Sportifs : la liste noire des médicaments à éviter !

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Vendredi 20 Avril 2018 : 15h26

Ingérer des médicaments pour améliorer ses capacités sportives, c'est tentant. Mais en plus d'être illégal, cela peut mettre votre santé en péril. On vous explique pourquoi.

© Istock
PUB

Qu'ils soient amateurs, professionnels ou semi-professionnels, de nombreux sportifs cherchent à améliorer leurs performances. Certaines substances permettent d'augmenter les capacités physiques, au rang desquelles plusieurs médicaments.

Mais à quel prix ? En plus d'être interdites par l'Agence mondiale antidopage (AMA), certaines comportent des risques réels pour la santé de ceux qui les prennent. Se doper, c'est donc s'exposer à des complications parfois lourdes. Car, rappelons-le, aucun médicament n'est dénué d'effets secondaires.

A noter qu'en cas de doute, un moteur de recherche permet de savoir si son médicament fait l'objet ou non d'une interdiction.

1/ Les substances interdites

PUB

- Les stéroïdes anabolisants

Souvent associés au monde du body-building, les stéroïdes anabolisants sont, à l'origine, indiqués dans le traitement des retards de croissance et d'autres pathologies spécifiques. Mais leur usage détourné est sans doute le plus connu.

A quoi ça sert ? Ces médicaments permettent d'augmenter la masse musculaire tout en diminuant la masse graisseuse. Ce qui en fait une méthode de dopage particulièrement populaire dans les disciplines exigeant force, vitesse et une masse musculaire précise.

Pourquoi les éviter ? Chez l'homme, la prise prolongée d'agents anabolisants provoque une atrophie testiculaire, une impuissance, voire une stérilité. Dans certains cas, une gynécomastie peut s'observe. Chez la femme, les caractères virils vont se faire plus présents : stature plus masculine, barbe, voix plus grave, troubles menstruels et hypertrophie du clitoris.

Au-delà de ces aspects sexués, les médicaments anabolisants favorisent les troubles cardiovasculaires (athérosclérose, infarctus, AVC), les maladies du foie mais aussi un trouble d'élimination du sodium. Sur le plan psychologique, agressivité, dépression et troubles de la libido ne sont pas rares.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
PUB
PUB
A lire aussi
Les compléments pour sportifsPublié le 25/02/2002 - 00h00

Il y a en France 39 millions de sportifs de tous âges qui pratiquent un ou plusieurs sports dans un club ou en famille et sont tentés d'absorber des compléments alimentaires spécifiques. Sont-ils vraiment nécessaires ? En tout cas, ils ne sont pas sans dangers.

Plus d'articles