Caroube
Portrait de cgelitti
Bonjour,

ma mère, âgée de 74 ans, est contaminée par un staphylocoque (pas le doré, mais je n'ai pas plus de précisions)localisé dans sa gorge. Les traitements antibiotiques n'ont rien changé, ce germe s'avérant résistant. Ma mère a été hospitalisée de nombreuses fois ces dernières années et je ne sais pas si ce germe a été contracté à l'hopital ou non. Je suis étonné qu'elle n'ai plus aucun traitement à prendre pour au moins endiguer l'infection. Est-ce normal? Enfin, dernièrement, elle a constaté une prise de poids sans pour autant avoir mangé plus... ce que les médecins du CHU (nantes) attribuent aux effets de ce germe... est-ce le cas? Y-a-t'il des solutions pour éradiquer ce fléau?

Merci d'avance

C. Ribault

Caroube
Portrait de cgelitti
Bonsoir,
de rien Christophe!
Ravie d'avoir pu vous être utile...

Il convient toutefois de noter que les médecins habitués à ne prescrire que de la médecine dite "conventionnelle" ne se montrent le + souvent guère ouverts quant à ce genre d'approches: soit c'est le mépris soit c'est la dérision (tourner les choses en ridicule) ce qui leur évite d'avoir à se mouiller sur le sujet et avouer qu'ils n'y connaissent rien de rien.
Voilà, je préférais vous prévenir même si je ne connais bien sûr pas le degré d'ouverture d'esprit et de bon sens du médecin à qui vous seriez amené à poser l'une ou l'autre question.
En tout cas, votre démarche me semble la bonne: c'est bien souvent en mettant son nez dans nos propres affaire (notre santé et celle de nos proches) qu'on finit par ne plus se laisser diriger...dans le mur par des ignares ou des gens compétents mais trop crédules et trop restrictifs dans leur approche qu'isl croient infaillibles!

N'hésitez pas à nous donner des nouvelles.
Bien cordialement.

Caroube
Portrait de cgelitti
L'excès en tout nuit...

La surprescription d'antibiotiques par une pléthore de médecins ignares et irresponsables fait que de + en + d'antibiotiques voient leur spectre se réduire comme peau de chagrin!

J'ignore si cette prise de poids pourrait être due à ce germe mais très franchement, j'en doute fort.
Cela n'est pas très crédible, çs "sent" à plein nez l'explication-prétexte pour ne pas chercher plus!
A-t-elle subi un bilan hormonal complet avec dosage complet des paramètres thyroïdiens (TSH, T4,T3 et anticorps antithyroïdiens)? un bilan glycémique et insulinique? Un bilan des hormones cortisol et ACTH?
Non je parie...

Il ne faut absolument pas être désemparé de ne constater qu'aujourd'hui à quel point cette médecine allopathique est à bout de souffle car comme on dit, mieux vaut tard que jamais.
Cette médecine est championne en terme d'investigations diagnostiques mais pour les résultats à quantité d'affection en terme véritablement curatifs, on repassera!

La médecine alternative offre une large gamme de substances au pouvoir antimicrobien et antibactérien puissant. Il existe l'aromathérapie (les huiles esentielles ont un très fort pouvoir antibactérien et notamment pour les infections de la sphère respi (nez, gorge,bronches et poumons...)
Certains labos réalisent ce qu'on appelle un "aromatogramme" c'est à dire l'équivalent d'un antibiogramme mais pour séléctionner les meilleures huiles essentielles vis-àvis de l'infection en cause.
Pour cela on utilise un frottis par exemple et qon va examiner le comportement bactérien en présence d'une palette d'huiles essentielles au sein d'une petite boite (= boite de Pétri)
Jettez un oeil ici:
http://64.233.183.104/search?q=cache:UL8A8CwlJt4J:www.pranar om.net/fr/huiles_essentielles/aromatogramme+AROMATOGRAMME&hl =fr&ct=clnk&cd=1&gl=be

Les produits comme l'extrait de pépins de pamplemousse (en comprimés, en gouttes, etc) ont un fort potentiel antibactérien.

L'homéopathie peut s'avérer décisive si le praticien est assez compétent.

L'echinacea a de puissantes vertus antimicrobiennes
(on en vend en pharmacie sous forme de comprimés ; par ex: marque A. VOgel)c'est 3X 2 petits comprimés avec un peu d'eau par jour et en dehors des repas.

Dans tous les cas, il serait bon que votre maman prenne 1 comprimé par jour de vitamine C naturelle (= ACEROLA en vente en pharma) à sucer ou croquer en dehors des repas et ce pendant 1 à 2 mois au moins.
A cela on peut rajouter 2 capsules de probiotiques par jour le soir au coucher avec un peu d'eau (les probiotiques sont achetables en pharma; ce sont les bonnes bactéries intestinales qui fortifient naturellement et sans risques les défenses immunitaires et sont d'autant plus utile dans un cas comme celui de votre maman qui, d'un certain âge peut présenter une baisse naturelle de ses défenses due à l'âge.

Acerola et probiotiques pourraient constituer la base.
Après, associer à cela l'echinacea, les huilles essentielles, l'extrait de pépins de pamplemousse (déjà très riche en vitamine C) ou l'homéopathie, c'est un peu à vous de voir.

Mon conseil serait de privilégier dans l'immédiat la réalisation d'un aromatogramme dans un labo qui le fait et sur les conseils d'un aromathérapeute qualifié (en + des probiotiques et de l'acerola)

Si cette association-trio s'avère toujours un échec, il sera toujours temps alors de vous rabattre vers l'echinacea et l'homéo ou l'extrait de pépin de pamplemousse.

Au cas où cela vous intéresse, le Dr G.Pacaud a écrit un livre qui est pas mal et qui s'intitule "L'alternative aux antibiotiques" (où il explique les alternatives naturelles qui doivent toujours être tentées avant de recourir aux antibiotiques conventionnels selon les différentes sphères de l'organisme concernées par l'infection en question).C'est paru chez Marabout.

Voilà, bien à vous

Ribault
Portrait de cgelitti
Merci Caroube pour toutes ces infos. Je crois que je vais prendre les choses en main et modifier les habitudes médicamenteuses de ma mère. Auparavant je vais téléphoner à son médecin traitant (que je connais) afin d'avoir plus d'infos sur ce qui a été fait et dit.
Cordialement
Christophe Ribault
Sujet vérouillé