La self-défense, un sport complet qui n'est pas que physique!

Publié par Matilda Ancora, journaliste santé le Lundi 08 Février 2010 : 01h00
Joindre l'utile à l'agréable, au bien-être physique et psychologique, c'est possible en pratiquant une activité physique trop souvent méconnue et pourtant si complète: la self-défense! Praticable de 7 à 77 ans, il suffit de ... s'y mettre!

La self-défense, une activité physique, verbale et non-verbale.

Issue de techniques de défense puisées dans les arts martiaux, la self-défense est une activité physique dont le but premier est de donner l'assurance qui évitera l'affrontement physique. Christophe Godfriaux, formateur en self-défense professionnelle, s'explique: "Il y a les situations d'agression physique mais aussi verbale, comme au travail. Si les gens ont une boîte à outils, un certain panel de techniques, ils prennent confiance en eux, leur non-verbal change et par conséquent, ils ont plus d'assurance. La réponse qu'ils auront face à l'agresseur sera donc plus adéquate et évitera la plupart du temps l'agression. Mon but est donc d'éviter d'avoir recours à la force physique, en développant pourtant chez l'élève les aptitudes physiques nécessaires pour faire face à l'agresseur."

La self-défense, la boîte à outils indispensable!

On ressort d'un stage de self-défense avec une boîte à outils qui permet à celui qui l'utilise de désamorcer la bombe de l'agressivité!

"Avant l'agression physique, explique Christophe Godfriaux, il y a toute une série d'étapes, franchies plus ou moins vite en fonction de la situation: évaluation rapide de qui on a en face de soi, provocation... Je vais donc apprendre à adopter l'attitude idéale qui induit un comportement d'assurance sans tomber dans une attitude provocatrice qui induit l'escalade. Au niveau des outils de défense physique que je donne dans cette méthode, il y a essentiellement des techniques sans frappe comme les pressions douloureuses pour amener au sol ou la rupture d'équilibre et qui font appel à des choses qui n'impliquent pas directement la force. On joue aussi sur l'effet de surprise! Tout ce panel permet de s'en sortir, même avec un agresseur plus fort que soi. Dans mon programme, pour faire baisser la tension, j'inclus aussi des techniques de PNL (Programmation Neuro Linguistique) et j'apprends la communication relationnelle."

Publié par Matilda Ancora, journaliste santé le Lundi 08 Février 2010 : 01h00
Source : http://grandiraujourdhui.blogspot.com
A lire aussi
Est-il victime de harcèlement à l’école ?Publié le 05/11/2010 - 13h02

Moqueries, surnoms déplaisants, insultes, menaces, manœuvre d’isolement, et même bousculades par des élèves harceleurs, c’est une face cachée de la violence scolaire. Un phénomène suffisamment répandu pour que vous vous assuriez que votre enfant n’en soit pas victime à votre insu.

L’aïkido, une autre manière d’êtrePublié le 20/04/2014 - 22h00

Inspiré notamment du Jiu Jitsu, cet art martial, créé au Japon en 1925 par Morihei Ueshiba, donne au combattant, le pouvoir d’éviter la confrontation physique et si celle-ci devient inévitable, de neutraliser l’attaque. Un art qui demande un travail sur soi, mental et technique.

Stress : 5 solutions pour y échapperPublié le 01/06/2015 - 16h16

Mariage, déménagement, entretien d’embauche, examens, rupture, bruit…, les situations stressantes sont multiples et omniprésentes dans la vie quotidienne. Nous en sommes toutes et tous victimes ! Pour venir à bout du stress, nous avons choisi pour vous cinq solutions naturelles. 

Plus d'articles