Soleil et peau

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 18 Juin 2007 : 02h00
Mis à jour le Mardi 14 Mai 2013 : 15h55

Le soleil, il ne faut pas en abuser en raison du risque de cancer de la peau. En revanche, avec modération, l'exposition solaire est bonne pour le moral. On se sent mieux dans sa tête, mais également dans son corps lorsque celui-ci, phénomène de mode oblige, commence à se haler légèrement... Profiter intelligemment du soleil sans prendre de risque, c'est possible !

Bronzer en toute sécurité

Si le teint diaphane, style poupée de porcelaine, était en vogue au début du vingtième siècle, la tendance actuelle est aux peaux ambrées. Cependant, si la beauté est associée au bronzage et que l'effet bonne mine procure bien-être physique et moral, le soleil peut être dangereux. En effet, coups de soleil douloureux, allergies, vieillissement prématuré de la peau et parfois cancers (mélanomes) sont le revers de la médaille.Lire la suite

Cancer de la peau : il n'y a pas que les grains de beauté à surveiller !

Grâce aux campagnes annuelles de dépistage des cancers cutanés, le mélanome commence à être assez bien connu du grand public. Mais si ce type de cancer de la peau est le plus grave, il n'est pas le plus fréquent. Dans plus de 80% des cas, il s'agit d'un carcinome basocellulaire. Il est donc important de le dépister, lui aussi, et donc de savoir le reconnaître pour consulter rapidement.Lire la suite

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 18 Juin 2007 : 02h00
Mis à jour le Mardi 14 Mai 2013 : 15h55
A lire aussi
Mélanome : le 26 mai, on montre sa peau pour la sauverPublié le 18/05/2016 - 13h35

Au-delà d’un joli bronzage, d’un moral dopé, le rayonnement solaire peut devenir un ennemi. Au soleil, se protéger est la règle n°1. La règle n°2 est de passer son corps au peigne fin, pour repérer au plus tôt toute tumeur débutante et réagir à temps. Alors que le mélanome poursuit...

Peut-on échapper au mélanome ? Publié le 21/05/2015 - 13h11

Le mélanome est un cancer de la peau rare qui peut se révéler dangereux dans 10 à 20% des cas s’il n’est pas traité suffisamment tôt. Or « le dépistage est extrêmement facile » précise le Dr Caroline Robert, chef de service de dermatologie de l’Institut Gustave Roussy. Il suffit...

Les UV artificiels sont cancérogènes !Publié le 31/07/2009 - 00h00

C'est désormais officiel et clairement notifié : les UV artificiels, comme ceux délivrés par les lampes à bronzer, viennent d'être classifiés comme cancérogènes certains et non plus comme cancérogènes probables. Donc pour échapper au cancer de la peau, évitez de fréquenter les salons...

Plus d'articles