cannelle2005
Portrait de cgelitti

bonsoir;depuis que jai appris que javaisun cancer du sein,mes proches s'éloignent,je me sens seul ecartés,que faire que penser

coolmel
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Le soutien des proches est parfois déconcertant et surprenant. Je dirais que cela dépend aussi de ce que vous attendez des autres. Quand on apprend qu'on l'on a soit même un cancer, en fonction de votre personnalité:

 vous voulez en parler à tout le monde et vous attendez de la compréhension, voire de la compassion, voire de la pitié en retour et de l'écoute, cela vous soulage, vous rassure etc....

Vous ne voulez en parler à personne à part votre conjoint, peut être vos parents ou enfants et un ou deux amis de longue date. Vous en attendez un soutien éventuel, mais c'est une discussion comme une autre.

Ma mère est dans le premier cas, il faut qu'elle en parle, elle devient le centre du monde, c'est sa façon d'expulser sa peur. Elle est capable d'en parler à la boulangère, un inconnu etc. Elle est dans sa logique, où il faut la plaindre en permanence et elle se complait ainsi. Je suis sa fille, je le constate et pourtant quand c'était les autres qui avaient un cancer, je dirais qu'elle n'était pas forcèment compréhensive avec eux. Donc ce qu'elle attend aujourd'hui des autres, elle n'a pas été capable de le faire pour les autres.

Moi, j'ai déjà eu un cancer, mon refuge c'était d'en parler qu'aux personnes à qui je ne pouvais pas le cacher, mon conjoint, mes enfants, ma mère, une amie proche. Mais les autres n'ont rien su, car quand je les croisais, j'avais besoin d'entendre parler d'autre chose que de ma maladie, de rire etc...

Aujourd'hui, j'ai un second cancerd, je réagis comme le premier, je n'en parle pas autour de moi, à part à mon conjoint et à cette amie proche. Je ne dis rien à ma mère, puisqu'étant malade elle-même, je considère que ce n'est pas la peine de lui en rajouter. Mes enfants, sont à l'étranger, pour le moment, inutile de les inquiéter. Mon attitude peut surprendre, mais c'est vraiment en fonction de la personnalité de chacun.

Votre attitude est soit la mienne, soit celle de ma mère, qui sont totalement opposées.

Il faut comprendre que le cancer fait peur à certaines personnes de votre entourage, car cela les ramène à leur propre santé et leurs propres peurs.

Personnellement, j'ai besoin d'avoir simplement mon conjoint qui me soutient. De voir d'autres personnes qui me demandent avec tristesse (limite un ton de condolèances) comment je vais, cela me file le bourdon, ce qui n'est pas bon pour moi. En fait de croiser des gens qui ignorent mon état, me fait du bien, car je discute normalement avec eux.

C'est de toutes les façons, une maladie qui vous est propre et contre laquelle, vous vous battez toute seule. Si vous avez besoin d'en parler à vos proches, si leurs réactions ne vous conviennent pas, dites leur!!!! Ne souffrez pas en silence de leur éloignement, faites le tri, ou expliquez ce que vous attendez d'eux (une écoute, un soutien, beaucoup de compassion etc...selon votre caractère).

Il faut aussi cerner que certaines personnes particulièrement les hommes sont hermétiques de nature aux problèmes de la "gynéco", vous ne pouvez rien y changer. Ces personnes pourront peut être vous aider, mais c'est à vous de les ménager en ne parlant pas crument de certains détails gynéco. En revanche, je vous conseille de parler beaucoup de tout ce qui vous angoisse avec le personnel médical, même si cela vous semble anodin et puéril. Ils sont formés pour cela et les réponses seront justes et non," le cas du copain de machin qui a eu un truc". Je vous conseille aussi de ne pas trop lire sur internet, cela peut être déprimant, chaque cancer est différent.

Je ne connais pas votre dossier médical et l'ampleur de votre maladie, mais il y a différentes techniques pour soigner un cancer du sein, certaines plus nouvelles que d'autres, recherche du ganglion sentinelle qui évite d'enlever la chaine ganglionnaire si elle est saine etc. Il faut vous sentir en confiance avec votre médecin, chirurgien, oncologue etc....Si vous ne vous sentez pas bien avec eux, il ne faut pas continer avec, c'est mon avis.

J'espère avoir pu vous aider en vous parlant ainsi, mais c'est votre caractère qui en dépend et ce que vous recherchez en face. Je vous souhaite de traverser cette épreuve, le plus sereinement possible et si vous devez vous facher avec des proches, c'est dur, certes, mais il faut penser à vous en premier!!!! Et c'est peut être quelqu'un de moins proche qui vous apportera le soutien que vous recherchez.

cannelle2005
Portrait de cgelitti

bonsoir Ayem,

cela m'attriste de lire que tes proches s'éloignent de toi depuis l'annonce de ta maladie , alors que c'est le moment ou tu as le plus besoin d'etre entourée et soutenue,  un cancer du sein n'est pas une maladie contagieuse, je ne comprends pas leur réaction; cela dit ils ont peut-etre peur , car en effet en entendant le mot cancer ca peut faire peur , on pense sans équivoque à la mort! oui ! mais sache que l'on guérie aujourd'hui du cancer grâce à l'avancée de la recherche et de la médecine, et les traitements sont tres efficaces; tu dois seulement etre forte et penser que c'est juste un mauvais moment que tu va passer car les effets secondaires ne sont pas toujours faciles à supporter mais une fois terminer tu verras petit à petit tu te retrouveras ; j'espère que je t'aurais un peu remonter le morale , je te souhaite beaucoup de courage!!! grosses bises!

Sujet vérouillé