nadette07
Portrait de cgelitti
votre article est exact - un jour un chirurgien avec qui j'avais un rendez-vous pris par mon toubib "pour avis" m'a forcé la main en disant telle date à telle date je suis absent, je peux vous opérer le ....... et je ferai tout - vésicule - varices ... j'ai dit oui sur le coup un peu sonnée - j'ai donc les jours suivants passé tous les examens nécessaires - le jour d'entrée à l'hôpital, ma valise prête, je suis restée tétanisée - je sentais mal cette intervention en fait mal préparée mon subconscient ne faisant pas confiance au chirurgien qui me prenait pour un bout de viande - je n'y suis pas allée et j'ai fait téléphoner mon toubib.

c'était un 1er Avril et c'est vérdique -j'ai toujours ma vésicule quant aux varices elles ont été enlevées par un autre chirurgien, en embulatoire et ça s'est très bien passé.

nadette07
Portrait de cgelitti
J'ai été opérée de la thyroïde il y a 3 semaines.Je suis rentrée à la clinique le matin de l'opération assez décontractée. Quand je suis arrivée en salle d'op, j'étais bien dans ma tête, j'avais entièrement confiance au chirurgien; l'opération s'est très bien passée et je n'ai pas eu mal du tout.
Je suis sortie au bout de 3 jours sans avoir pris de calmants et super contente que ça se soit si bien passé. Depuis, c'est la super forme.
Mais je pense que c'est vrai, que si on est bien préparé psychologiquement, ça se passe mieux.
Courage à ceux qui doivent faire opérer!
Baron
Portrait de cgelitti
Il y un an j'étais opéré de la prostate. J'avais appris trois mois plus tôt que j'avais des cellules cancéreuses. Mon urologue m'a exposé le problème et m'a proposé l'opération sous coelioscopie. Il m'a bien laissé le temps de réfléchir et m'a reçu une seconde fois en présence de mon épouse. Dans ma tête, je m'étais bien préparé et je fais du sport. J'avais également recherché sur Internet tous les articles se rapportant à mon "problème" et j'ai rencontré des amis qui eux aussi avaient subit cette intervention. Je suis parti en vacances entre temps. Je me suis présenté à la clinique la veille de l'opération sans trop
d'anxiété. L'intervention s'est trés bien déroulée. Le lendemain, le chirurgien me voyant assis sur mon lit en a été étonné. Il a reconnu que le fait de faire du sport avait contribué à mon rétablissement. Votre article est exact. Il faut s'occuper l'esprit à autre chose tout en se préparant à l'intervention. Se persuader que d'autres y sont passés et sont là pour vous aider et vous conseiller. Le médecin peut apporter beaucoup d'aide psychologiquement.
Sujet vérouillé