Savez-vous vous protéger du cancer du col de l'utérus ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 25 Juillet 2008 : 02h00
Mis à jour le Mardi 05 Janvier 2016 : 17h54
-A +A
Le cancer du col de l'utérus est lié dans la majorité des cas à une contamination par les papillomavirus. Savez-vous comment vous protéger ? Comment dépister les lésions précancéreuses ? Testez vos connaissances en répondant à ces 12 questions.

1) Comment se contamine-t-on par les papillomavirus ?

Les papillomavirus sont des virus sexuellement transmissibles, mais la contamination se fait par la peau et non par le sperme. C’est pourquoi le préservatif protège, mais imparfaitement.

2) Les vaccins contre le cancer du col de l'utérus ne protègent que contre 70% des cancers du col de l'utérus.

C’est pourquoi, même vaccinées, les femmes doivent continuer à faire des frottis régulièrement (tous les 3 ans à partir de 25 ans).

3) Quels sont les signes d'atteinte des papillomavirus ?

Aucun symptôme n’indique une infection par les papillomavirus. C’est la raison pour laquelle le frottis doit être fait systématiquement tous les 3 ans par toutes les femmes entre 25 ans et 64 ans, en l’absence de tous symptômes.

4) Combien de femmes contaminées par les papillomavirus risquent-elles de développer des lésions pré-cancéreuses ?

20%. Autrement dit, la plupart des femmes qui entrent en contact avec les papillomavirus les éliminent.

5) Le frottis permet de détecter des cellules anormales.

Cet examen de dépistage permet de détecter la présence de cellules suspectes, lorsqu’elles sont encore à un stade précancéreux.

6) Le vaccin est efficace avant le début de la vie sexuelle.

Il doit être administré avant la rencontre avec les papillomavirus, soit avant ou tout au début de la vie sexuelle.

7) Contre le cancer du col de l'utérus, le préservatif est un moyen de prévention très incertain.

En effet, la transmission des papillomavirus se fait via un mode « peau à peau ». Toute partie non recouverte par le préservatif peut donc en transmettre.

8) Les deux vaccins contre le cancer du col sont remboursés.

Le Gardasil® (contre les souches 6, 11, 16 et 18) et le Cervarix® (contre les souches 16 et 18) sont tous deux remboursés et peuvent être utilisés indifféremment. Cependant, ces deux vaccins ne sont pas interchangeables, c’est-à-dire que toute vaccination initiée avec l’un d’eux doit être menée à son terme avec le même vaccin.

9) Les femmes vaccinées doivent toujours faire des frottis.

La vaccination ne remplace par les frottis, mais complète la prévention. Ainsi, vaccinées ou non, les femmes doivent faire un frottis tous les trois ans à partir de 25 ans.

10) La vaccination contre le cancer du col de l'utérus est recommandée à partir de l’âge de 11 ans.

Le calendrier prévoit la vaccination des jeunes filles de 11 à 14 ans, avec un rattrapage jusqu’à 19 ans révolus. Deux doses sont requises à 6 mois d’intervalle.

11) Le tabagisme triple le risque de cancer du col.

Le tabagisme actif triple le risque de cancer du col et le tabagisme passif double ce risque.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 25 Juillet 2008 : 02h00
Mis à jour le Mardi 05 Janvier 2016 : 17h54
A lire aussi
Plus d'articles