max
Portrait de cgelitti
je soupçonne ma fille de 16 ans de fumer des joins depuis juin depuis qu'elle a eu des nouvelles de son père. Elle est agressive, elle me ment, elle cache plein de chose , elle ne travaille plus à l'école elle est redoublante en seconde, elle n'a plus le goût à rien, elle ne pense qu'a aller voir ses copines , je ne sais plus comment lui parler, elle m'écoute sans m'écouter, j'ai pris rendez-vous pour elle avec une psy, va t-elle tout lui dire. Aider moi, je suis complètement perdue.
Karine
Portrait de cgelitti
C tellement intelligent " bec.....
mamounet
Portrait de cgelitti
Il a probablement raison, restez à son écoute et prévoyé quelques sorties avec elle 'fun' pour les deux si c'est encore possible ou peut-être juste un souper intime au restaurent entre vous deux et attendez qu'elle vous parle. Le probléme qu'elle a n'est peut-être pas la drogue, pas encore si il est encore tôt. J'ai tout gâcher avec mon jeune en lui en parlant trop et avec trop de consultation, je l'ai perdue totalement. Ne faite pas la même erreur. Et pensez aussi à vous dans tout cela.
Nanou88
Portrait de cgelitti
bonjour
c'est vrai que cela est dur on croit connaître nos enfants et enfait non.
moi je suis tombé sur un de ses courrier qui m'as fait tombé de haut.
elle as subit une ivg à 15ans alors qu'elle en 16et demi.
je n'ai rien vu, enfin rien compris car si j'ai bien vu qu'elle n'allez pas trop bien.
en la questionnant et lui disant que j'étais là pour elle qu'elle pouvait me parler et que m^me si je ne pouvais pas vraiment l'aider cela pouvais la soulager de me parler et que je puisse lui donner conseil.
quand nous avons parlé de tout cela (car je lui dit que j'avais fouillé mm si cela ne se fait) elle sait senti soulagé et la elle ma dit que suite à cela elle sait mise à fumer mais pas seulement de la simple cigarette.
elle m'as dit "comme tous les jeunes!" mais moi j'en ai peur.
je luis ai parlé que j'allais prendre un rdv dans une association qui écoute les personnes en difficulté (ceci marche avec la sécurité sociale) et je pense que ces mots sont plus facile pour elle mais aussi pour moi.
voilà je vous reparlerai du suivie et surtout parlez avec elle, même si cela doit la mettre en colère, ne restez pas comme ça toutes les deux, les mots font mal mais ils guérissent.
bon courrage à vous
ravages
Portrait de cgelitti
Petit poëme d'amour, à lire lentement et à savourer..

"Salut ! Je suis la drogue.

Mon nom vous fait frémir n'est-ce pas ? Je suis l'amie fidèle de l'alcool et tout comme lui, je vous déteste au plus haut point, surtout les jeunes. Je vous hais d'être beaux, intelligents et en santé; heureusement, plusieurs d'entre vous sont déjà mes esclaves et sont beaucoup moins reluisants maintenant.

Pour ceux qui ne le savent pas, mon travail à moi, c'est l'abrutissement du cerveau; c'est ma spécialité. J'aime les débiles, les névrosés, les drogués, les amorphes? enfin? je n'aime pas la beauté.
Je trouve les arbres laids et j'ai une sainte horreur des fleurs. La nature que votre Dieu a créée? je la trouve affreuse.
C'est pourquoi j'expédie les gens qui me consomment dans des pays d'épouvante et de désolation d'où très souvent, on ne revient jamais. J'aime quand les gens s'entre-tuent pour m'obtenir? j'aime les gros trafiquants? les gens sans morale? la saleté, le désespoir et la mort. Je suis mondialement connue.

Je traverse les continents à la vitesse de l'éclair et aucune frontière ne me résiste. Je suis partout à la fois? je me fous des lois et des principes? et je laisse sur mon passage la destruction et la folie.

Merci ! Merci de me vendre, de me consommer, de me cacher; votre aide m'est infiniment précieuse pour anéantir ce qui reste d'amour sur terre.

Si vous aimez les films d'horreur, si vous voulez connaître l'angoisse et la peur et si vous êtes, comme moi, l'ennemi juré du bonheur, alors, consommez-moi sans réserve. Vous n'aurez aucune difficulté à me trouver? je suis partout : dans la poche du petit pusher, dans les bars et les brasseries, enfin, partout où mes services sont requis; vous pouvez même devenir un de mes vendeurs? je suis toujours à la recherche de sang nouveau? tel un vampire. Je n'ai qu'un seul ami au monde, c'est l'alcool; il m'aime et me respecte. Il sait très bien que je suis plus dangereux que lui; ensemble nous faisons une belle paire de salauds, nous vivons le parfait bonheur? le nombre de nos victimes augmente sans cesse? que pouvons-nous demander de plus ?

Jeunes et moins jeunes, voulez-vous me confier vos cerveaux ? Je vous promets de les détraquer à tout jamais et je vous promets aussi, par la même occasion, de faire de vous des loques humaines dans les meilleurs délais; avec un peu de chance, vous pourriez peut-être vous suicider ou terminer votre vie à l'asile ou en prison.

Je vous laisse réfléchir? il faut que je vous quitte, je suis débordée de travail; des millions de gens naïfs m'attendent avec impatience.

Post-Scriptum :
Excusez-moi, mais je n'aurai pas de temps à perdre pour assister à votre déchéance ou à vos funérailles.

Sans remords aucun,
La drogue

véronique
Portrait de cgelitti
re c'est moi vero deso je m'appelle geoffrey j'avais oublié de pricisé vla mon ad msn l_homme_qui_fais_rever@hotmail.com merci vous pouvez dire à votre fille quelle m'ajoute :p
Emilie
Portrait de cgelitti
Bonjour,

je travaille pour m6, nous preparons un sujet sur le cannabis, nous recherchons des parents dont les enfants fument, et qui (si possible) fument avec eux.
Si vous etes interessés, merci de me contacter
emilie.zoneinterdite@gmail.com

Merci

Emilie Privat
`Momo
Portrait de cgelitti
a t elle les yeux rouges? mange t elle plus le soir en
rentrant? si oui, votre fille est une djunk
Alicia
Portrait de cgelitti
J'ai 17 ans , j'ai commencer a fumer du cannabis il y a 3ans je fumais environ 7 joins par jours en semaine et bien plus le week end...
ma mère me pistai elle m'a conduit chez les flics et ils lui ont dit que si je fumais sa c'étais qu'il y avai surement une raison, elle a alors fait des démarches pour aller voir un psy et m'en a parlé peu avant le rendez vous j'ai accepté pour lui faire plaisir au 1er rendez vous elle était présente et elle a dit au psy que je consommai cette drogue les séances suivantes se déroulaient sans elle et nous parlion d'autre choses parce que le vrais problème n'est pas le cannabis. le canabis est seulement la solution a un problème que nous ne connaissons pas vraimen et que nous ne savons donc pas règler autrement...
aujourd'hui je fume encore quelques joins le week end pour délirer avec les potes car c'est aussi un moment de convivialité mais je n'en ressent plus le besoin j'en fume 4/5 le week end (et pas tout les week end)
mais je pense que on arrête que lorsque l'on est pret moi je pense que c'est la fin de l'adolescence qui m'a sortis de ce "fau pas" (même si je n'ai aucun regrets!)
je tien tout de même a vous dire bonne chance car je sais que ma maman a souffer... dur dur d'être parents !!!
aurélie (17 ans)
Portrait de cgelitti
salut!!
moi mes parents pensent a peu prés la mem choz de moi ke vou a propo de votre fille... je voudrais simplemen vous rassurez : ce comportement ne signifie pas kel fume des joins, moi j'en fume vraiment occasionnellement, comme la plupart des jeunes de maintenant... ce comportement est trés difficile pour les parents et je le conçois... laissez lui son espace et ne la forcez pas à lui fer fer des choz ( jeux ou ballades...) avec vous, cela lui en dégouterait plus qu'autre chose. laissez le tps fer les choz

bye et bonne chance
teaspoon
Portrait de cgelitti
De teaspoon
Un conseil de jeune homme qui n' est pas encore sorti de l'adolescence et qui fume depuis 10 ans.
NE FOUILLEZ PAS DANS SA CHAMBRE, c'est une atteinte à son espace perso, en étant intrusive vous favoriseriez une volonté de fuite et d'évasion via les drogues, de plus je pense que prendre un rdv chez un psy sans la consulter et sans qu'elle sente la nécessité de la démarche pourrait la braquer contre les thérapeutes.
Par contre en discutez avec elle et parler de la possibilité d'aller consulter pour avoir une personne neutre à qui elle pourrait se livrer est une bonne idée. Encore qu'il faut une bonne dose d'impudeur pour se confier à un psy, sans compter qu'ils ne sont pas tous bons. Alors écouter la soyez présente parler lui et si vous sentez que son écoute est fébrile restez simplement auprés d'elle. NE LUI DONNEZ PAS PLUS D ARGENT QUE NECESSAIRE dur a dire mais :rangez vos sous.
A+

Pages

Sujet vérouillé