Sexualité, 10 choses à savoir sur les petites lèvres !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 02 Septembre 2010 : 14h43
Mis à jour par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 07 Septembre 2017 : 16h37
-A +A

Les petites lèvres, on y passe, on les voit, mais l'on ne s'y arrête pas souvent. Elles sont plus un lieu de passage pour l'intimité profonde de la femme qu'un lieu de séjour ! Pourtant, elles méritent le détour.

Savez-vous que dans certaines ethnies, les femmes tirent sur leurs petites lèvres pour les faire grandir le plus possible ? C'est un gage de sensualité et d'érotisme pour leur partenaire qui lui, apprend à les masser et les caresser...

1) Les petites lèvres s'appellent aussi les nymphes.

C'est aussi le nom de divinités grecques qui sont les divinités romaines liées à l'eau, des fontaines, des sources et des rivières. Les nymphes féminines sont peut-être considérées comme la source ou la fontaine de la vie. Ou bien elles ressemblent à des nymphéas ou nénuphars, parfumées et belles comme des fleurs ?

2) Les petites lèvres sont asymétrique, il en existe toujours une plus grande que l'autre.

On observe toujours des différences entre les deux petites lèvres d'une même femme, en largeur, en longueur ou en épaisseur. Le tissu des petites lèvres correspond à celui des bourses chez l'homme. Chez lui aussi cette zone est asymétrique.

3) La couleur des petites lèvres est plus sombre que la peau, allant parfois du rose au gris ou au noir profond

La palette de couleur des petites lèvres est très étendue. La couleur rose de l'intérieur n'est pas la même que sur l'extérieur.

4) La zone délimitée par l'intérieur des petites lèvres s'appelle " le vestibule "

C'est ainsi que l'on nomme la zone située juste avant l'entrée du vagin. Quand cette zone est irritée, on parle d'ailleurs de vestibulite.

5) Les petites lèvres dépassent des grandes lèvres chez la grande majorité des femmes

Chez huit femmes sur dix environ, les petites lèvres dépassent des grandes. C'est un phénomène trop peu connu qui peut complexer les femmes qui s'examinent de près ! Et elles grandissent encore au moment de l'excitation sexuelle.

6) La forme des petites lèvres évolue au fil de la vie, en particulier à la puberté où elles grandissent beaucoup

Au moment de la puberté, sous l'effet des hormones sexuelles, les petites lèvres qui étaient vraiment toutes petites, grandissent subitement. Elles vont en général dépasser des grandes lèvres. C'est un phénomène parfaitement normal, autant que l'apparition des seins ou de la pilosité sexuelle.

7) Les petites lèvres sont une zone érogène importante

Les petites lèvres sont une zone érogène, excitable, sensibles aux caresses. Il s'agit même d'une zone d'approche très importante au moment du début de la pénétration.

8) Les petites lèvres gonflent sous l'effet de l'excitation sexuelle

Les petites lèvres contiennent des corps érectiles qui gonflent sous l'effet de stimulations érotiques. Elles restent gonflées pendant le rapport sexuel et souvent plusieurs minutes ou pour certaines femmes plusieurs heures après le rapport sexuel.

9) Les glandes de Bartholin qui servent à la lubrification de l'entrée du vagin sont situées dans les petites lèvres

Ces glandes sont bien situées dans les petites lèvres. Elles produisent une lubrification liée à l'excitation sexuelle. Elles peuvent parfois se boucher entraînant une douleur et un gonflement dans une petite lèvre. On parle alors de Bartholinite.

10) Couper les petites lèvres est une mutilation très fréquente qu'ont subi les femmes excisées

Une très grande partie des femmes excisées n'ont pas seulement subie une ablation du clitoris, mais aussi des petites lèvres. La suture des petites lèvres qui s'appelle l'infibulation est plus rare, même si elle se pratique dans certaines zones d'Afrique.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 02 Septembre 2010 : 14h43
Mis à jour par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 07 Septembre 2017 : 16h37
A lire aussi
Les nymphes, un organe sexuel oublié ? Publié le 19/11/2003 - 00h00

Les petites lèvres de la vulve portent aussi ce nom beaucoup plus poétique : les nymphes. Elles sont souvent mal-aimées, laissées pour compte, tant par les hommes que par leurs propriétaires qui n'ont pas conscience de leur rôle.

Puberté féminine, êtes-vous vraiment au courant ? Publié le 25/03/2007 - 00h00

La puberté est un phénomène inévitable et pourtant pas toujours facile à accepter pour les jeunes filles qui la vivent. Car des changements surviennent qui ne sont pas tous désirés, alors que d'autres, très attendus n'arrivent pas aussi vite qu'elles le souhaiteraient. Mais connaissez-vous...

Plus d'articles