Savez-vous vous réconcilier ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 19 Mai 2008 : 02h00
-A +A
Pour chacun d'entre nous, les tensions avec notre entourage sont inévitables. Par moments, nous n'avons pas la même manière de penser, pas les mêmes projets, les mêmes rêves, les mêmes buts, alors en nous frottant aux autres, des frictions se produisent. Et pour huiler les rouages relationnels, rien de mieux que de savoir apaiser ces tensions, les dépasser et se réconcilier quand la tension a tourné à la dispute. Et vous, avez-vous le bon mode d'emploi pour vous réconcilier ? Êtes-vous un facteur de paix ? Répondez sans trop réfléchir aux questions qui suivent…

1 - J'accepte facilement que l'autre pense différemment de moi et ne change pas d'avis.A - Tout à fait vrai. (3)B - Plutôt vrai. (2)C - Plutôt faux. (1)D - Tout à fait faux.(0)Explication : Un des secrets de la réconciliation, c'est d'être capable d'accepter que l'autre soit différent de soi, qu'il pense différemment et de savoir qu'il est possible de s'entendre malgré tout.2 - Je pense que la réconciliation passe forcément par des paroles.A - Tout à fait vrai. (0)B - Plutôt vrai. (1)C - Plutôt faux. (2)D - Tout à fait faux. (3)Explication : La réconciliation, si elle peut passer par des paroles, passe aussi très souvent par un geste, une action. Ce serait se priver de canaux de communication très importants que de penser que pour se réconcilier, il faut forcément parler. Par exemple, en rendant service à un collègue de bureau, vous pouvez lui montrer que la dernière tension entre vous est dépassée, sans forcément avoir besoin de faire le point. 3 - Quand je suis fâché(e) avec quelqu'un, j'évite d'y penser, je fais tout pour évacuer cela de mon esprit.A - Tout à fait vrai. (0)B - Plutôt vrai. (1)C - Plutôt faux. (2)D - Tout à fait faux. (3)Explication : Eviter de penser aux difficultés relationnelles n'aide pas à les résoudre, mais plutôt à les laisser en plan. Plutôt que d'éviter d'y penser, il vaut mieux laisser vos pensées aller et venir vers cette tension, de manière à ce que, progressivement, elle se « digère » et vous permette d'être dans un état d'esprit propice à la réconciliation.4 - Même si d'après moi, l'autre a tort, je suis capable d'accepter qu'il continue à penser d'une manière qui me semble erronée.A - Tout à fait vrai. (3)B - Plutôt vrai. (2)C - Plutôt faux. (1)D - Tout à fait faux. (0)Explication : Pour être un expert en réconciliation, il est idéal (mais difficile) d'être capable d'accepter de ne pas pouvoir convaincre l'autre, ni le faire changer d'avis, même quand on est persuadé qu'il a tort.5 - Quand je suis en conflit avec quelqu'un, j'ai tendance à ruminer ses torts et à me conforter dans l'idée que j'ai raison.A - Tout à fait vrai. (0)B - Plutôt vrai. (1)C - Plutôt faux. (2)D - Tout à fait faux. (3)Explication : La faculté de réconciliation passe par la faculté à se mettre à la place de l'autre. Ruminer sa propre position et les torts de l'autre ne sert qu'à augmenter les tensions, donc à alimenter le conflit.6 - En cas de conflit, je me pose toujours la question suivante : « quelle est la vraie cause de ce conflit », sachant que souvent la cause apparente n'est pas la cause profonde de la difficulté relationnelle.A - Tout à fait vrai. (3)B - Plutôt vrai. (2)C - Plutôt faux. (1)D - Tout à fait faux. (0)Explication : Il arrive régulièrement, dans un conflit, que la raison profonde ne soit pas la raison apparente du conflit. La dispute est parfois déclenchée par « une goutte d'eau qui fait déborder le vase ». Dans ce cas, se réconcilier au sujet d'une goutte d'eau ne résout pas toutes les tensions et il est très bénéfique de s'interroger sur les racines réelles du conflit.7 - Je suis capable de dire « j'ai eu tort » ou « excuse-moi ».A - Tout à fait vrai. (3)B - Plutôt vrai. (2)C - Plutôt faux. (1)D - Tout à fait faux. (0)Explication : Être capable de mettre sa fierté dans sa poche, reconnaître que l'on n'a pas raison à 100 % permet de montrer à l'autre que la relation entre vous est plus importante que le fait d'avoir raison. C'est une manière très belle de montrer que l'autre compte pour vous. 8 - J'ai tendance à toujours vouloir avoir raison.A - Tout à fait vrai. (0)B - Plutôt vrai. (1)C - Plutôt faux. (2)D - Tout à fait faux. (3)Explication : Quand on a tendance à toujours vouloir avoir raison, c'est que la victoire importe plus que la paix. On se positionne alors comme étant en compétition avec l'autre. Et dans une compétition, il y a un gagnant et un perdant. Pour se réconcilier, il faut que la paix soit plus importante que la victoire. On est alors capable de mettre en place une stratégie autre que la compétition, celle du gagnant-gagnant, ou en équipe, les deux personnes sont heureuses ensemble de parvenir à un certain résultat.9 - Je suis capable de faire le premier pas pour me réconcilier.A - Tout à fait vrai. (3)B - Plutôt vrai. (2)C - Plutôt faux. (1)D - Tout à fait faux. (0)Explication : Dans une situation de conflit, parvenir à décider d'en sortir, c'est réaliser que l'on a plus à perdre qu'à gagner à rester dans ces tensions. Etre capable de sortir des émotions négatives que l'on ressent pour aller vers l'autre et reconstruire du positif est très précieux et c'est un comportement adulte.10 - Je déteste les confrontations, les conflits et je fais tout (presque trop) pour les éviter.A - Tout à fait vrai. (0)B - Plutôt vrai. (1)C - Plutôt faux. (2)D - Tout à fait faux. (3)Explication : Quand on sent au fond de soi que l'on n'est pas très apte à la réconciliation, on a d'autant plus tendance à éviter les conflits. En effet, ils nous apparaissent alors comme des impasses très dangereuses. Au contraire, quand on ne se sent pas menacé par un conflit, c'est en général que l'on sait en sortir par la réconciliation.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 19 Mai 2008 : 02h00
A lire aussi
Les sentiments négatifs, un poids sur le coeur Publié le 01/09/2008 - 00h00

Il n'y a pas que le cholestérol ou l'hypertension qui jouent sur l'état de notre cŒur et de nos vaisseaux. En effet, notre système cardiovasculaire se révèle également très sensible à nos sentiments, à notre affect. C'est ainsi que les humeurs négatives (dépression, hostilité, colère,...

Parents âgés : faut-il les prendre chez soi ? Publié le 06/04/2009 - 00h00

Le caractère peut devenir difficile avec l'avancée en âge. Et c'est encore plus difficile quand ce sont de vos parents dont il s'agit.Vous vous sentez une responsabilité, vous avez à gérer la vie concrète de tous les jours en prenant en compte leurs besoins... et leur caractère.Claudine...

Avez-vous du savoir-vivre ? Publié le 03/09/2007 - 00h00

Le savoir-vivre n'est pas seulement le signe que vous avez été bien éduqué. C'est surtout le signe d'une attention à l'autre, d'un respect. Cela montre aussi que vous faites attention à ne pas être égoïste et à tout ramener à vous, mais que vous faites votre possible pour vivre...

Masturbation : vrai/faux sur 10 idées reçues Publié le 20/12/2003 - 00h00

La masturbation, tout le monde sait aujourd'hui que ça ne rend pas sourd ! Mais à quoi est-ce que ça peut bien servir, ou en quoi est-ce que ça peut nuire ? Car oui, c'est utile, même si ce n'est jamais indispensable !

Plus d'articles