Statines : toujours bénéfiques pour le coeur

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 08 Octobre 2003 : 02h00
-A +A
S'il existe un médicament à ne jamais oublier quand a été victime d'un infarctus du myocarde, c'est sa statine (Zocor, Elisor, Vasten). Pourquoi ? Parce que cette molécule augmente considérablement les chances de survie sans rechute.

Efficaces pour tous

Les statines sont une des grandes découvertes médicales des années 80. Il s'agit de molécules qui ont la propriété de s'opposer à la production du cholestérol par le foie à partir des diverses graisses absorbées par l'organisme. Elles ont donc été indiquées dans un premier temps dans les hypercholestérolémies.Dans les années 90 de grands programmes de recherche ont étudié l'effet des statines chez des patients ayant fait un infarctus du myocarde. Les résultats ont été très importants : non seulement les statines réduisent de manière considérable le nombre de décès et le nombre d'accidents cardiaques (de l'ordre de 30%), mais elles sont efficaces dans cette indication quel que soit le taux de cholestérol des patients. Autrement dit, les statines sont efficaces en prévention secondaire d'un infarctus du myocarde chez tous les patients concernés.Ceci explique pourquoi les statines sont autant prescrites actuellement, faisant partie des 10 médications les plus dispensées.

Si elles sont toujours efficaces, sont-elles pour autant sans danger ?

Elles sont aussi très bien tolérées ce qui a été confirmé par les études à grande échelle. Leur principal effet secondaire, une lyse des muscles (ou rhabdomyolyse) est rarissime et peut être prévenu par des précautions simples. Le cholestérol est en effet indispensable à l'adhésion entre les cellules et en cas de manque, les cellules musculaires peuvent se dissocier les unes des autres. Pour prévenir cet effet secondaire, votre médecin recherchera trois facteurs de risques. Tout d'abord, il vous demandera si vous avez déjà souffert de maladies musculaires. Ensuite, vous lui signalerez toute douleur musculaire vous paraissant anormale. Et enfin, il vous prescrira régulièrement le dosage d'une enzyme, la CPK, qui augmente quand les cellules musculaires souffrent.Une statine a été retirée du marché pour cet effet secondaire : la cérivastatine. Les autres statines restant sur le marché sont très bien tolérées, ce que confirment leurs dossiers de milliers de prescriptions sans problème.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 08 Octobre 2003 : 02h00
A lire aussi
Aspirine : quand prévenir l’infarctus protège du cancer Publié le 18/11/2013 - 11h44

La prévention d’une rechute après un infarctus du myocarde associe 3 médicaments clés, une statine, un ou deux antihypertenseurs, et de l’aspirine à faible dose.Bien suivie, cette association peut réduire de 80 % le risque de rechute.Des chercheurs découvrent, en suivant ces malades à...

Plus d'articles