Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Savon de Marseille

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 10 Juillet 2012 : 22h30
Mis à jour le Mercredi 11 Juillet 2012 : 10h07
-A +A

Dans l'Antiquité, on mélangeait de l'eau, de l'huile et des cendres et on se lavait avec la mixture obtenue. Au fil des siècles, les mélanges se sont modifiés. Lorsque, au Moyen-Âge, les Français sont allés en Croisades, ils ont découvert le savon d'Alep en Syrie, mélange d'huile d'olive, de soude et d'eau, qui existait depuis des milliers d'années.

La formule de ce savon s'est répandue sur les bords de la Méditerranée (là où il y avait de l'huile d'olive) et une première fabrication s'est installée à Marseille, en 1370. D'où le nom de savon de Marseille. Et c'est dans cette ville que jusqu'au milieu du 20e siècle, la plus grande partie de ce savon était fabriquée : il y avait 90 savonneries et de nouvelles huiles utilisées : coprah et palme surtout.

Mais… si la formule a été clairement définie en 1906 (63% d'huiles, 9% de soude ou de sel marin, 28% d'eau) aucun des savonniers n'a jamais pensé à la déposer ni à protéger l'appellation savon de Marseille !

Avec l'arrivée des détergents de toutes sortes, le savon de Marseille a presque disparu et les savonniers aussi. Puis, il est revenu à la mode : naturalité, écolo, retour au terroir etc.

Mais comme n'importe qui peut fabriquer n'importe quoi, les savons de Marseille industriels que l'on trouve dans les grandes surfaces viennent plus de Chine et de Turquie que de France. Et ils sont composés certes d'huiles végétales et de soude mais aussi de suif (graisse de bœuf et/ou de mouton) et des additifs autorisés par l'Europe.

Il existe encore quelques fabricants, artisanaux, de vrai savon de Marseille. C'est un cube (300 g et 1 kg) où est gravé "72% d'huile" et le nom de la savonnerie.

Quand il est vert, il est uniquement à l'huile d'olive. Quand il est blanc, il est à base d'huiles de coprah et/ou de palme et/ou d'arachide et il n'y a pas d'huile d'olive. Les additifs sont bien sûr totalement absents des deux.

Le vert est évidemment le meilleur, à tous points de vue.

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mardi 10 Juillet 2012 : 22h30
Mis à jour le Mercredi 11 Juillet 2012 : 10h07
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Ne vous faites pas avoir avec le Savon de Marseille Publié le 12/08/2014 - 18h48

Le Savon de Marseille est à la mode. Il a un côté bien propre, authentique, ancestral, sain, bio. Bref, une image formidable ! C’est pourquoi on en trouve tant sur tous les marchés, de toutes les couleurs et à tous les prix qui ne sont pas de vrais savons de Marseille. 

Glaces et sorbets Publié le 04/09/2001 - 00h00

Les glaces et les sorbets sont des produits sucrés plus ou moins gras et de pur plaisir. Ils sont les bienvenus lorsqu'il fait chaud mais aussi à la fin d'un repas en toute saison.

Plus d'articles