lesport
Portrait de cgelitti
Bonjour,

J'ai 31 et je souffre d'un spondylolisthésis avec lyse isthmisque sur L5/S1. En septembre 2004 j'ai subi une première intervention chirurgicale ayant pour but de réduire le spondylo et de fixer mes vertèbres par le biais d'une arthrodèse (greffe osseuse et pose de plaques en titane). 8 mois après l'intervention et de nombreuses séances de rééduction il s'est avéré que le spondylo n'avait pas été réduit et que la greffe n'avait pas pris! Je souffrais toujours énormément et j'étais toujours très limitée dans mes mouvements : pas de voiture, pas de station assise ou debout prolongée. Le neuro-chrirugien qui m'avait opéré refusait de me revoir prétextant que mon état ne nécessistait pas de nouvelle consultation... ! J'ai donc consulté d'autres médecins et en juillet 2005 un spécialiste de la chirurgie vértebrale m'a réopéré! J'ai subi 12 heures d'intervention ! Apparement le matériel qui avait été posé en septembre ne tenait pas et la greffe n'avait effectivement pas pris, c'est pourquoi je souffrais autant.

Aujourd'hui, 3 mois après la 2ème intervention je n'ai toujours pas le droit de me déplacer en voiture et je ne peux m'asseoir que depuis hier. Je porte également un corset, ce qui est très pénible. Malheureusement à ce jour je souffre toujours autant.

Je déséspère de pouvoir un jour reprendre une vie normale. C'est-à-dire à nouveau travailler et m'occuper de ma famille. Je suis maman d'un petit garçon de 5 ans.

J'aurais souhaité avoir des témoignages de personnes ayant connu la même chose que moi.

Merci d'avance.

eric
Portrait de cgelitti
moi aussi je vais me faire opere
jean christophe
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Micheline] opérée le 26 novembre 2006 d'un spondylolisthésis L4 L5 par <"coordonnées du médecin et et de l'établissement supprimées par le modérateur">, je ne regrette qu'une chose : ne pas l'avoir fait plus tôt ! j'ai souffert 5 ans sans pouvoir prendre d'anti inflammatoire (allergie).Le diagnostic précis et clair du Docteur m'a fait prendre ma décision rapidement. Une semaine d'hospitalisation, 3 mois de corset sans pouvoir s'assoir, pas vraiment facile.J'ai eu la chance d'être bien entourée, ce n'est plus qu'un moment de ma vie....je revis![/QUOTE]


Bonjour madame,
je m appel jean christophe j ai 26 ans.
J ai un spondilo depuis 10 ans et une double scoliose.
J ai vu deja 6 medecin qui me dise tous que je dois me faire opere. si non fauteuille. je suis caissier a champion. Je suis en arrêt de travail depuis 1 mois car auncun medecin ne veux que je reprenne le travail.
Je suis un peu pêrdu mais aprés avoir lu votre message, je me dit que je devrais pe etre me faire opérer. Pourriez vous me conseiller a ce sujet svp?
J habite chatillon dans le 92. mon adresse mail est mcquouille@hotmail.fr
Isa
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes,
je souffre également d'un spondylolisthésis L5-S1 grade 3 depuis l'âge de 12ans. J'ai été opérée en 2003 (j'avais 24 ans), j'ai subi l'opération classique arthrodèse, greffe osseuse et plaques en titane entre L4-L5 et S1. J'ai très vite senti les résultats, un mois après l'opération je me retrouvais déjà à passer 8h /jour assise à la bibliothèque de l'Université sans trop de problème. Les douleurs dans la jambe sont devenues extrêmement rares et incomparables à ce que j'avais avant. J'ai eu ensuite une activité professionnelle qui me permettait de me déplacer régulièrement. Depuis un an je travaille dans un bureau, je suis assise presque 9 heures pas jours et les douleurs sont réapparues d'abord ponctuellement puis de plus en plus fortement et fréquemment. En janvier j'ai dû m'arrêter de travailler un mois. Je suis retournée chez mon chirurgien, il semblerait que L3 (la première vértèbre "libre" au-dessus de l'arthrodèse) glisse à son tour et qu'il y ait un prolapsus du disque vértébral (qui à terme peut conduire à une hernie discale..). Je dois prochainement subir d'autres examens radiographiques (scintigraphie osseuse et CT Scan).
J'ai 29 ans et n'ai pas d'enfants. Je refuse désormais d'arrêter de travailler pour éviter un maximum d'être dépendante de mes douleurs mais c'est dur. J'y vais en trainant la patte et avalerais parfois ma boîte d'anti-douleurs tellement je n'en peux plus.J'essaie de faire du sport, je fais attention à mon hygiène de vie et même si le médecin me proposait de me réopérer je refuserais car au final on tombe dans un cercle vicieux.
ça ne me rend pas heureuse de voir que je ne suis pas la seule mais ça me réconforte, car à force on a l'impression de devenir folle et que les autres ne peuvent pas comprendre.Quand ça ne va vraiment pas, je me donne du courage en me disant qu'au moins je peux encore marcher.

Courage à toutes
veroo
Portrait de cgelitti
operee en 2005 rentree a l hopital en urgence ma jambe droite se paralysait malgre la morphyne apres l operation j ai crue que mes ennuies etaient finis cela fait 2 ans je ne peux retravailler aucune position me convient le jour comme la nuit ne peux porter du poids boite il me faut 3 jours pour faire la moindre chose je suis sous lyrica 75 3 par jour autour de moi je connais 2 personnes et on est a peu pres pareille on est toutes les 3 en invalidite il y aurait beaucoup de choses a dire sur cela
stéphanie
Portrait de cgelitti
salut fred moi aussi suis mal fichue,en plus de ce spondylo,j'ai 1 disque lombaire en plus que les gens normalement constitués donc pour faire de la place à ce disque supplémentaire,tout les autres se sont tassés! d'après ma kiné(que je vois 3 fois/sem) je suis un"cas d'école à moi toute seule" comme elle dit!d'ailleurs avant de voir mes radios elle ne voulait pas me croire quand je lui disais que mon disque avait bougé de presque 2 cm! enfin voilà,tout ça pour dire que si vous ressentez une douleur dans le dos,n'attendz pas 6 mois comme je l'ai fais,la douleur ne partira pas toute seule!courage à tous.
marie
Portrait de cgelitti
[QUOTE=yeck] [QUOTE=europa85] ...J'ai tres peur pour "après", je suis qq de tres actif, maman de 3 beaux enfants (petite derniere aura 1 an le 29 prochain !!)Je cherche des contacts ayant le meme probleme pouvant me donner des infos. JE laisse mon mail : fanny.laurente@wanadoo.fr

Stéphanie[/QUOTE]


Bonjour Stéphanie,
Lorsque j'ai été opérée en février 2002, mon petit dernier avait 13 mois, et mon ainée 25 mois !
Mon mari étant constamment en déplacement et vivant loin de notre famille, nous avons du nous organiser avec de l'aide extérieure.
En premier lieu, les suites de l'opération.
En ce qui me concerne, j'ai été hospitalisée qq jours en soins intensifs, avec pompe de morphine à injection automatique toutes les 3 ou 4 minutes ! Inutile de te dire que je ne me souviens de rien. Ensuite, j'ai passé une dizaine de jours en service de chirurgie lourde de neurologie. Ensuite, je suis rentrée à la maison pendant 1 mois, avec INTERDICTION absolue de me lever. Donc couchée en permanence, même pour manger !!!! J'avais juste le droit de me doucher et d'aller aux w.c. ... Ah oui, franchement, manger en étant couchée (totalement couchée, pas sur un coude ...) c'est loin d'être le top mais on s'habitue vite.
Pendant ce mois à la maison, vu l'immobilité imposée, j'avais une injection de fraxiparine par jour (contre les phlébites). Au bout d'un mois, je suis partie pendant 5 mois en centre de rééducation fonctionnelle spécialisé dans ce type d'intervention. J'ai bataillé ferme, ça a été dur, mais j'ai obtenu de n'y être qu'en "journalier", c'est à dire que je ne restais pas le soir. Mes enfants (et moi aussi) en auraient trop souffert... Donc, pendant 5 mois, j'avais une ambulance qui venait me chercher matin et soir, en position couchée obligatoire, pour m'amener au centre à 25 km de chez moi. Lorsque j'étais le soir ou le w.e. à la maison, je me déplaçais en fauteuil roulant. Fin juin 2002, on a viré le fauteuil et je me déplaçais avec une canne anglaise. Et en novembre, je reprenais le travail.
Au niveau aide, j'avais embauché une jeune fille qui venait le soir s'occuper de mes petits. Elle restait dormir (en cas de soucis avec eux la nuit) et s'en occupait le matin. Ensuite, la nounou prenait le relais... On a demandé des aides financières pour assumer tout ça, par le biais du fonds social de notre mutuelle, ce qui nous a aidé pour payer cette personne. Rien d'autre sinon, si ce n'est que étant peut être en voie d'y repasser, je tenterais de mieux m'organiser dans mon quotidien.
Bon courage, mais tu verras, y'a pas de raison que ça se passe mal.
[/QUOTE]
jacky38
Portrait de cgelitti
[QUOTE=yeck] Bonjour,
En février 2002, j'ai été opérée en urgence pour un spondylolisthesis L5-S1 avec arthrodèse.
J'ai tjrs souffert du dos mais comme on dit : "mal de dos, mal du siècle", donc rien de spécial. Mais au cours de mes deux grossesses, mon mal de dos n'a fait qu'empirer. Et lorsque mon 2e enfant avait 6 mois, je me suis relevée du canapé où je lui donnais le biberon... et mes jambes ne répondaient plus. D'où examens plus poussés et le résultat ! On m'a d'abord hospitalisé pendant 2 mois dans un service un peu "bateau", puis on m'a mis un corset en plâtre pendant 1 mois. En janvier 2002, j'ai vu mon chirurgien (après avoir consulté xxxx médecins plus ou moins spécialisés). Avant même de voir mon dossier, il m'a dit : il serait étonnant qu'à votre âge je vous opère (j'avais 34 ans)... 15 min plus tard, il me disait qu'il m'opérerait dans les jours qui suivaient !!!! Arthrodèse, pose de matériel en titane sensé ne pas bouger etc etc... Au bout de 8 mois, j'ai repris mon travail. Mais 6 mois plus tard, j'ai fait une mauvaise chute. Depuis, je souffre de plus en plus. Récemment, deux médecins du sport, et un kiné m'ont dit, au vu de clichés récents, que le matériel a bougé et qu'il faudrait peut être ré-envisager une intervention.
En janvier 2004, on m'a fait porter un corset rigide pendant 5 mois... sans résultat, si ce n'est un affaiblissement musculaire, puisque la kiné (censé muscler la sangle abdominale) renforce les douleurs !!! Je suis dans un cercle vicieux !
Depuis 1 semaine, je suis à nouveau sous Ixprim et Rivotril, donc totalement shootée.
Je ne peux pas rester 10 min debout, piétiner pour faire les courses en grandes surfaces est un calvaire, faire des activités avec mes enfants... n'en parlons pas ! Me coucher ???? Sur le côté, en chien de fusil avec un coussin sous le genou. Me tourner ??? Je dois m'assoier avant !
Bref... je ne sais pas ce que va me dire le chirurgien. J'ai bientôt 38 ans, et je vis "comme une vieille" ! :-(
On m'a parlé d'éventuellement "brûler les terminaisons nerveuses" du bas du dos ????!!!! et d'opérer ensuite.
On verra bien, mais il est vrai que tout cela empoisonne l'existence[/QUOTE]
marion
Portrait de cgelitti
Bonjours,
j'ai 25 ans et je souffre d'un spondylo L5 S1 depuis l'âge de 10 ans je ne me suis jamais fait opéré et les douleurs se font de plus en plus ressentir et vont même jusqu'à prendre toute la colonne je ne sais as ce que je dois faire et ni ce qui m'attend pour l'avenir

isa
Portrait de cgelitti
bonjour , comme vous j'ai un spondylolisthésis l5-s1 de grade 3 je dois me faire opéré le 2 février mais j'ai très peur des suites de cette intervention j'ai 30 ans et 2 jeunes enfants .J'ai se problème depuis toute jeune et honnêtement j'ai des douleur mais je réussi a vivre avec sans trop de mal et j' ai peur qu'apures l'opération se ne soit pire.svp si quelqu'un pouvait me rassurer un peu merci
la01
Portrait de cgelitti
J'ai 55 ans et après avoir passé IRM le 12 Mai 2007 (examen déjà passé en fevrier 2006) ou l'on a découvert un kyste arthro synovial de 1.2 cm j'ai rencontré une neuro chirurgien à Tarbes. Après m'avoir examinée elle a été surprise que je n'ai pas de radios, ce qui a été fait de suite. A mon retour dans son cabinet le diagnostic est tombé : spondylosthésis. Elle m'adresse à un confrère sur Bordeaux et conseille une intervention pour oter le kyste plus greffe et arthrodèse. Je souffre horriblement et je n'ai plus de reflexe au niveau du talon et du pied et je marche difficilement. Je suis partante pour l'opération et confiante. J'espère que tout ira bien car je vis seule et il va falloir que je m'organise.
Pour ceux et celles ayant été opérés depuis quelque temps merci de me donner des nouvelles.

Pages

Sujet vérouillé