Dr Catherine Solano
Portrait de cgelitti
Ma première réaction a été l'étonnement en lisant

votre article.

En effet, il y a bien des façons de "compenser" une

stérilité : se consacrer aux autres, à une passion...

Celle que mes parents ont choisis est simple : faire

le bonheur d'un enfant abandonné en l'adoptant.

Je voulais simplement exprimer ma surprise que

vous n'évoquiez même pas cette possibilité.

Axelle de Strasbourg

Dr Catherine Solano
Portrait de cgelitti
Bien sûr que vous avez raison.
J'étais tellement concentrée sur le sujet principal "pourquoi c'est douloureux" que je n'ai même pas dit l'évidence !!!
Donc grand merci, je vais corriger immédiatement cet article !
Je ne dirais même pas peut-être compenser, mais transformer un besoin de donner en autre chose qu'un enfant génétique !

Peut-être que je n'y ai pas pensé, car, pour moi, des parents qui adoptent ont des enfants ! Bien sûr, il faut être capable d'ouvrir son coeur au départ...

Cordialement
Sujet vérouillé