Sport de l'enfant : club ou aire de jeux ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 26 Décembre 2005 : 01h00
-A +A
Nos enfants étant de plus en plus sédentaires et touchés par le surpoids, les pousser à pratiquer régulièrement une activité sportive est devenu une priorité majeure pour les parents. Les inscrire à des cours ou dans un club de sport ne semble pas représenter la solution la plus efficace…

Les bénéfices de l'activité physique ne sont plus à démontrer. Dès le plus jeune âge, il est essentiel de bouger et de faire du sport. En plus des bienfaits pour la santé et pour le développement, un enfant qui fait régulièrement du sport intègre cette activité dans ses habitudes et a ainsi de bonnes chances de la conserver à l'âge adulte, voire toute sa vie. C'est aussi une excellente arme contre l'obésité et un puissant facteur de socialisation. Hélas, notre mode de vie a évolué et le temps consacré au sport s'est considérablement amenuisé au fil des années. À tel point qu'aujourd'hui, la lutte contre la sédentarité est devenue un objectif de santé.Nous devons tout faire pour inciter les adultes, les femmes et les seniors à bouger, mais aussi et surtout les enfants, lesquels sont de plus en plus sédentaires et touchés par l'obésité. Rien de plus logique que de les inscrire à un cours ou dans un club. Les activités sont ainsi réalisées en toute sécurité car les enfants sont bien encadrés. De plus, entourés par des professionnels, ils progressent rapidement, et enfin, ils se font des copains. Seulement voilà, une étude vient de montrer que les enfants dépenseraient jusqu'à trois plus d'énergie en prenant part à des activités libres ou informelles. Pour arriver à cette conclusion, 200 enfants de 10 à 13 ans ont été équipés d'une sorte de podomètre, lequel a mesuré l'énergie dépensée lors de tous leurs déplacements, à pied ou en voiture. On s'aperçoit ainsi que la plupart des jeux de ballon ne font pas beaucoup plus dépenser de calories que la marche. Pourquoi ? Tout simplement parce que les enfants passent la moitié du temps à attendre leur tour Autre fait très intéressant, les jeunes qui se rendent à pied au terrain de sport ou au parc, sont plus actifs au moment de jouer, par rapport à ceux qui sont déposés en voiture. On peut supposer que ces derniers sont moins bien échauffés ou encore que cette habitude tend à développer une certaine paresse.

Trois conseils s'imposent :

  • il est préférable de choisir un club qui se trouve à proximité du domicile afin que les enfants s'y rendent à pied ;
  • il faut favoriser et inciter les enfants à aller jouer par eux-mêmes sur l'aire de jeux voisine ;
  • et enfin, militer afin de multiplier les infrastructures locales et de rendre les aires de jeux sécurisées.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 26 Décembre 2005 : 01h00
Source : Journées annuelles de santé publique (JASP), 14-17 novembre 2005, Québec, communication de Roger Mackett sur la contribution des déplacements actifs.
A lire aussi
Obèse " à l'insu de mon plein gré " Publié le 07/10/2002 - 00h00

Les Américains se rebellent contre l'obésité, Mac Donald est attaqué en justice. Parallèlement, les Français continuent à s'américaniser et l'obésité gagne du terrain chez nous aussi. La cuisine familiale recule pour faire place aux plats cuisinés, souvent bien trop caloriques. Comment se...

Attention, la télé fait grossir Publié le 21/11/2014 - 15h00

Le 21 novembre 2014, c'est la Journée mondiale de la télévision. Elle a été initiée en 1996 par l’Assemblée générale des Nations Unies pour encourager les échanges mondiaux de programmes télés se concentrant sur la paix, la sécurité, le développement social et économique et...

Plus d'articles