Spécial soleil : le saviez-vous ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 16 Juillet 2001 : 02h00
Mis à jour le Mardi 15 Juillet 2014 : 13h51
Les premiers départs en vacances ont commencé et on espère tous pouvoir enfin profiter du soleil tant attendu, lequel nous a déjà fait languir pendant de longs mois. Farniente ou activités de plein air, des précautions élémentaires pour se protéger du soleil sont indispensables et les conseils vont encore être ressassés car on continue à voir des enfants sans protection en plein soleil ! C'est également l'occasion de dissiper certaines idées fausses et d'avancer dans nos connaissances sur cet astre.

1- Les expositions excessives dans l’enfance et l’adolescence sont les plus dangereuses

C'est vrai : 80% des dommages provoqués par le soleil sur la peau se produisent avant l'âge de 18 ans !

Attention donc : les enfants doivent vraiment être protégés du soleil (crème solaire d'indice élevé, chapeau ou casquette, lunettes de soleil d'indice 3 minimum).

Quand aux ados, c'est la même chose, ils doivent se protéger et oublier les concours de bronzage !

2- Vitamine D : un peu de soleil suffit !

Lors d'une exposition aux UVB, nous fabriquons de la vitamine D, dont la quantité n'augmente pas indéfiniment.

Elle atteint en effet un plateau et ce maximum de production est obtenu chez les personnes à peau claire en une demi-heure, contre trois heures ou plus chez les sujets dont la peau est la plus pigmentée.

3- Avec l’âge, nous fabriquons de moins en moins de vitamine D

Notre capacité à synthétiser de la vitamine D s'atténue avec l'âge.

Ainsi, pour une même exposition solaire, les personnes de plus de 62 ans bénéficient de 4 fois moins de vitamine D.

4- La lumière et non le soleil a une action antidépressive

Le soleil peut retentir sur notre moral, mais la peau n'y est pour rien.

C'est la lumière visible perçue par nos yeux, retentissant sur nos activités cérébrales, qui dans certains cas permet de lutter contre la dépression saisonnière.

5- Les UV artificiels ne protègent pas des UV naturels

Le bronzage obtenu par des lampes à UV ne protège pas du soleil.

Même si la peau est déjà hâlée, il est donc indispensable d'utiliser une crème protectrice d'indice élevé.

6- Les premières expositions au soleil peuvent déclencher une lucite estivale

La lucite estivale bénigne, affection cutanée déclenchée par le soleil, toucherait 10% des Français, particulièrement les jeunes femmes.

Apparaissant lors des premières expositions au soleil, elle récidive chaque année si rien n'est fait.

La prévention passe par une exposition progressive et protégée par des crèmes solaires d’indice élevé surtout dans les UVA.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 16 Juillet 2001 : 02h00
Mis à jour le Mardi 15 Juillet 2014 : 13h51
A lire aussi
Ultraviolets : les conséquences du soleil sur notre peauPublié le 29/06/2016 - 13h21

Le soleil est un ami à apprivoiser. A juste dose il dore notre peau, booste notre moral. Mais des surexpositions aux rayons ultraviolets peuvent avoir des conséquences sérieuses. Zoom sur les effets du soleil sur notre peau des plus agréables aux plus dangereux.

Plus d'articles