Tina
Portrait de cgelitti
Comment cette maladie débute-t-elle?

Mon cousin était (25 ans) soigné pour cette maladie. Cela allait un peu mieux, et voilà que tout d'un coup ça a recommencé et il a mis fin à ses jours. Il avait un traitement et comme il allait de mieux en mieux le traitement a diminué voir arrêté. Je ne comprends pas, suis désemparée face à toutes ces maladies....

eleo
Portrait de cgelitti
je pense que mon copain présente des symptomes de la schizophrénie mais nen suis pas sur ,cela fait un moment que je suis avec lui (2ansetdemi) et je le connais vraiment bien mais nous navons que 17 et 16ans et certains sujets plus délicat sont parfois difficile a abordé quand on ne comprend pas ... je ne demande qua le comprendre et il me parle dhabitude souvent de ce qui le tracasse. cela doit dailleurs faire + dun an mnt quil entend des voix le contredire sans arrét, pour lui "sa tête pense différemment de son coeur". il fait parfois des crise (moins souvent quavant) que la psy quil consulté avant appelé crise dangoisse et ds lequel il est très violent envers moi et lui mm , sexuellement il a également des comportement étrange et cela me fait peur car je narrive pas a le comprendre! il ne veut pas aller consulter qqun, ni en parlé + que ça! est ce moi qui exagére la situation ou ya til vraiment un probléme?? je suis perdu et cela me fait vraiment mal parce que je tiens énormément a lui
nat
Portrait de cgelitti
on a tout fait pour mon cousin, et il est parti une nuit de chez lui sans papier ni argent et on l'a retrouvé noyé lui qui ne savait pas nager et qui avait très peur de l'eau... ce n'est pas lui qui a fait cela mais sa double personnalité j'en suis sure

courage à toi libertad ne commet pas l'irréparable, c'est trop dur pour les proches, accroche toi à la vie bat toi

bises
lolie
Portrait de cgelitti
attention soufrir n'est pas une fatalité et comme je te l'ai expliqué IL FAUT pour cela que tu sois SUIVI par des PROFESSIONNELS mais pour cela tu doit t'adresser a eux... as tu la possibilité de demenager? ou de te rendre regulierement en ville??? sache que si tu es prise ne charge dans un hopital de jour, par exemple, des assitantes sociales sont là pour t'aider et te trouver des "subventions" afin de prendre un logement ou de te trouver un travail etc... quant a ton homme, sache que lui aussi souffre de te voir ainsi et c'est pour cela que vous avez l'impression de ne pas vous comprendre. en entrant dans un circuit de soin il sera plus evident pour toi de lui faire comprendre que c'est une réelle maladie et qui nécéssite des soins. sache comme je te l'ai dit précédement qu'il existe des ouvrages qui parle de schizophrénie. Autre solution qu'il t'accompagne à une séance avec ton psychiatre.
je tiens bien a te répéter qu'il faut se soigner pour aller mieux et donc etre suivi par des professionnels...
Nougatine
Portrait de cgelitti

Nous, les familles de malades nous souffrons et nous nous mettons en danger pour nos malades.........
La justice nous accable............
Les médecins cherchent à ignorer la maladie et nous mettent dans des situations impossibles...........
Le seul conseil, ne vous laissez pas gagner par la maladie! Ne vous laissez pas dériver, faites-vous aider!
sam64
Portrait de cgelitti
ma fille est schizophrène, elle vient d'avoir 25 ans.En ce moment elle est bien,mais j'ai appris avec le temps qu'il fallait vivre au jour le jour avec cette maladie.Elle ne veut plus prendre son traitement car elle se sent mieux mais je sais que ça ne va pas durer.Que faire? l'aimer et l'aider le plus possible, c'est tout.
catherine
Portrait de cgelitti
libertad   ..tu dois t accrocher ...je sais...c est pas simple..mais penses a ta famille !    ma fille est skyzo ..25 ans ..elle se bat depuis 3 ans contre la maladie..elle aussi arrete trop souvent ses traitements..
elle en est a sa 7 e     tentatives de suicide..tres graves a chaque fois..comas etc....
c est tres dur de vois ses enfants souffrir ..libertad ...accroches toi a qlq choses

es tu croyante?     je prie tres souvent pour ts les malades
je prierai aussi pour toi   !   bises
soleildunord
Portrait de cgelitti
je viens de vivre 6 ans et demi avec un schyzophrène e tje peux vous dire que la vie au quotidien n'est pas dutout facile. entre moment où tout va bien, hospitalisation à répétition car rechute, la vie de famille est perturbée à un point inimaginable il y a 6 ans et demi quand je l'ai rencontré, sa maladie était moins présente, je me sentais prête à vivre avec lui et qu'ensemble nous puissions combattre cette maladie,
j'avais à l'époque un enfant et j'attendais un deuxième qui ne sont pas de lui.
il y a un mois et demi lors d'une énième hospitalisation il a dit c'est fini, je veux être libre. soit, je l'ai laissé partir avec difficulté. depuis je n'ai plus de nouvelles de lui, je sais qu'il est retourné vivre chez sa mère qui était plus que possessive avec son fils et qui n'a rien arrangé dans notre vie de couple. elle ne nous laissé pas une journée tranquille, elle nous étouffés. malgré l'amour qu'on se porté mutuellement la maladie à été plus forte, ce n'était pas la première fois qu'il me disait qu'il me quitté lors d'une hospitalisation, lors d'un moment où il n'allait pas bien. mais c'était vraiment devenu difficile de vivre avec lui, de moi même je ne l'aurais pas quitté car je l'aime trop, malgré qu'il a pris cette décision pendant qu'il n'allait pas bien, je pense que c'est la meilleure décision de toute sa vie, il m'a enfin libérée de son emprise car je ne vivais que pour lui et qu'au vu de sa maladie. maintenant je vais pouvoir me retrouver avec mes enfants. même si on est malheureux, car nous l'aimons toujours, et c'est difficile parce que je n'ai plus aucunes nouvelles de lui, sa famille à changé tout les numéros de téléphone. mais on se reconstruira, et je pense que nous serons plus libre, plus à même de vivre notre vie
futurmoon2
Portrait de cgelitti
comment faire comprendre etsavoir a mon conjoint la schyzophrenie ? nous n'avons pas d'organisme je suis sur unr petite ile alors pas facil de vivre dans ses conditions! il ne m'ecoute pas et nous nous disputons sur ma façon d'etre, mais je souffretellement comment faire ? merci
futurmoon2
Portrait de cgelitti
quand j'ai apprit que j'avais cette maladie ça à étè le plus gros choc de ma vie !en 2005 n'y tenant plus j'ai fais une TS je suis entrée dans le coma et me suis réveillée à l'hôpital dans un état lamentable !mes parents où j'habitais à ce moment là ont énormèment soufferts de cette situation, et je m'en suis encore plus voulue d'être malade ! puis réscement j'ai vue un psychiatre qui venait d'arriver et il m'a expliqué calmement que ce n'était pas de ma faute si j'étais malade qu'il y a plusieurs cas partout dans le monde donc que je ne suis pas la seule à vivre avec cette maladie.et même si parfois j'ai envie de mourir encore, je pense à mon conjoint et à mes parents qui ne m'éritent pas que je leurs fasse faux bond,cette maladie je le conçois aisément n'est facile à vivre ni pour le malade ni pour les proches!!!je vais au mois d'aout faire des electrochocs pour me stabiliser!je sais que mon entourage souffre de mes crises et ça je ne le supporte plus alors je fonce et me bats!je voulais remercier les personnes sur le forum qui m'ont gentiments répondue ! merci!
et je voudrais dire à tous ceux qui sont comme moi que notre entourage doit aussi vivre avec la maladie et que pour eux non plus c'est pas facile alors essayons de vivre avec cette maladie (il y en a qui y arrivent avec un bon traitement suivi REGULIEREMENT et à VIE) peut être comme cela vivrons nous plus heureux des deux bords!nous avons un combat unique famille et malade alors tâchons de nous battre ensemble contre le mal!moi je suis schyzophrêne bipolaire depuis l'age de 14 ans (j'en ai 34) alors bon courage à tous et toutes!
lolie
Portrait de cgelitti
chère eleo,
ne posons pas trops vite des étiquettes quant à la schizophrénie... peu importe qu'il soit ou non schizophrene, ce qui est certain a l'heure actuelle, c'est qu'il ne se sent pas vraiment bien et que tu te fait beaucoup de souci pour ton ami et que ce n'est surement pas sans raisons, fait toi un peu confiance; face à ton désaroi devant son attitude et au fait que tu ne peux absolument rien faire pour lui, mis a part etre là, je te conseillerai de passer le relais et peut etre de contacter la psychologue à laquelle il s'était adresser pour ces "crises" et de lui expliquer tes inquiétudes; cela aura pour but de te déculpabiliser car tu aura fait quelque chose pour lui et deuxiemement tu passera le relais a quelqun de compétent qui se chargera du reste et de le prendre en charge. un simple coup de téléphonne peut suffire. ce n'est pas a toi d'assumer cela toute seule, ses parents sont là aussi et si tu ne veux par leur en parler tu peux t'adresser à un adulte en qui tu as confiance et qui sera t'aider.
courage...
une étudiante en psychologie

Pages

Sujet vérouillé