'y rentrais. Je suis téléconseillère pour un très grand opérateur téléphonique au service des dérangements donc c'est sur nous que les clients expriment leur colère lorsqu'ils sont mécontents!J'ai eu beaucoup de mal à gérer mon stress et mon énervement vis à vis des clients qui m'insultait ou s'énervaient, jai eu beaucoup de mal à prendre sur moi et mon petit ami en subissait les conséquences à chaque fois que je rentrais; j'ai donc ouvert les yeux toute seule, en me disant que la vie est courte, j'ai vu pire et que le stress n'apporte rien de bon.Mon moal s'en porte mieux et mon couple aussi!                                                                                                                                       
Pascal
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,
Moi je trouve que le stress pour les ouvriers vient du fait que l'on demande de faire en 35 heures la charge de travail effectuée auparavant en 40 heures puisque plus l'on diminue le temps de travail plus l'on augmente la charge de travail. Abhérrant pour moi.
A notre époque, avec les nouvelles technologies, l'informatique etc... soi disant pour nous faciliter la vie, moi je constate plutôt le contraire l'on s'en sert pour écraser un peu plus le salarié, sauf certains il est vrai qui plus ils ont de charge de travail et plus ils sont heureux. Un ouvrier n'a pas le temps de passer un moment avec des amis, ou d'aller au cinéma, car notre société de productivisme écrase les gens plutôt que d'améliorer leur vies.
Arrêtons de courir constamment et de se tuer à la tâche.
Travailler oui mais se tuer non.
Pascal
Emilie
Portrait de cgelitti
L'entreprise dans laquelle je travaille vient d'intégrer son 4ème directeur en 2 ans. Ceci implique à chaque fois de nouvelles organisations et restructurations. Le directeur actuellement en poste base son fonctionnement sur des méthodes de dictateur et tous les salariés vivent un stress permanent.

En ce qui me concerne, ce stress ne fait qu'accroître la maladie de Crohn dont je suis atteinte. Après une semaine d'arrêt maladie qui m'a permis de me reposer et de faire le point, je me suis rendue compte que comme j'aime beaucoup mon travail, je m'investissais beaucoup trop dans ma vie professionnelle et que non seulement je n'en ai aucune reconnaissance mais en plus je m'abime le moral et la santé. J'en suis donc arrivée à la conclusion qu'il fallait arrêter tout ceci.

Aujourd'hui, je me contente de faire basiquement les taches qui sont définies par ma fiche de poste, je ne prend plus aucune initiative, je ne reste plus des heures interminables au bureau, je n'essaye plus de rendre services aux uns ou aux autres, bref, je fais de "l'alimentaire".
Après quelques jours passés avec ce nouvel "état d'esprit", mon stress au chuté en flèche, je dors mieux, j'arrive à manger normalement, et du coup je suis bien plus agréable avec les autres, et avec moi-même.

Jamais je n'aurai pensé que le fait de s'investir dans un travail que j'aime me cause autant de souffrances, c'est pourtant bien la réalité. Nous vivons aujourd'hui dans une société où les maîtres mots sont profit, abus et pouvoir. Le respect et la reconnaissance des personnes sont bel et bien mort.

Un seul conseil, prenez du recul, rien ne sert de trop s'investir. Pensez que votre vie la plus belle n'est pas celle vécue au travail mais celle vécue avec ceux que vous aimez et qui vous entourent.
charlotte
Portrait de cgelitti
as tu regardé dans "dépression la discussion "burn out au travail" c'est très interessant les témoignages, et tu pourrais y avoir de l'aide..

Pages

Sujet vérouillé