Stéphanie
Portrait de cgelitti
Ma grand-mère, 75 ans, s'est fait opéré le 17 décembre à coeur ouvert sur la valve mitral qui était bouchée et sur l'artère coronaire qui contenait du calcaire. L'opération a duré 7 heures et c'est très bien déroulé.

Malheureusement une fois en réanimation et extubée, son poumon n'a pas supporté le coup (poumon opérationel seulement à 52% et ma grand-mère est en grand surpoids 100kg et 1m70) et après 3 jours ils l'ont réintubé. Elle a aussi eu une complication (bulle d'air qui s'échappait du poumon pour aller sous la peau - on aurait dit un ballon).

Pendant cette période elle a attentée plusieurs fois à sa vie en enlevant les perfusions. Elle souhaitait réellement mourir. Elle menait la vie dure aux infirmières. Depuis peu elle va mieux physiquement et moralement aussi. Mais elle a du mal à respirer toute seule. Etant intubée elle essaie de nous communiquer des choses via papier ou mimes.

Cela fait plusieurs jours qu'elle "dit" que 3 infirmières lui veulent du mal et qu'ils ont fait des choses pas "normal" et qu'elles ne veulent qu'elle sorte de REA de peur que ma grand-mère raconte tout.

Est ce de la paranoia ? Et si ca n'en était pas que pourrait-on faire pour savoir si c'est vrai ? J'ai remarqué plusieurs fois qu'en effet les infirmières était brutales, souvent mal-polis et nous mentent en nous disant qu'elle ne fait pas d'efforts alors que le docteur nous dit l'inverse.

Pourriez vous m'aider ? Je ne sais plus à qui m'adresser.

Merci d'avance

Sandrine

domi
Portrait de cgelitti
je suis infirmiere en reanimation je sais combien c'est difficile pour le patient et la famille de vivre cet instant.nous sommes souvent percu comme agressives de par les gestes de soins apportes mais nous n'en ressentons pas moins nous memes des difficultes devant les souffrances du patient.il est vrai que certaines d'entre nous exprime leur difficulte par un contact humain plus distant mais nous faisons ce travail conscientes du bien que l'on peut apporter.ta grand mere peut effectivement avoir une perception troublee par les drogues.ca arrive tres souvent et a tout age.j'espere que tout ceci t'a ete explique.
Mari-Kitine
Portrait de cgelitti
Bjr Sandrine
G été opérée 4 fois à coeur ouvert et la réa, je connais bien. Les réactions des opérés ne sont pas normales, et je ne crois que votre grand-mère a essayé de se suicider par exemple : il s'agit plutôt d'une réaction aux agressions subies par le corps pendant et après l'intervention. L'intubation est très difficile à supporter. Il ne faut pas être inquiète, ça augmente le stress du malade, et je suis sûre que tout le personnel fait ce qu'il peut pour la soulager. Ils sont parois obligés de sembler durs et insensibles, mais ils doivent eux aussi se protéger. Bon courage.
franceline
Portrait de cgelitti
je voudrais ajouter un petit mot au message de Régine : actuellement dans les hopitaux publics, il y a de plus en plus de médecins et chirurgiens qui viennent de l'étranger, ne parlent pas bien français, ou mieux : s'abritent derrière cette soi disant barrière linguistique pour rester flous quand on leur demande des précisions, et paraissant même très étonnés que l'on ose se renseigner, dès que nous percevont un problème.. on se demande comment ils traitent les malades et le personnel hospitalier dans les pays d'où ils viennent...ils nous mènent par le bout du nez, et agissent aussi derrière notre dos.. ensuite, ils ne "comprennent pas" quand nous insistons et voulons avoir des explications.. trop facile..
de plus, ces gens n'ont pas forcément les équivalences dans les diplomes, et viennent remplacer dans le domaine public les médecins et chirugiens compétents..
pauvre médecine, et pauvres malades...
Stéphanie
Portrait de cgelitti
Il faut être vigilant.La belle-mère de ma soeur s'est fait opérer et s'est retrouvée en réa.Elle délirait souvent,prenait ma soeur pour sa fille(alors qu'elles ne se ressemblent pas du tout:l'une est petite,bien portante et brune et l'autre est grande,mince et blonde!)De plus,elle racontait des choses insensées.Sandrine,il faut tout de même dans le doute,en parler au Docteur et citer le nom de ces infirmières,prévenir d'autres soignants pour démêler le vrai du faux.Essayez d'en discuter avec elles.Allez voir votre grd-mère tous les jours / ou/ qq'un de votre famille.Questionnez-là les jours où son état semble au mieux.Soyez attentive,faites voir que vous veillez!Elles peuvent prendre ça pour une intrusion dans leur travail mais comme le dit le dicton:"c'est chacun les siens".Par contre,s'il s'agit d'un malentendu,excusez-vous de votre méfiance et dites-leur combien vous aimez votre grd-mère.Elles comprendront.
sophie
Portrait de cgelitti
je suis actuellement en dernière année d'école d'infirmière et mon trvail de fin d'étude porte sur le patient en réanimation.J'avoue que votre témoignage ne m'est pas inconnu.J'ai lu que parfois, les personnes hospi en réa ont des hallucinations,auditives et/ou sonores,il s'agit en fait d'une réponse aux agressions de l'environnement réa, à tout le stress que représente cet environnement inconnu et hostile.Cette "paranoïa" que vous décrivait est certainement liée aux produits médicamenteux mais également au stress subi par votre proche.Certaines expressions utilisées par les soigants peuvent être interprétées par les patients comme étant dirigeés contre eux.
carine
Portrait de cgelitti
je pense que, comme te l'explique Richard, ta grand-mère a des hallucinations dûes aux tranquilisants que les infirmières lui donnent.
Je suppose qu'elle est sous morphine pour ne pas souffrir et, même si c'est très soulageant pour les malades, c'est une vraie saloperie qui te drogue complètement si bien que tu peux avoir des hallucinations impressionnantes et parfois très dangereuse pour le malade car il peut se mettre en danger du fait qu'il ne soit pas dans son état normal et qu'il fasse tout et n'importe quoi.
Est-ce que ta grand-mère est attachée ou est-elle en état de se lever?
si elle se lève seule alors méfiez-vous toujours de ce qu'elle fait car elle pourrait se blesser grièvement.

bon courage à toi.
régine
Portrait de cgelitti
je voudrais répondre à domi, ma mère a été aux soins intensifs, en réanimation pendant 2 mois jamais les mêmes docteurs, et ils ne parlaient pas trop français, bref pas de renseignements sur l'état de ma mère, j'ai donc été faire un tour sur les papiers furtivement j'ai vu staphilocoque, ma mère est décédée de quoi ? je ne sais toujours pas et je ne saurais surement jamais, mais maman est rentré pour une infection aigue urinaire et elle ressortie décéder, les infirmières certaines très douces d'autres ... un travail intense, et un manque certain très certain d'hygiène dans cet hopital maladie nosocomiale je pense qu'elle est décédée de ça
richard des
Portrait de cgelitti
bonjour sandrine! moi j'ai ete opere le 11 novembre 2004 .se que ta grand-mere te dit je croit que comme moi j'ai dit la meme chose a ma fille.j'ai compris plus tard que c'etais les drogues qu'il me donnais,meme de temps a autre je m'ouvrais mes yeux et c'etais comme si j'etais couche au plafond,le mure d'enface de moi on aurais dit qu'il etais au plancher.je croyais que les gardes etais toute contre moi.l'operation que j'ai eu ces a coeur ouvert pour reparer la valve mitral elle perdais trop.j'etais suppose de sortire 6 jours apres l'operation pour etre envoyer a l'hospital de ma ville.ce fut completement opposer,j'ai passer 15 jours aux soin intensif(la mes reins ont arreter,j'ai fait un manque d'oxigene,j'ai eu de l'eau sur les poumons,il mon passer une batterie de test et en plus il ont trouver 3 ulsaires,une grosse qui perdais du sang et 2 petites).j'espere que ta grand-mere est deja sur le bon chemain de la guerison.bonne chance sadrine
agnès
Portrait de cgelitti
Régine, vous pouvez demander à avoir le dossier médical de votre maman, c'est un droit.
Il y a aussi maintenant une nouvelle loi sur les infections nosocomiales. Allez faire des recherches sur internet.
Dans les hôpitaux, on peut déplorer un manque d'hygiène et surtout de PERSONNEL...
Sujet vérouillé