Sexologie : Éjaculation difficile, un problème fréquent

Mise à jour le 02/11/2015 - 17h01
-A +A

L'éjaculation précoce, tout le monde en a entendu parler et 30% des hommes en ont souffert ! Mais l'éjaculation tardive, difficile, voire impossible, paraît un souci plus inattendu. Pourtant, il est fréquent en consultation de sexologie de rencontrer un homme gêné par ce problème.

Ejaculation difficile : que se passe-t-il ?

Tout d'abord, il se peut qu'un médicament soit à l'origine de cette éjaculation tardive, voire absente. En effet, certaines substances, notamment certains antidépresseurs, ralentissent le réflexe éjaculatoire. Le médecin ne  prévenant pas forcément de cet effet, on peut en souffrir sans réaliser qu'il s'agit d'un effet secondaire à son traitement. Alors quand un homme observe qu’il a des difficultés à éjaculer, le premier réflexe, c’est de lire la notice des médicaments qu’il prend, en particulier les effets indésirables.

Si ce n'est pas le cas, il peut s'agir d'une difficulté d'excitation, c'est-à-dire que cet homme a du mal à faire monter son excitation à un niveau suffisant pour déclencher l'éjaculation.
Nous ne sommes plus alors devant un problème chimique ou mécanique, mais plutôt psychique.
Cet homme n'arrive pas à stimuler érotiquement son mental suffisamment puissamment pour parvenir de manière active jusqu'à l'orgasme. Il ne se connaît peut-être pas bien et n'arrive pas à s'y retrouver dans les chemins de son plaisir. Cela doit alors s'apprendre, par soi-même, en expérimentant.
C'est la raison pour laquelle certains hommes très jeunes souffrent d’éjaculation retardée. Ils n’ont pas, comme d’autres, de souci d’éjaculation précoce ! 

Troisième cas de figure, cet homme éjacule  normalement,  sauf lors de la fellation ou de caresses manuelles. Certains hommes ont en effet une retenue psychique lors de pratiques de ce type. C'est comme s'ils se sentaient gênés et ne parvenaient pas à lâcher prise. C'est d'ailleurs parfois aussi le cas pour une éjaculation intravaginale. Certains hommes lors d’une relation de couple avec pénétration vaginale ont du mal à se laisser aller au plaisir et freinent la survenue de leur éjaculation.  

Et puis, certains hommes plus âgés, opérés de la prostate, n'observent pas d'éjaculation. Leur orgasme est pourtant bien présent. Il s'agit ici d'une éjaculation appelée rétrograde, où le sperme est produit, éjaculé, mais sort par une autre issue : il remonte dans la vessie. Ce changement de fonctionnement est dû à une atteinte des muscles de la vessie qui n'en bloquent plus complètement l'entrée lors de la poussée éjaculatoire. Celle-ci réussit donc à en forcer l'entrée.

Certaines maladies neurologiques peuvent être en cause. Une maladie susceptible d’atteindre le système nerveux peut bloquer l’éjaculation. Cela peut se produire par exemple pour un diabète existant depuis longtemps, ou bien une sclérose en plaque… En cas de maladie entraînant une atteinte neurologique, il est donc important d’en parler au médecin. Le fonctionnement sexuel fait partie de la santé.

Ejaculation difficile : quelles solutions ?

  • Arrêter un médicament s'il est en cause et peut être remplacé par un autre… ou bien choisir d'attendre tranquillement que ce traitement soit terminé. Tout dépend s’il s’agit d’un médicament essentiel pour la santé ou d’un médicament de confort.
     
  • Chercher à se comprendre pour trouver les chemins de son plaisir et les éléments favorisant la montée de l'excitation, de manière à les utiliser.
     
  • Travailler sur ses fantasmes pour les activer au bon moment.
     
  • Apprendre à se laisser aller physiquement dans la confiance.
     
  • S'informer, quand on doit passer par une opération urologique, sur les conséquences, de manière à assumer les changements plus facilement.
     
  • Et ne jamais hésiter à consulter pour demander un avis spécialisé.
Initialement publié le 13/03/2006 - 01h00 et mis à jour le 02/11/2015 - 17h01
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
poggi

J'ai un problème d'éjaculation depuis pas mal de temps , chose que je n'avais pas par le passer , j'ai mis ce problème sur ma nouvelles femme . En 1985 j'ai perdu la maman de ma fille , puis plus tard , j'ai trouvé qu'il était plus raisonnable de me marié , mais hélas , je me suis aperçu un peu après que j'avais des difficulté a obtenir une éjaculation , depuis , j'ai une maitresse et je me suis aperçu qu'avec elle j'éjaculai certe difficilement mais j'obtenais satisfaction .
Qu'en pensez vous ..... ? , a qui dois-je m'adressez , je suis agé de 67 ans , pourriez vous me répondre sur ce site , d'avance je vous en remercie

cokine66160

bjrs dite moi j ai un ami qui me dit quand il ejacule il y en a pas beaucoup de spermes pourriez vous me dire comment faire svp veuillez de bien me repondre merci mon adresse mail c est piou66160@homail.fr bonne soirée a vous

petitefée

Bonour
je pense que vous recherchiez plutôt une maman pour votre fille, mais pas une maitresse ou une femme, Vous vous sentez plus a laise avec votre maitresse et libre de vos fantasmes, essayer dans discuter avec votre nouvelle épouse, expliquer lui ce que vous désirez dans l'intimité, vos desirs sexcuels etc ,si elle vous aime elle seras à l'écoute.

Inconnu44

Bjr j'ai mon mari qui prenais un anti depreceur suite a sa il ses rendu compte de sont impuisance donc il as arreter sa fait deux mois sauf que depuis l'ejacultion ne vient pas tous le temps il s'en que sa vient mes rien ne sort pouvez vous nous eclaircir

lefoudinternet

il faut plusieur mois pour que ce dernier sorte de lorganisme j ai eu le meme probleme et depuit tout est revenu a la normale patiente cordialement

lingenieur

bjr, j'ai 50 ans. Je ne parviens à éjaculer que lorsque je me masturbe (et encore!). Dans un rapport de couple, beau être excité, pas mêche d'y arriver! Je suis sous anti-dépresseur (générique de séroplex 10 mg...). Si vous pouviez-me suggérer une solution personnalisée, je vous en saurais gré! mikezalson@voila.fr merci!

lolyjo

Bonjour, Mon mari depuis 4 ans, 58 ans, n'éjacule pas.
Quelques fois quand il se masturbe, mais jamais quand je le fais moi, ou lors de la fellation.
Dès lors, les longs rapports que nous avons sont très partiellement satisfaisants pour moi, nous procédons à quelques préliminaires, cunnilingus, caresses digitales, mais ses longues érections et la pénétration "qui n'en finit pas", bof !
Qui peut m'aider à lui faire lâcher prise?
On a déjà éliminé les soucis physio, médicaments et autres, c'est plutôt psy mais difficile à dépasser parce qu'il en parle pas à son psychologique et que moi je me sens moins désirable du coup...donc désir en diminution...et moins de rapports...bref ns sommes ds le cercle vicieux au lieu du vertueux...

PUB
A lire aussi
Tous les hommes sont éjaculateurs précoces ! Publié le 14/03/2013 - 12h49

Physioloquement, l' éjaculation est naturellement très rapide chez l'homme au cours du coït. En effet, dans la nature, il est toujours préférable d' éjaculer rapidement, de manière à augmenter ses chances de transmettre la vie.

Plus d'articles