véro
Portrait de cgelitti
Bonjour, j'ai biêntôt 62 ans et suis ménopausée depuis 2 ans, je m'accomode tant bien que mal des bouffées de chaleur ( ne supportant pas le THS, je prend de la sauge, ça soulage) mais le plus embêtant: c'est la sécheresse vaginale, alors là, c'est devenu une vraie râpe, et fini les petits calins...mon mari est super gentil, mais dois-je dire adieu à toute sexualité, car les rapports sont impossibles ( beaucoup trop douloureux )j'ai essayé des gels courants , mais maintenant c'est vraiment trop sec, que faire ???? Merci d'avance pour votre aide

Babeth

CATEYES
Portrait de cgelitti
Meme probleme que vous toutes, après avoir déclaré forfait sur les THS : oraux = plus malade qu'avant et patchs = gachis car mauvaise adherence ..... mais après quelques mois sans traitement, la sècheresse vaginale s'installe et aie aie aie ....!
J'ai donc noté que le gel GYDRELLE était efficace pour certaines mais l'ensemble de ces gels vaginaux sont-ils remboursés par la Sécu ?
Sinon, les gels à étaler sur la peau ESTIMA (progestérone) et ETREVA (oestrogène) ne sont-ils pas la solution pour un traitement de ces désagréments à long terme ? (j'ai 52 ans et Ménopausée depuis 3 ans)
merci pour vos réponses !
SARAH
Portrait de cgelitti
En ce qui concerne la sécheresse vaginale, tu peux essayer colpotropine en pommade et en ovule mais aussi il faut prendre des comprimés à base de soja tel que AZINC MENOPAUSE, cela diminue les bouffées de chaleur et protège de la sècheresse.
Effectivment c'est dommage de se priver de plaisir.
Bon courage

lucie
Portrait de cgelitti
[QUOTE=aquarelle] il y a des gels aux oestrogènes, comme physiogine ou colpotrophine. Les avez-vous essayés ?[/QUOTE]

Gydrelle, c'est aussi un gel aux oestrogènes.
véro
Portrait de cgelitti
je ne pense pas que les préliminaires aient un rôle essentiel lors de brûlures des muqueuses et c'est justement parceque les préliminaires sont longs et la sexualité plus active qu'il est nécessaire d'obtenir un réconfort au niveau de ce désagrément... et j'ai l'impression que dans mon cas les ovules accentuent cette irritation....(j'ai essayé gydrelle et depuis deux jours colpotrophine .) je pense que je vais tout arrêter ayant déjà estreva et progesterone ...
MICKY
Portrait de cgelitti
Mon gynécologue m'a prescrit une ovule a mettre 1 fois par semaine c'est TROPHIGIL
Babeth
Portrait de cgelitti
re-bonjour, je n'ai pas eu de réponse à mon problème, peut-être suis-je la seule à éprouver ça....dommage, j'aurai bien voulu avoir un conseil, ma gynéco ( qui ne pense qu'aux THS) me dit que la balle est dans mon camp??? Ah bon???
A+
Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes.
Difficile de conseiller un traitement plutôt qu'un autre quand on ne connaît pas les antécédents médicaux de la personne...
A titre purement perso, ménopause chirurgicale définitive depuis l'an dernier cause endométriose ; j'ai 45 ans bientôt 46 d'ailleurs ; n'ayant ni compagnon ni partenaire je n'avais même pas pensé à la sécheresse vaginale bien sûr. Mais comme j'ai le triste privilège que les douleurs persistent même après hystérectomie totale, une néphrologue que j'avais vue pour problèmes rénaux a suggéré à mon gynéco de me prescrir un traitement pour sécheresse vaginale. Lui dont c'est la spécialité n'y avait pas pensé... Cependant, comme il m'a prescrit de la Colpotrophine et que je savais que c'était des oestrogènes, déjà pas génial pour séquelles d'endo et en plus il y a eu un cancer dans la famille proche, j'en ai parlé à mon médecin traitant qui lui m'a déconseillé la Colpotrophine. Il m'a prescrit un traitement tout aussi local mais, d'après lui, moins dangereux, qui s'appelle Trophigil (gélules vaginales). La posologie n'est pas la même que pour Colpotrophine. Le pire, c'est qu'aaprès recherches, grâce à une fille du forum Gynéco j'ai appris que Trophigil contient aussi des oestrogènes, peut-être moins, enfin j'espère... Toujours est-il que ce traitement me fait du bien pour les douleurs, alors qu'il paraît que dans mon cas c'était surtout destiné à améliorer à la fois la paroi vaginale et la paroi vésicale... Franchement je ne sais pas quoi en penser, mais je continue à faire confiance à mon médecin traitant, simplement de temps en temps je saute un soir de traitement, exprès, tant que je n'ai pas de partenaire ce n'est pas grave, le tout c'est pour moi de maintenir un certain soulagement dans mes douleurs pelvienneess ; mais à la longue, honnêtement, j'ai quand même un peu peur vu qu'il y a quand même l'hormone que je redoutais, réputée favoriser le cancer du sein... Selon l'évolution,je ralentirai peut-être le rythme ou j'essaierai de m'en passer. Pour le moment, c'est quand même le seul traitement qui m'ait permis de diminuer, ensuite, le cocktail d'antalgiques qui m'est nécessaire par la bouche... Ces gélules vaginales sont remboursées totalement si vous avez à la fois Sécu et Mutuelle. Mais quand même, si vous avez des antécédents dans la famille ou pour vous-même de cancer gynéco, renseignez-vous bien !
Bon courage et cordialement à toutes,
Maritchou13.
Babeth
Portrait de cgelitti
Oui, je les ai essayé, mais je ne les supporte pas ( douleurs au bas-ventre 2 jours après ) j'ai vu sur ce site qu'il existe des "liquides" comme K-Y, mais je reviens de la pharmacie: le produit n'existe plus...et l'autre produit "Astroglide" est vendu: à l'étranger -
que faire?
aquarelle
Portrait de cgelitti
il y a des gels aux oestrogènes, comme physiogine ou colpotrophine. Les avez-vous essayés ?
zzz
Portrait de cgelitti
Les huiles ça peut lubrifier mais au temps de la ménopause, il n'y a pas qu'une sècheresse, il y a aussi atrophie du vagin, amincissement de la muqueuse, à cause du manque d'oestrogènes.

Pages

Sujet vérouillé