nanou
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Après de nombreuses PMA (4 inséminations artificielles, 4 FIV, 12 replacements d'embryons congelés), je ne sais toujours pas les raisons de mon infertilité. Les embryons sont d'excellentes qualité (à titre d'exemple : l'une des FIV a donné 18 embryons de 6 jours de première qualité même après décongélation), mais une fois replacés dans l'utérus, ils ne se développent pas, malgré une muqueuse toujours parfaite (10 à 12).

Selon mon médecin, les limites de la science sont atteintes et la seule explication donnée est un blocage psychologique.

J'ai en effet démarré 3 grossesses, toujours lorsque je pensais la réussite impossible (exemple : la dernière de ces 3 grossesse est une grossesse naturelle démarrée durant le début d'un traitement FIV, sous décapeptyl, c'est l'unique grossesse naturelle que j'ai jamais eue!).

La première de ces 3 grossesses a heureusement abouti à la naissance d'un bébé sans problème, les 2 autres à des fausses couches.

Je désespère aujourd'hui d'avoir un 2ème enfant. Je me demande si mon médecin a raison : les limites de la sciences sont-elles atteintes ? Un autre médecin aurait-il une autre solution à me proposer ?

Quelqu'un pourrait-il m'aider? Je ne sais plus vers qui me tourner.

Merci d'avance

Baguera
Portrait de cgelitti
Merci pour vos conseils. Mon médecin m'a déjà fait consulté une psychologue et un hypnotiseur. J'ai aussi consulté un homeopathe qui a détecté des intolérances alimentaires, ce qui fait que je suis maintenant un régime alimentaire sans gluten, sans lactose, etc. Malgré tout cela, la dernière FIV a encore été un échec.
A Marie et Valentine, je vous souhaite bon courage pour la suite. Les problèmes "techniques" (trompes, ovaires,...) sont durs à encaisser au début mais je connais de nombreux cas de réussite par FIV et ICSI quand il n'y a que ces pb là, même avec très peu d'embryons.
Je vous souhaite d'avoir de beaux bébés. Gardez espoir et lorsque l'enfant arrive, tout le douloureux parcours est oublié. Un conseil : ne faites pas comme moi, n'essayez pas d'en avoir un deuxième, cela ravive les blessures anciennes.
marie
Portrait de cgelitti
je suis desoler pour ce dont-il t'arrive mais si c'est seulement psycologique alors je crois sa peux s'arranger en plus ta 1 enfant c'est pas comme certaine qui comme moi n'ont pas d'enfant et que apparait alors le probleme des trompes ou ovaire..etc....
fifile22
Portrait de cgelitti
Essaye les médecines douce, acupunture, homéopathie...

Fifile22
valentine
Portrait de cgelitti
bonjour baguera. les paroles de ton médecin me semble être une invitation à te centrer sur ta vie psychique afin de déplier certains éléments de ton histoire pour peut être réouvrir le chemin de la maternité. j'ai rencontré des personnes qui vivaient douloureusement le fait de ne pas pouvoir être mère et pour lesquelles rien de physiologique n'avait été trouvé. un travail thérapeutique a parfois permis d'apaiser certaines tensions psychiques et de laisser place à un bébé ou en tout cas de vivre différemment cette épreuve. comme l'écrit fifile22 il y a plein de moyen de prendre soin de soi a travers un autre angle que le médical.je viens moi même d'apprendre en mai qu'avec mon mari nous sommes amenés à nous tourner vers la pma directement à la case icsi. je peux en parler avec ma psy et c'est très aidant. je te souhaite du courage et garde espoir
Baguera
Portrait de cgelitti
c'est encore moi... je viens de lire un très long post de 2005 sur ce site et un détail a fait tilt : Josephine signale qu'aux US, on lui a conseillé de prendre de l'acide folique (foie de veau, brocolis...), des tests prouveraient que cela augmente fortement les chances de réussite.
Le tilt, c'est que je me suis souvenu que mon unique grossesse naturelle s'est produite après une période où j'avais mangé bcp de foie de veau (je venais de faire une fausse couche après une FIV et j'avais perdu bcp de sang, avant pdt et après curetage) et bingo, je suis retombée enceinte 3 mois après le curetage.   
D'après Josephine, son centre de PMA aux US conseille de continuer l'acide folique après le début de grossesse (je n'ai pas continué et j'ai fait une fausse couche) et le prescrit également aux hommes.
Voilà, je ne sais ce que ça vaut mais je peux vous dire qu'à partir de demain, pour moi, c'est acide folique tous les jours !
C'est peut-être idiot, mais cela me redonne le moral, j'espère que cela vous aidera aussi.
nanou
Portrait de cgelitti
salut les filles!
J'ai l'impression d'etre ds le meme cas que toi baguera.
J'ai eu la chance d'avoir un garcon voila 3 ans au bout de la 2eme ICSI.Cela a fonctionné rapidement.
Le probleme vient de mon mari,pour moi tt va bien.je réagi bien au traitement.Mais voila depuis un an on reassaye pour le 2eme.Mais tjs rien apres une ICSI et 4 TEC.Pourtant les embryons st de bonnes qualités.On me dit également que c'est psychologique,que je fais un bloquage.Et cela est vrai que je ne fait que d'y penser,c'est affreux.
Je prend également de l'acide folique depuis 6 mois et cela n'a pas éte en mon avantage.
Je pensai que cela serait plus facile avec déja un enfant mais jai l'impression que l'epreuve est encore plus difficile.
Bon courage a ttes
Sujet vérouillé