Les statines contre l'excès de cholestérol préviennent aussi le cancer !

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 31 Mai 2005 : 02h00
-A +A
Les personnes traitées contre un excès de cholestérol seraient-elles les mieux protégées contre le cancer ? C'est fort probable à en croire les résultats concordants de nombreuses études portant sur les effets anti-cancer des statines, médicaments de référence contre l'hypercholestérolémie c'est à dire l'excès de cholestérol.

On ne cesse de parler des statines*, cette grande famille de médicaments ayant révolutionné le traitement de l'hypercholestérolémie (excès de cholestérol). En bien, car elles sont très efficaces et leurs champs d'actions ne cessent de s'élargir, et parfois en mal, car accusées d'un effet secondaire rare mais grave. En effet, on se souvient notamment du retrait de la cérivastatine (Staltor) en raison d'une augmentation du risque de rhabomyolyse, une complication musculaire pouvant être fatale.Parallèlement, la première statine mise sur le marché (Zocor®, simvastatine) vient de tomber dans le domaine public, ce qui signifie qu'une version générique est aujourd'hui disponible, tandis que le brevet de nombreuses autres molécules va également prendre fin d'ici 2007.Cette étape est importante car plus de 5 millions de Français sont déjà traités par statines. Et la prescription s'accroît régulièrement : +20% depuis quinze ans. C'est ainsi la première classe thérapeutique remboursée par l'Assurance maladie, ce qui a représenté 1,1 milliard d'euros en 2004.

Le pouvoir anti-cancer des statines

Aujourd'hui, un ensemble d'études concordent pour attribuer aux statines un effet préventif contre les cancers. Cancer du poumon, de la prostate, du sein, du pancréas, de l'oesophage ou du côlon, les résultats vont tous dans le même sens, annonçant une réduction du risque cancéreux, dépassant souvent les 50% !Une de ces études a porté sur une population de 500.000 hommes, dont 34% étaient traités par statines. Les auteurs constatent que les sujets sous statines présentaient une baisse de 48% du risque de cancer du poumon. De la même façon, une étude à partir de 40.000 femmes montre que le risque de cancer du sein est deux fois moins élevé chez celles recevant un traitement par statines. En examinant une cohorte de 450.000 hommes, un autre essai conclut à une baisse de 54% du risque de cancer de la prostate sous statine. Ici, les auteurs ont noté un effet bénéfique croissant avec la durée du traitement. Ainsi, un traitement de un à deux ans a été associé à une baisse du risque de 27%, deux à trois ans de traitement à une baisse de 58%, tandis que trois à quatre ans de prescription baisse le risque de 70%. Et enfin, si le traitement a été suivi durant plus de quatre ans, la baisse enregistrée atteint 89% !!!Le même type d'étude montre que la prise de statines réduit de 59% le risque de cancer du pancréas et de 56% celui de cancer oesophagien.

Si ces données se confirment, les statines pourraient entrer dans une nouvelle aire thérapeutique. Et si les patients déjà sous traitement anti-cholestérol seront les premiers à bénéficier de cet effet anti-cancer des statines, on peut imaginer, dans un avenir assez proche, traiter nombre de personnes avec ces molécules sous le simple prétexte de la prévention contre les cancers.

* Médicaments hypolipémiants (Statines)Atorvastatine : Tahor®Fluvastatine : Fractal®, Lescol®Pravastatine : Elisor®, Vasten®Rosuvastatine : Crestor®Simvastatine : Ldalès®, Zocor®

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 31 Mai 2005 : 02h00
Source : 41e congrès de l'American Society of Clinical Oncology, mai 2005.
A lire aussi
Statines : LE médicament anti cholestérol Publié le 25/03/2013 - 09h53

Le traitement de l’excès de cholestérol est installé depuis longtemps dans nos habitudes.Plusieurs familles de médicaments sont utilisées pour faire diminuer le taux de cholestérol dans le sang. La famille la plus prescrite aujourd’hui est celle des statines.Que sont ces médicaments si...

Plus d'articles