Soja et isoflavones de soja: le sperme menacé ?

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le Lundi 08 Septembre 2008 : 02h00
-A +A
L'infertilité masculine peut avoir plusieurs origines. Et parmi celles-ci, l'alimentation semble exercer un rôle loin d'être anodin. Selon des chercheurs américains, le soja et les isoflavones de soja pourraient ainsi diminuer la qualité du sperme...

Plusieurs études se sont penchées sur la relation existant entre la consommation d'isoflavones et la diminution des symptômes liés à la ménopause chez la femme. Les isoflavones appartiennent en effet à la catégorie des phytoestrogènes. Ce sont de puissants antioxydants, abondants dans la graine de soja jaune et ses dérivés (boisson au soja, tofu). Il a été formellement démontré que ces composés avaient une activité biologique semblable à celle des oestrogènes. Cette activité explique donc en partie pourquoi les isoflavones de soja diminueraient les bouffées de chaleur. Un effet à prendre au conditionnel, car les données sur le sujet sont aujourd'hui fortement contradictoire, tout comme l'influence sur la diminution des maladies cardiovasculaires.

La fertilité en question

Des apports élevés d'isoflavones ont été corrélés à une baisse de la fertilité chez l'animal, mais les données sur l'Homme sont encore peu nombreuses. Un groupe de chercheurs de Harvard s'est donc intéressé à l'association entre la consommation de produits issus du soja et d'isoflavones et plusieurs paramètres de la qualité du sperme.Ils ont pour cela recueilli les apports alimentaires des 3 derniers mois de 15 aliments contenant du soja, chez 99 hommes présentant des problèmes d'infertilité chronique venus faire des analyses de sperme à l'hôpital.

L'excès de soja nuit

Les auteurs ont observé une association inverse entre la consommation d'aliments à base de soja et la concentration du sperme. En d'autres mots, plus la consommation de soja s'élève, plus la qualité du sperme diminue. Cette association restait significative après avoir pris en compte l'âge des sujets, leur temps d'abstinence, leur Indice de Masse Corporelle (IMC), leurs apports en caféine et en alcool et leur usage de tabac.Plus concrètement, les chercheurs ont mis en évidence que les plus gros consommateurs de produits à base de soja présentaient 41 millions de spermatozoïdes en moins par millilitre de sperme, par rapport aux sujets en consommant le moins.

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le Lundi 08 Septembre 2008 : 02h00
Source : Chavarro JE, Toth TL, Sadio SM, Hauser R. food and isoflavone intake in relation to semen quality parameters among men from an infertility clinic. Human Reproduction, juillet 2008. 2008 Jul 23
A lire aussi
Les conséquences du surpoids sur le sperme Publié le 18/07/2011 - 08h29

Selon une étude française menée sur 2.000 Français de 24 à 48 ans, il existerait une corrélation entre le poids et la qualité du sperme. Les résultats de l’étude ont été annoncés lundi 4 juillet lors d’un congrès sur la reproduction à Stockholm en Suède.

Plus d'articles