Carole
Portrait de cgelitti
Chers Tous,

Nous avons un fils de 7 ans et demi qui présente des

caractéristiques... qui nous inquiétent, nous rendent impuissants et nous

frustent depuis des années !!

Depuis sa première rentrée scolaire, sur les conseils de la direction de

l'école et de notre médecin de famille, Erwan est suivi par une équipe de

thérapeuthes et de pédo-psy au

sein d'un centre de guidance infantile. (1 rdv par semaine les 2 premières

années, puis 2 et depuis la rentrée 3 !)

Les "symptômes" décelés reposaient sur : son manque d'attention,

d'écoute, de repères, sur son agitation, son refus d'intégrer une structure

sociale (avec les enfants de son âge), son refus face à la discipline, etc...

Au départ, il n'était question que d'autorité parentale qui leur semblait

inexistante... Alors, nous avons été convoqués maintes fois, nous

parents, pour parler de nous, de notre couple, de notre enfance, de nos

"souffrances"...

cela a perduré jusqu'à ce que mon mari, fragile et fragilisé, entre en une

dépression, profonde, il y a deux ans. Ce qui a alimenté les convictions

du centre de guidance...

Aujourd'hui, et après une thérapie auprès d'un psy, mon mari va

beaucoup mieux. Ce qui n'est pas le cas de notre fils.

Depuis cette rentrée, en CE1, notre enfant souffre (davantage) et

l'exprime à sa façon, "étrange" au regard de son entourage et dangereux

pour lui-même... en classe, il

terrifie ses camarades et instit, en "s'auto-mutilant"... au foot, à la

piscine, seul,

toujours à l'écart du groupe, ne s'impliquant pas dans l'apprentissage, il

se jette par terre ou se jette sur un camarade, ce dernier ne comprend

pas et du coup ne veut surtout pas à s'intéresser à lui. Il n'a pas de

copains, de relation

basée sur l'amitié, il n'est jamais invité à quelconques goûters mais plutôt

évité ! Cela il en est conscient aujourd'hui, ne sait pas pourquoi et en

souffre énormément.

Par ailleurs, il est "accro" à sa GameBoy et son seul intérêt à ce sujet : un

jeu Pokémon (il possède d'autres jeux). Attentifs, nous lui autorisons le

jeu 2 fois par jour, par tranche d'1/2 heure.. Aussi, nous sommes

contraints de cacher cette GameBoy ; il en devient "fou", il se réveille à 7h,

la cherche en vain et exprime oralement "son désir de mourir" s'il ne la

trouve pas !

Notre dernier rdv au centre de guidance, datant d'hier, nous surprend,

nous vide : il est urgent qu'Erwan quitte le cursus scolaire "normal" et

intègre un ITEP, voire un hôpital de

jour (en internat de surcroît !)... car il présente des troubles du

comportement et de la personnalité

!

Face à notre désarroi, notre impuissance, notre frustration, et à cette

déclaration, je me surprends à pleurer... Que faire pour aider

véritablement notre fils ? les écouter ?... N'existe-t-il pas d'autres

solutions ?

Merci pour votre aide...